AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 bad blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

† Invité
Invité

MessageSujet: bad blood   Jeu 25 Fév - 4:08

† erwin clearwater.
you're mine as i'm yours. and if we die, we die. but first, we'll live.
ton âge : trente-six ans.
ton groupe : j'hésite, mais je dirais la manipulation ? (shot the devil in the back)
ton surnom : pas de surnom connu.
ton job : propriétaire d'une chaîne de joaillerie luxueuse.
feat : michiel huisman.
statut : marié.

the player.
ton pseudo : nothing.
ton âge : 20 piges.
inventé, pv, scenario ? : inventé sur base de liens de membres.
ton avis sur le forum ? :  :sex:

tes tics, tes manies, tes envies : erwin a toujours eu de graves problèmes avec l'apparence des gens. il a un regard extrêmement critique sur la façon de s'habiller, de se tenir, sur le poids, l'hygiène, le sourire. il ne pardonne pas, ne fait aucun cadeau, ne se gêne pas pour dire ce qu'il pense.   ses cheveux sont trop longs. il passe son temps à glisser ses doigts dedans et les repousser en arrière. bien entendu, il le fait de façon la plus sexy possible. erwin n'a pas le permis. en revanche, il a un très bon chauffeur personnel toujours prêt à l'emmener où il veut. et il n'a aucun choix, de toute façon. après avoir vécu quatre ans à paris, erwin a appris le français. il continue de le pratiquer pour ne pas oublier, et puis ça fait chic. sa femme et lui ont trois chats égyptiens. ne supportant pas les poils que les animaux laissent partout, ils ont opté pour cette race parfaite pour eux.

dans tes souvenirs, raconte-nous la première fois où tu as été confronté au « mal ». quelles étaient alors tes options et quel a été ton choix ? ✚ aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été "le mal" aux yeux de ma famille de hippies trop cool pour être vraie. moi, déjà tout petit, je pensais aux voitures et maisons luxueuses que j'aurais plus tard, au capital que je pourrais amasser chaque mois et tous ces petits détails qui font ce que ma vie est aujourd'hui. ils ne supportaient pas que je me conduise comme le dernier des petits cons capitalistes qui joue au monopoly. maintenant, j'ai également commis une faute plus grave en arrachant la vertu d'une fille de seize ans, il y a quelques mois à peine. mais c'était pour la bonne cause, vraiment. elle avait besoin d'argent, et ses parents aussi. elle a fait ce qu'il fallait, et moi aussi.  tes choix de vie t'ont-ils déjà apporté des ennuis ? ✚ oh bien entendu ce n'est pas toujours facile. c'est un monde dans lequel il faut se battre constamment contre tout le monde. marche ou crève, comme on dit. je ne compte plus le nombre de fois où je suis passé devant le tribunal après avoir licencié un employé, combien de fois j'ai été frappé (avant de répliquer). et puis, je suppose que je finirai par avoir de gros problèmes le jour où l'on découvrira que j'accorde bien de mon temps et mon argent à une petite fille de dix-sept ans. quelle importance accordes-tu à l'humanité dans son ensemble ? comment te comportes-tu socialement ?  ✚ je me fiche éperdument de l'humanité. ou plutôt elle m'intéresse tant qu'elle m'apporte de l'argent. je n'en reste pas moins quelqu'un de très poli et très bien ancré dans la société. je suis invité aux plus grands galas et défilés de mode, aux shootings des produits que je commercialise, fais la une des magazines parfois, et je suis  même invité chez mes employés pour manger. mais je sais que c'est parce que je leur fais peur, surtout. quoi qu'il en soit j'ai un carnet d'adresse bien rempli et ne m'en plains pas.  serais-tu plutôt la « tête » ou la « main » ? ✚ la tête, bien sûr. mon sale boulot, ce sont d'autres qui le font. je suis à la tête d'une gigantesque entreprise, j'ai largement assez d'argent pour que d'autres travaillent à ma place. mais je sais aussi me mouiller, lorsqu'il le faut vraiment. quelles sont tes pires craintes et tes plus grandes angoisses ? ✚ que ma femme découvre mon infidélité et le révèle au grand public. ce serait la pire chose qui puisse m'arriver. à moins que ma maîtresse ne veuille plus de moi. là, je crois que je ne le supporterais pas. tout perdre; mon entreprise, elle, ma richesse, ce que j'ai bâti, la liste de mes peurs  est infinie. dans ces adjectifs, le(s)quel(s) te définis(sent) le plus ?✚  improvisation, impétuosité, rêverie, instabilité, adaptivité, sens pratique, intuitivité, négligence, gaspillage, passivité, habitude, introversion.


