AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rosamund + On a frôlé la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 155


MessageSujet: Rosamund + On a frôlé la vie    Sam 20 Fév - 18:29

† Rosamund Emilia Starrick
Il n’y a rien de plus beau qu’un ego meurtri sur le visage d’un ange.
ton âge : Quarante-quatre ans
ton surnom : Rosa, le diminutif de son prénom qu'elle n'apprécie pas tellement. Ou alors Madame Starrick pour les inconnus, elle aime se faire appeler par son nom de femme mariée.
ton job : Promoteur immobilier, à la tête de l'entreprise avec son père. Donne des cours de danse à des petites filles, on n'oublie jamais vraiment ses premiers amours.
feat : Kate Winslet
statut : Mariée depuis vint-quatre années à Monsieur Max Starrick. L'amour de sa vie, sa moitié, son âme speur. Malgré tout ce qui peut se dire sur leur différence d'âge leur amour est pur et sincère.
the player.
ton pseudo : DayFrabieu
ton âge :23 ans
inventé, pv, scénario ? : Scénario  :keur:
ton avis sur le forum ? :  :pinpin:

tes tics, tes manies, tes envies : facultatif. Rosa est une accro au café, elle en boit à longueur de journée. C'est la première chose qu'elle fait le matin, boire une tasse de café et toute la journée elle a besoin de sa dose de caféine pour tenir   Quand elle est stressée automatiquement Rosa se met à faire tourner sa bague de fiançailles autour de son doigt. C'est un signe qui ne ment pas.   Rosa fume de temps en temps. Elle s'y est mise très tard, une fois que sa carrière de danse fut finie. Et encore aujourd'hui lorsque l'occasion se présente, elle aime allumer une cigarette et juste profiter de l'instant. A la tête d'un club de combat clandestin, Rosa aime cet univers masculin et violent. C'est son échappatoire,   son vice à elle 

Dans tes souvenirs, raconte-nous la première fois où tu as été confronté au « Mal ». Quelles étaient alors tes options et quel a été ton choix ? ✚Rosa a eu une enfance protégée de cet univers noir et malsain. Madame Tarvers, paix à son âme, a toujours voulu faire de sa fille unique une demoiselle convenable de la haute société, une personne recommandable. La fillette n'était pas confrontée au monde extérieur, elle avait des professeurs à domicile et ses parents, son univers n'allait pas plus loin. Mais alors qu'elle n'avait pas encore quinze ans sa mère a perdue la vie après une longue maladie. Rosa s'est retrouvé seule, son rempart contre le monde extérieur n'était plus là. Et c'est à ce moment là qu'elle a enfin compris le monde dans lequel elle vivait réellement. Son père a fini par lui expliquer son rôle dans ce carfanaum. D'abord apeurée et surtout chamboulée d'avoir vécue si longtemps dans le mensonge, Rosa s'est plongé dans sa passion la danse mais en chemin elle n'a pu que s'endurcir face aux épreuves de la vie et surtout à la place que son père lui préparait dans ce monde.    tes choix de vie t'ont-ils déjà apporté des ennuis ? ✚Pas encore... Il faut dire que jusqu'ici la vie ne lui a pas fait de mauvaises surprises. Tout ses choix se sont avérés être les bons, du moins elle a aujourd'hui une vie dont elle est fière et qu'elle aime. Mais il est vrai que épouser un homme plus âgé, justicier dans l'ombre ou être à la tête d'un club clandestin de combat aurait pu lui attirer des problèmes, mais non, jusqu'ici tout lui sourit.  quelle importance accordes-tu à l'humanité dans son ensemble ? comment te comportes-tu socialement ?  ✚ L'humanité est un monde cruel où chacun a son rôle précis à jouer, une grande partie d'échecs où certains sont victorieux et d'autres non. Il faut de tout pour faire un monde après tout.
Socialement Rosa se comporte comme elle a été élevée. Elle vient d'une famille  riche de la haute société, enfant elle était pourrie gâtée et cette attitude est restée en prenant de l'âge. Souvent on la trouve froide, elle prend seulement ses distances avec le commun des mortels.  serais-tu plutôt la « tête » ou la « main » ? ✚ De part son éducation Rosa n'a jamais eu a faire quelque chose par elle même, tout était déléguée et fait pour elle. Et aujourd'hui encore elle a gardé cette habitude. Elle ne va pas aller se salir les mains, elle est à la tête du projet, de la pyramide et décide, les autres s’exécutent. quelles sont tes pires craintes et tes plus grandes angoisses ? ✚ Rosa n'est pas une personne craintive ni peureuse, mais comme tout le monde elle fait des cauchemars. Les siens se résument à que sa famille soit un jour blessée ou prise pour cible. Rien ne lui ferait plus de mal qu'on s'attaque à son mari ou à ses enfants. dans ces adjectifs, le(s)quel(s) te définis(sent) le plus ? (indique les en gras)  improvisation, impétuosité, rêverie, instabilité, adaptivité, sens pratique, intuitivité, négligence, gaspillage, passivité, habitude, introversion.