Dernière édition par Erwin Clearwater le Jeu 25 Fév - 10:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 4:08



be quick... or be dead.
 « Veuillez m'excuser un instant. » Erwin esquissa un sourire poli et amusé en se levant de table. Le couple acquiesça d'un air entendu. C'est que, dans ce milieu, un patron ne disait pas clairement à son peut-être futur employé qu'il quittait la table pour aller aux toilettes. L'homme gravit les escaliers de cette toute petite maison minuscule et sombre dans laquelle il ne pourrait jamais ô grand jamais vivre et trouva l'objet convoité exactement là où il l'avait espéré : dans les toilettes. La gamine de seize ans se lavait les mains, porte ouverte, en observant son reflet dans le miroir. Dieu qu'il l'avait observée et dévorée du regard tout le dîner durant ! Avec ses cheveux bruns et ses yeux sombres, son corps parfait et minuscule, elle était tout ce qu'il désirait. Si jeune, si belle, si incroyable que son cœur avait fait un bond quand elle était apparue pour la première fois devant lui. Son corps hurlait d'un désir malsain et son cœur martelait sa cage thoracique dans un boucan infernal. Erwin referma la porte derrière lui et la fille lui lança un regard à la fois interloqué et terrifié. Il ne lui laissa guère le temps de bouger qu'il la bloquait contre le lavabo de ses reins désireux.  « N'aie pas peur. Si tu cries, tu vas tout gâcher. Ce serait dommage. »  « Qu'est-ce … Qu'est-ce que vous … Vous voulez ? » balbutia-t-elle d'un air fort angoissé tandis que ses joues tournaient à l'écarlate et qu'elle cherchait une échappatoire de son regard désespéré. L'envie grimpa en flèche en lui. Il s'empara de sa hanche trop fine avec possessivité et posa l'autre sur sa joue, avant de sourire.  « Tu vois l'effet que tu me fais ? Tu le sens, n'est-ce pas ? Ca, ça va sauver ta famille. Ton père n'est pas qualifié pour être mon employé, mais toi tu peux l'aider à décrocher ce boulot. » L'horreur traversa son regard. Il sut qu'elle avait envie de hurler et se pencha pour déposer ses lèvres sur les siennes. Un gémissement s'échappa du petit être de seize ans qu'il tenait entre ses bras et qui s'aggripait à lui pour le repousser, en vain. Et puis elle cessa de se débattre et resta simplement accrochée à lui, et Erwin sut qu'il avait gagné. Même si elle n'en n'avait pas envie, elle ne se battrait pas. L'homme s'écarta d'elle et l'observa d'un regard satisfait.  « C'est bien ma jolie. Tu es courageuse. Tout ce que tu as à faire, c'est me laisser rentrer quand tes parents iront se coucher. » Elle secoua la tête en signe de négation et les larmes embuèrent ses yeux.  « Non … Non, jamais, vous pouvez aller crever ! Jamais … Vous êtes dégueulasse, jamais … Dégagez ou j'appelle la police ! » Et elle se mit à pleurer et frapper de plus en plus fort. Erwin la relâcha, s'écarta et se mordit la lèvre. Peut-être qu'il avait merdé, finalement. Et comme elle ne démordait pas, il lança dans une dernière menace :  « C'est dommage, je crois que ce travail était pour ta famille le seul moyen de garder cette maison. Vous allez devoir déménager, non ? Hé bien, bon courage pour votre nouvelle vie. » Et à ces mots, Erwin redescendit à la salle à manger. Il sourit poliment cette fois encore et engagea une conversation pour faire comme si de rien n'était. La soirée se déroula correctement, et Erwin promit d'appeler le lendemain pour donner sa décision. Après quoi il quitta la demeure petite-et-sombre qu'il aurait sûrement démolie pour y construire un building en bêton et se dirigea vers la voiture qui l'attendait à la sortie.  « A … Attendez ! » Son visage se fendit d'un sourire radieux. Il se retourna lentement vers la fille qui, bras croisés sur la poitrine et yeux rouges, avait couru derrière lui dans l'allée qui les séparaient du véhicule.  « Vous promettez de donner le boulot à mon père si … Si je le fais ? Vous me le jurez à 100% ? » Erwin s'approcha d'elle de son pas de prédateur. Un rapide regard autour d'eux lui apprit qu'ils étaient seuls, et il l'attira à lui avec la même fougue qu'il l'avait embrassée la prmeière fois pour lui voler un nouveau baiser. Tous les muscles de l'adolescente étaient tendus ; elle avait peur. Et il comprit que c'était sûrement la première fois qu'elle était touchée ainsi. Mais il allait lui apprendre. Elle allait aimer ça, il en était convaincu. C'était tellement malsain, tellement tordu, tellement inédit pour lui aussi !  « Je le jure à 100%. » répondit-il d'un air amusé et catégorique. Timidement, elle lui intima d'attendre que les lumières de la maison s'éteignent, et l'attira à sa suite jusqu'à sa chambre dans laquelle résidaient encore peluches et autres babioles d'enfants. Et cette nuit-là, Erwin voua son âme à l'enfer en arrachant sa vertu à une pauvre gamine de seize ans qui fondit en larmes dans ses bras lorsque son corps posséda le sien. Elle ne savait pas encore à cet instant là qu'elle deviendrait sienne pour l'éternité, qu'elle aimerait ça, et lui aussi.

 « Tu rentres à quelle heure, ce soir ? » Erwin fit semblant de réfléchir et glissa ses doigts dans sa barbe d'un air parfaitement innocent.  « Tard. J'ai rendez-vous avec un client chinois qui fait une grosse commande. Tu avais besoin de quelque chose ? » demanda-t-il à sa femme en déposant un baiser tendre sur sa tempe. Erwin s'en voulait horriblement de ne pas réussir à l'aimer comme elle le méritait. C'était une femme bien, une belle femme, le genre dont on aurait normalement du tomber profondément amoureux. Cela faisait maintenant des années qu'ils s'étaient dit oui, et il n'arrivait toujours pas à l'aimer. C'était au moment où Erwin avait cru céder qu'il avait rencontré sa petite maîtresse de seize ans. Et à ce moment-là, il avait compris ce qu'était l'amour et qu'il ne pourrait jamais aimer sa femme.  « C'est notre anniversaire de mariage, je pensais qu'on pouvait … Aller manger au restaurant ? Ca fait longtemps qu'on n'a pas fait quelque chose ensemble. Mais ça peut attendre ce week-end si tu es occupé ! » Erwin ne sut pas s'il devait plus culpabiliser d'avoir oublié l'anniversaire de mariage, de l'avoir négligée aussi longtemps ou qu'elle soit aussi gentille là où n'importe quelle épouse normale aurait pété un câble, ou les trois. Il revint sur ses pas, prit son visage dans ses mains et l'embrassa en demandant pardon encore et encore. C'était sa façon à lui de l'aimer. Il la traitait comme une princesse – trompée, bafouée, vivant dans l'ignorance d'un mensonge plus ignoble encore – mais il avait au moins le mérite de prendre soin d'elle. Ca, elle ne lui reprocherait jamais.  « Très bien, sois prête pour vingt heures. » Et son sourire angélique et ses yeux brillants ne firent qu'accentuer son mal être. Erwin quitta la maison pour le bureau, sortit son téléphone portable.