Dernière édition par Rosamund E. Starrick le Dim 21 Fév - 18:34, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 155


MessageSujet: Re: Rosamund + On a frôlé la vie    Sam 20 Fév - 18:30



be quick... or be dead.

« Rosa, il est encore là. » La jeune femme était face à son miroir dans les coulisses en train de retirer les couches de maquillages nécessaires pour le ballet, quand elle entendit ça. Un sourire illumina aussitôt son visage et son cœur se mit à battre un peu plus vite. Le ballet était enfin de retour en Amérique et depuis quelques semaines ne se produisait que dans l'Est du pays. Ce soir c'était New-York, encore. Et il était là, encore. Alors que Rosa avait presque terminé de se préparer et s’apprêtait à sortir, son père fit irruption sans prendre la peine de frapper comme à son habitude. « Ma chérie tu étais magnifique comme toujours ! » Il la prit dans ses bras et posa un baiser sur son front. « Merci Papa, mais tu sais tu dis ça à chaque fois. » Elle regardait son père avec tendresse, il était son premier admirateur. « Je suis ton père je ne peux que te trouver magnifique ! » Voyant sa fille prendre ses affaires, son père se questionna. « Tu vas quelques part ? » Rosa leva les yeux vers lui, vite trouver quelque chose à dire… « Oui, on va… prendre un verre avec la troupe pour fêter notre retour en ville. » Un sourire passa sur le visage de l'homme. « Très bien, va t'amuser et laisse ton vieux père tout seul . » Rosa attrapa son sac et posa un baiser sur la joue de son père avant de vite filer à la sortie de l'opéra. Pourvu qu'il soit encore là, pourvu qu'il l'ai attendue. Elle ouvrit à la volée, la petite porte qui donnait sur la ruelle. Là, elle regarda autour d'elle et vit enfin sa silhouette sous le lampadaire. Son cœur palpita, elle ne le connaissait que depuis deux mois mais à chaque fois qu'elle le voyait c'était la même sensation. Elle pressa le pas pour le rejoindre et arriva enfin à sa hauteur. Là, elle posa sa main sur son bras, monta sur la pointe des pieds et posa un simple baiser sur ses lèvres. «  Bonsoir Max. »


« Romy dépêche toi, Maman est en retard ! » Rosa courait dans la maison à la recherche de sa fille, elle avait un rendez-vous important ce matin et la fillette ne cessait de la faire tourner en bourrique. Max avait déjà déposé leur fils aîné à l'école en allant au bureau. Après avoir finalement réussi à attraper le petit monstre, Rosa se dépêcha de la déposer chez sa nourrice avant de se rendre à l'opéra. Un nouveau ballet allait enfin voir le jour, Rosa avait travailler dur pour ça.
La jeune femme avait beaucoup de retard et elle traversa la rue sans même regarder si une voiture arrivait, elle aurait finalement mieux fait d'être en retard…
« Rosa…Chérie... » La jeune femme entendait une voix au loin qui l’appelait, mais tout semblait si lointain et si noir. Rosa avait l'impression d'être dans un gros nuage de coton, elle tenta d'ouvrir les yeux difficilement. Du blanc, un blanc éblouissant et au milieu cette voix encore. Rosa cligna des yeux avant de voir son mari. « Max... » Elle sentit alors la main de son mari serrer la sienne et il lui caressa le front. « Mon amour...Comment tu te sens ? » Rosa cligna des yeux, la lumière l'éblouissait et elle avait la bouche sèche. « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? » Malgré le brouillard qui emplissait ses yeux, elle vit la contrariété et la tristesse dans les yeux de son mari. « Tu as eu un accident… Une voiture t'as renversée… Tu as une commotion cérébrale et ton genou droit, il est cassé... » Rosa comprit aussitôt ce que ça voulait dire, son genou cassé, sa jambe inutilisable, sa carrière achevée. Une larme coula sur sa joue. Sa vie était ruinée. Elle tourna la tête, Max serra sa main. « Laisse moi toute seule s'il te plaît... » Elle était ravagée, en colère, anéantie et personne ne pouvait l'apaiser.