HIM : J'annule pour ce soir. On se verra la semaine prochaine.
HER : Non !! Pourquoi ?
HIM : J'ai oublié l'anniversaire de mariage. Je vais au restaurant avec ma femme.
HER : Annule, dis que tu travailles.
HIM : Non, ce serait trop suspect. On se voit la semaine prochaine. Je t'enverrai un message.
HER : Je te déteste.
HIM : Menteuse.
HER : Va te faire foutre !
HIM : Gamine.
HER : C'est pas comme si ça te gênait. Au contraire, ça a l'air de te plaire.

Erwin n'aimait pas vraiment qu'elle lui rappelle que son attirance pour elle était en partie dûe à son (très) jeune âge. Il lança un coup d'oeil furieux à son téléphone qu'il rangea dans la proche de son costume et soupira. Cette fille allait le rendre fou, littéralement. Ils auraient pu arrêter après cette nuit. Ca aurait suffit. Mais non, Erwin en avait voulu plus. Il l'avait harcelée pour la voir encore, pour donner des promotions à son père, pour lui faire des cadeaux. Leur famille avait trouvé une nouvelle maison plus grande et lumineuse, acheté une voiture à leur fille qui portait maintenant des vêtements hors de prix, faisait partie de l'élite de son lycée, devait cacher les bijoux qu'il lui offrait ou mentir en disant qu'elle les avait acheté grâce à son petit boulot qui n'existait pas. Elle s'était laissée prendre au jeu et réclamait aujourd'hui sa présence. Du haut de ses dix-sept ans à peine, elle pensait qu'Erwin allait quitter sa femme et tout laisser tomber pour elle. Voilà que les rôles s'inversaient, et qu'ils étaient aussi pris au piège dans cette relation malsaine l'un que l'autre. Et l'issue d'un tel jeu ne serait que fatale à l'un comme à l'autre. Il redoutait ce moment comme le jour de sa mort, et savait qu'il était beaucoup plus proche qu'il ne puisse l'espérer.

HER : Pardon, j'aurais pas du dire ça.
HER : Répond, dis-moi que tu n'es pas fâché.
HIM : Arrête de me harceler et va au lycée.
HER : OK. Mais j'ai envie de toi.
HIM : Moi aussi. Maintenant silence.

[...] Drôle d'habitude que de celle de se retrouver en famille autour d'un repas qui finira de toute façon mal, comme à chaque fois. Erwin s'est toujours demandé comme il avait pu être enfanté par papa et maman Clearwater, et avait même demandé, enfant, de voir les papiers prouvant qu'ils étaient bien ses parents biologiques. Si ce fut alors une blague, aujourd'hui la différence entre le reste de la famille et lui était encore plus flagrante. Ils n'avaient de cesse de le traiter de capitaliste, ne s'intéressaient pas à son mode de vie et pire, cela énervait papa quand Erwin essayait d'en parler. Mais pourquoi son frère Ellis serait-il le seul à s'attirer leurs faveurs ? Parce qu'il avait gentiment suivi les idéaux hippies de drogués comme les Clearwater ? Dieu que cette situation l'énervait ! S'il parvenait la plupart du temps à garder son calme, c'était parce que maman – plus tolérante que papa – le lui demandait, et parce que sa femme serrait sa main sous la table chaque fois qu'elle le sentait se tendre dangereusement, prêt à explorer. Ainsi il faisait l'effort de respirer et serrait sa main en retour pour la rassurer.  « Alors, c'est pour quand le premier enfant ? » lâcha finalement papa Clearwater, et Erwin le foudroya du regard. Pourquoi ce n'était à Ellis l'éternel célibataire qu'il posait cette foutue question, hein ?  « C'est en cours. » répondit son épouse avec un sourire doux en caressant son ventre du bout des doigts. Erwin s'étouffa avec le petit-pois qu'il était en train d'avaler et manqua de mourir sur la table. Elle planta ses ongles très fort dans sa main. Voulait-elle qu'il fasse semblant de savoir ? Comment pouvait-il seulement mentir sur un tel sujet ?  « Et tu comptais me le dire quand ? » cracha-t-il quand il eut enfin reprit sa respiration, devant les regards choqués du reste de la famille Clearwater rassemblée autour de la table. Le visage de sa femme se liquéfia devant sa réaction négative, mais elle resta digne malgré la déception.  « Je voulais attendre d'être sûre. Je suis désolée. » Devant le froid qui plannait autour du couple, maman Clearwater décida d'intervenir et contourna la table en courant pour serrer sa belle-fille dans ses bras.  « C'est une incroyable nouvelle ! Je suis tellement heureuse, ma chérie ! » S'en suivirent embrassades, félicitations et autres congratulations qui donnèrent le tourni à Erwin qui préféra s'eclipser sur la terrasse de la maison afin de profiter de l'air frais.

HIM : Il va falloir qu'on arrête de se voir.
HER : Qu'est-ce qui te prend d'un coup, t'es fou ou quoi ?
HIM : Je vais être père.
HER : …
HIM : Ca ne veut rien dire « ... ».
HER : Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Tu veux que je te félicite, peut-être ? Tu peux crever.
HIM : J'ai envie de te voir.
HER : Tu viens de me dire que tu voulais arrêter.
HIM : Je sais.
HER : Gamin.
HIM : Va te faire foutre.

 « Hé Erwin. Tu devrais être plus cool avec elle. T'as vraiment la femme la plus incroyable du monde. » Surpris par son frère qu'il n'avait pas entendu arriver, Erwin rangea son téléphone à la hâte dans sa poche et sortit son paquet de clope. Il en tendit une à Ellis et porta l'autre à ses lèvres.  « Je sais. J'ai été surpris, c'est tout. J'aurais aimé l'apprendre d'une autre façon, j'aurais aimé … Qu'elle me demande si j'étais prêt. » Parce que prêt, il ne l'était pas du tout. Pas le moins du monde. Comment un homme prêt à coucher avec une fille de seize ans pourrait-il se regarder dans un miroir et se penser père ? Il se dégoûtait tellement qu'il n'imaginait pas une seule seconde avoir cet enfant.  « T'es peut-être capitaliste, mais tu seras un bon père. Peut-être. » Erwin leva les yeux au ciel et rit, et Ellis rit aussi.  « C'est sûr que c'est pas toi qui risques d'être père un jour. » cingla-t-il en ébouriffant les cheveux de son frère de sa main libre. Ce dernier le repoussa en grognant et lui intima de rentrer à l'intérieur. Erwin promit qu'il suivait et sortit à nouveau son téléphone qui continuait de vibrer dans sa poche.

HER : N'empêche, ça aurait du être moi la mère de tes enfants, pas elle.
HIM : Tu devrais surtout penser à avoir une bonne note à tes examens, toi.
HER : Me dis pas que tu ne penses pas la même chose. Bonne nuit, Erwin. Félicitations pour ta future paternité.
HIM : Tu me quittes ?
HER : C'est ce que tu veux ?
HIM : Non.
HER : Alors non, jamais.



Dernière édition par Erwin Clearwater le Jeu 25 Fév - 11:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

in carnage i trust
CARTOUCHES : 719



Bang bang.
TON JOB: Avocat et bourreau des temps modernes.
TON AGE: 54 printemps.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 9:14

Mais quel début de fiche prometteur :brill:
Soit le bienvenue parmi nous en tous les cas cutsy
Max ne pourra qu'être que client de ta boutique. Histoire de faire des cadeaux à sa chère et tendre de temps à autre.

_________________
Fucking Unbelievable
I believe in the god of carnage. The god whose rule has been unchallenged since time immemorial. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahmisterwaltz.tumblr.com/

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 9:42

merci beaucoup. :keur:
haaa mais avec plaisir ! tout ce concerne son chiffre d'affaire le rendra politiquement agréable. :hinhin:
au plaisir de se trouver un lien. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

All things truly wicked start from innocence. ☾
CARTOUCHES : 729



Bang bang.
TON JOB: gérante de sex shop & nettoyeuse
TON AGE: trente-deux ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 10:13

Mais, mais... c'est le frérot d'Ellis ? cutsy

Bienvenue, je vois d'ailleurs que ta fiche est entamée ! (j'en ai grignoté un au passage :hide: En fait j'ai fini par tout lire je l'avoue... j'adore même si il a pas peur de se vautrer dans ses vices l'Erwin    