« Tu vas me dire ce que tu veux me montrer à la fin ? » Rosa regarda encore une fois derrière elle alors qu'elle tirait Max par la main. « Arrêtes de poser des questions et suis moi. » Sept longues années s'étaient écoulées depuis que Rosa avait eu son accident, sept années noires. La jeune femme avait tout perdue avec cette collision, sa carrière de danseuse avait volé en éclats. Elle avait dû tout reconstruire et les choses commençaient à prendre forme. Son père avait réussi à venir la faire travailler avec lui, elle était maintenant à la tête de l'entreprise en co-gérance avec son paternel. Elle donnait également des cours de danse à des petites filles sans grand talent, mais la passion d'autrefois n'avait pas disparue… Mais ce soir, après sept années amères elle avait enfin trouvée quelque chose dans lequel s'investir. Rosa tirait son mari derrière elle jusqu'à arriver devant un entrepôt à l'air plutôt abandonné. « D'accord… tu veux me faire visiter une usine désaffectée ? » La jeune femme soupira. « Garde l'esprit ouvert s'il te plaît. » Max n'ajouta rien et suivit docilement sa femme. Elle le fit entrer et monter sur la mezzanine. « Imagine cet endroit aménagé, à cet étage des bureaux, des fauteuils en cuirs. En bas des rings, des cris, des paris, une odeur de tabac, d'alcool... » Rosa fixait son mari qui essayait de visualisez et elle vit précisément à quel instant il compris son idée, une étincelle traversa son regard. Il se tourna alors vers elle. « Tu ne penses tout de même pas à... » Elle ne le laissa même pas terminer. « Si je pense exactement à ça. » Un sourire en coin apparut sur son visage. Max prit la main de sa femme dans la sienne, l'embrassa avant de lui sourire. « Tu es une femme pleine de surprises mon amour. » Le projet était lancé, le club de combat clandestin allait voir le jour.


« Tu ne vas pas échapper à une sérieuse conversation James ! » Rosa suivait son adolescent de fils qui venait de passer la porte d'entrée. Elle avait du aller le chercher au lycée, convoquée par le proviseur. Apparemment le jeune homme avait des problèmes de discipline, et bien sur à cet âge il se fichait bien de ce que pouvais lui dire sa mère… Il était déjà partie s'enfermer dans sa chambre. La jeune femme quitta ses talons, posa son sac et sa veste avant de se lancer à la recherche de son mari. Elle se dirigea en premier dans la pièce qui lui servait de bureau dans leur maison, elle entra sans frapper. Il était dos à elle, au téléphone, en train de régler des… détails. Il semblait nerveux. Rosa s'approcha et passa ses bras autour de sa taille avant de coller son visage contre son dos. Son simple contact l'apaisa. Il finit par raccrocher. « Bonjour Monsieur Starrick. » Elle sentit Max caresser ses mains. « Bonjour Madame Starrick. » Il se retourna, la prit dans ses bras avant de l'embrasser tendrement. Rosa remarqua aussitôt la petite ride sur le front de son mari signe de contrariété. « Tout va bien Max ? Tu sembles préoccupé... » Son mari soupira et tenta d'échapper à son regard. « Je préfère ne pas parler de ça avec toi, tu le sais. » Parfait, Rosa avait un autre sujet à aborder. « Dans ce cas tu aimeras sans doute parler des problèmes de discipline de ton fils... » Max se figea et regarda sa femme en haussant un sourcil. « Des problèmes de discipline ?! » Rosa soupira, elle ne savait pas quoi faire avec son ainé. « J'ai été convoquée par le proviseur aujourd'hui... » Elle sentit aussitôt son mari se tendre, c'était parti. Il s'éloigna d'elle et sortit du bureau, il allait affronter son fils. Elle l'entendit l'appeler dans le couloir. « Jaaaaames ! » Il était déjà un peu en colère, son accent autrichien était un peu plus fort. La jeune femme se servit un verre avant de le rejoindre, la soirée allait être longue...


Dernière édition par Rosamund E. Starrick le Dim 21 Fév - 22:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Rosamund + On a frôlé la vie    Sam 20 Fév - 18:47

ROSIE LA PARFAITE :uhuh:

Tu vas faire un heureux :brill: quel excellent choix de scénario, tellement, tellement bon choix :brill: :hrt:

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

in carnage i trust
CARTOUCHES : 719



Bang bang.
TON JOB: Avocat et bourreau des temps modernes.
TON AGE: 54 printemps.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Rosamund + On a frôlé la vie    Sam 20 Fév - 21:26

Oh mon dieu oh mon dieu oh mon dieu
Spoiler:
 

Bon on va dire que ça suffit... Non mais je n'y crois pas. Après une bonne journée de boulot, je rentre chez moi déjà bien heureuse d'être enfin en repos pour deux jours d'affilée et je te vois. Toi et ta belle gueule... Toi et mon scénario... Je t'aime :pliz:

Merci énormèment de tenter Rosa et surtout bienvenue chez toi. Je réponds à  ton mp de ce pas beauté :perv:

_________________
Fucking Unbelievable
I believe in the god of carnage. The god whose rule has been unchallenged since time immemorial. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahmisterwaltz.tumblr.com/
avatar

All things truly wicked start from innocence. ☾
CARTOUCHES : 729



Bang bang.
TON JOB: gérante de sex shop & nettoyeuse
TON AGE: trente-deux ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Rosamund + On a frôlé la vie    Sam 20 Fév - 23:43

La femme de Maxwell, puis avec Kate que demander de plus ? cutsy

Bienvenue sur Notown Blues et bonne rédaction à toi ! :3

_________________
Beneath the stains of time, the feelings disappear.
Beneath the stains of time the feelings disappear. You are someone else I am still right here. What have I become, my sweetest friend. Everyone I know goes away in the end. - ©️ hurt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 155


MessageSujet: Re: Rosamund + On a frôlé la vie    Dim 21 Fév - 22:23

Merci à tous :keur:

Scénario de dingue, comment ne pas fondre ! :brill:

Hâte de pouvoir rp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

in carnage i trust
CARTOUCHES : 719



Bang bang.
TON JOB: Avocat et bourreau des temps modernes.
TON AGE: 54 printemps.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Rosamund + On a frôlé la vie    Dim 21 Fév - 22:58

*fait de la place dans le lit conjugal...* :bed: :pliz:
J'aime... J'aime... Le principal est là, c'est bien rédigé et tellement facile à lire. Ca coule tout seul... ohyeah
Bref tu as tout compris à ce que j'attendais :brill: mais ça, tu le sais déjà. En tous les cas c'est tout bon pour moi cutsy

_________________
Fucking Unbelievable
I believe in the god of carnage. The god whose rule has been unchallenged since time immemorial. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahmisterwaltz.tumblr.com/
avatar

All things truly wicked start from innocence. ☾
CARTOUCHES : 729



Bang bang.
TON JOB: gérante de sex shop & nettoyeuse
TON AGE: trente-deux ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Rosamund + On a frôlé la vie    Dim 21 Fév - 23:46

Madame Starrick en personne ! Je suis contente de voir ce scenarii pris, il arrache pis lui faut sa femme au Maxou. Fiche vraiment agréable à lire, j'ai hâte de la voir en action la dame, surtout avec un fight club dans les pattes. sourcils
maintenant que tu fais officiellement partie de notre grande maison ( moustachio moustachio approuve), j'te donne des petits indices pour savoir quoi faire maintenant, et ce que le grand terrain de jeu de notown blues met à ta disposition. :keur: déjà, je te conseille d'aller lire les annexes si ce n'est pas fait, ainsi que les les règles de mr le maire, ça t'aidera à t'imprégner de l'ambiance :face:. ensuite, si tu veux te faire plein d'amis (et de bons ennemis surtout ), il faut aller poster une petite fiche de lien. et puis si vraiment t'es hyper pressé et que t'es un sacré joueur, il y a la loterie des rps, hyper pratique pour écrire vite et en excellente compagnie. :perv: plus classique, tu peux demander un rang, un lieu auquel on n'aurait pas pensé, un logement et puis créer ton petit scenario. voilà, t'as tous les éléments...

que ton voyage commence. :rip:


_________________
Beneath the stains of time, the feelings disappear.
Beneath the stains of time the feelings disappear. You are someone else I am still right here. What have I become, my sweetest friend. Everyone I know goes away in the end. - ©️ hurt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je n'm'enfuis pas,
je vole. ➹
CARTOUCHES : 560



Bang bang.
TON JOB: marchandise qui se fait la malle.
TON AGE: vingt-quatre ans et demi.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Rosamund + On a frôlé la vie    Mar 23 Fév - 17:19

hey excellent choix de scénario !
bienvenue à toi ! :3

_________________


k a l i .
(/ˈkɑːli/), also known as Kālikā, is the Hindu goddess associated with empowerment, or shakti. She is the mighty aspect of the goddess Durga. The name of Kali means black one and force of time, she is therefore called the Goddess of Time, Change, Power, Creation, Preservation, and Destruction. Her earliest appearance is that of a destroyer principally of evil forces. Various Shakta Hindu cosmologies, as well as Shākta Tantric beliefs, worship her as the ultimate reality or Brahman; and recent devotional movements re-imagine Kāli as a benevolent mother goddess.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rosamund + On a frôlé la vie    

Revenir en haut Aller en bas
 

Rosamund + On a frôlé la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 02. The Assassination of Jesse James. :: Les sentiers de la perdition. :: Les affranchis.-