Bonne fin de rédaction si il t'en reste !  :héhé:

_________________
Beneath the stains of time, the feelings disappear.
Beneath the stains of time the feelings disappear. You are someone else I am still right here. What have I become, my sweetest friend. Everyone I know goes away in the end. - ©️ hurt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

It is madness for sheep to talk peace with a wolf. ∆
CARTOUCHES : 841



Bang bang.
TON JOB: gérante d'un casino et, accessoirement, blanchisseuse d'argent très sale.
TON AGE: vingt-neuf ans.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 10:15

je confirme, c'est un très beau début. :dead:
bienvenue chez toi mon tout beau, et excellent choix de lien de parenté. :siffle: je vais vous shipper, vous allez voir, vais plus vous lâcher (a).

_________________

there will be blood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 10:23

josefina. ouaais, le vilain petit canard de la famille. le merdeux, c'est moi sourcils han, je suis contente si ça te plaît. :uhuh: en fait si, il est mort de peur, mais il est genre trop accro, puis trop fou aussi. boude mais la chute n'en sera que plus excellente. :lol: merci beaucoup :keur:
(puis si je peux me permettre, eva green quoi)

avalon. keira mon bb knightley :hrt: merci infiniment, j'pense que le duo erwin/ellis va faire des étincelles. valou shippe nous autant que tu veux, moi aussi j'nous shippe ellis et moi déjà. :hinhin: j'espère que ma fiche lui plaira par ailleurs, la dernière partie de l'histoire les concernera. :uhuh: :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 10:38

mon dieu ce que je kiffe Erwin et comment ils sont trop différents l'un de l'autre
j'ai hâte de voir ce que tu prépares pour eux deux sourcils ça va dépotter :uhuh:

bienvenue chez toi mon petit :brill:

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 10:50

merci mon petit, je finis d'ici 10mn. I love you je suis hyper contente que ça te plaise, et j'espère que la fin te plaira tout autant. :dead: :keur: :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

je n'm'enfuis pas,
je vole. ➹
CARTOUCHES : 560



Bang bang.
TON JOB: marchandise qui se fait la malle.
TON AGE: vingt-quatre ans et demi.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 10:51

OH. CE PERSONNAGE. *w*
j'ai hâte de le voir à l’œuvre ! :3
(et en plus, c'est vrai comment raph' et michiel se ressemblent !! XDD)
Bienvenue à toi, chou et bonne chance pour la finition de ta fiche =3

_________________


k a l i .
(/ˈkɑːli/), also known as Kālikā, is the Hindu goddess associated with empowerment, or shakti. She is the mighty aspect of the goddess Durga. The name of Kali means black one and force of time, she is therefore called the Goddess of Time, Change, Power, Creation, Preservation, and Destruction. Her earliest appearance is that of a destroyer principally of evil forces. Various Shakta Hindu cosmologies, as well as Shākta Tantric beliefs, worship her as the ultimate reality or Brahman; and recent devotional movements re-imagine Kāli as a benevolent mother goddess.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 11:02

c'est ce que j'ai pensé direct en allant voir le profil d'ellis. y a un petit quelque chose :lol: :lol:
merci beaucoup, c'est hyper gentil :keur:
je suis en train de démarcher une copine pour jouer le rôle de la maîtresse, j'espère qu'elle va débarquer. :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 11:05

oh, ce serait trop bien si tu trouves ta copine :brill:

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 11:23

Je t'aime pas boude
(mais ton début de fiche est incroyablement incroyable :cute:)
Donc je t'aime un peu quand même :coeurs:

(mais Max, quand il sera accusé d'un truc pas clair (parce que ça va arriver c'est sûr à un moment :o :hihihi ) faudra pas l'défendre hein? C'est un vilain hihi)
Revenir en haut Aller en bas

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 11:31

MOI J'T'AIME. sourcils sourcils belle-soeur sourcils sourcils
merci pour les compliments :brill: I love you

(si, 'faut me défendre, j'ai beaucoup d'argent :héhé: ) :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière
CARTOUCHES : 89



Bang bang.
TON JOB: Garde du corps, femme de main, tueuse à gage.
TON AGE: 34 ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 11:34

TOIIIIIIII Je viens d'être mise au courant de ta venue *-* Il nous faudra bien sûr un lien entre personnalité badasse qui surprotégeons notre Ellis d'amour.... Je pense qu'on va bien s'entendre :P En plus nous partageons l'amour du bon gout et des belles choses... (oui oui j'ai très hâte que tu sois validé et qu'on ait un lien!)

_________________
Je suis exubérant, impardonnable. Rien ne peut m'arrêter. Rien ne me fait honte. Je suis irréfléchi, sans espoir, sans cœur, le vice incarné, un enfant sauvage, intrépide, impénitent, perdu à jamais.   @Anne Rice ≈©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 11:48

oh ouaaais, un peu qu'il nous faut un lien :héhé: :héhé: merci pour l'accueil, je t'attends dans ma fiche de liens I love you :brill:
(puis natalie dormer leche )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière
CARTOUCHES : 89



Bang bang.
TON JOB: Garde du corps, femme de main, tueuse à gage.
TON AGE: 34 ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 11:53

(Je ne crache pas sur Michiel non plus :perv: )

Pour sûr que je vais y venir valou j'ai déjà quelques idées *-*

_________________
Je suis exubérant, impardonnable. Rien ne peut m'arrêter. Rien ne me fait honte. Je suis irréfléchi, sans espoir, sans cœur, le vice incarné, un enfant sauvage, intrépide, impénitent, perdu à jamais.   @Anne Rice ≈©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 12:31

(moi j'adore ta fiche, j'approuve ! :uhuh: )

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Jeu 25 Fév - 12:32

j'ai hâte de savoir, joy :siffle: I love you

oh ellis, je suis soulagée. :brill: merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

It is madness for sheep to talk peace with a wolf. ∆
CARTOUCHES : 841



Bang bang.
TON JOB: gérante d'un casino et, accessoirement, blanchisseuse d'argent très sale.
TON AGE: vingt-neuf ans.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: bad blood   Ven 26 Fév - 11:21

C'est vraiment un petit monstre, le erwin, mais dieu qu'il est coooool. :dead: il nous faudra impérativement un lien, toi et moi, promis hein ? :siffle: j'adore, j'adore cette fiche, diablement. :keur: d'ailleurs, je te valide et je n'attends plus longtemps, vraiment désolée pour l'attente encore. (je file me cacher). Bienvenue ici, second clearwater (on est encerclés :siffle:).
maintenant que tu fais officiellement partie de notre grande maison ( moustachio moustachio approuve), j'te donne des petits indices pour savoir quoi faire maintenant, et ce que le grand terrain de jeu de notown blues met à ta disposition. :keur: déjà, je te conseille d'aller lire les annexes si ce n'est pas fait, ainsi que les les règles de mr le maire, ça t'aidera à t'imprégner de l'ambiance :face:. ensuite, si tu veux te faire plein d'amis (et de bons ennemis surtout ), il faut aller poster une petite fiche de lien. et puis si vraiment t'es hyper pressé et que t'es un sacré joueur, il y a la loterie des rps, hyper pratique pour écrire vite et en excellente compagnie. :perv: plus classique, tu peux demander un rang, un lieu auquel on n'aurait pas pensé, un logement et puis créer ton petit scenario. voilà, t'as tous les éléments...

que ton voyage commence. :rip:

_________________

there will be blood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: bad blood   Ven 26 Fév - 13:29

oh merci pour les compliments, ça fait hyper plaisir. :dead: :dead: :pliz: :hrt:
carrément que je te garde un lien I love you
puis t'en fais pas pour l'attente, j'ai patienté sagement. mouais leche
Revenir en haut Aller en bas

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: bad blood   

Revenir en haut Aller en bas
 

bad blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 06. Orange Mécanique. :: Usual suspect. :: Présentations abandonnées.-