AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it's who we are - (Nina C. S-Brown.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 4



Bang bang.
TON JOB: officiellement fleuriste, elle a récupéré la boutique de la mère avec son frère (même si honnêtement elle s'en passerait bien, il faut bien une source d'argent plausible: l'argent ne tombe pas du ciel aux yeux de la loi), officieusement - et depuis plusieurs années - tueuse à gages.
TON AGE: vingt-six printemps mon gars.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: it's who we are - (Nina C. S-Brown.)    Sam 23 Avr - 23:03

† Nina Casey Sparks-Brown.
it's who we are, doesn't matter if we've gone too far, doesn't matter if it's all okay, doesn't matter if it's not day
ton âge : il y a vingt-six années de cela, le 12 septembre 1990, San Dolores au petit matin dans un de ces appartements miteux - plus ou moins bien arrangé et décoré pour dire de cacher la misère - les jumeaux Sparks-Brown, qu'on appellera S-Brown, voient le jour pour la première fois. Et te voilà Nina, suivant ton frère de près dans le chemin qu'il t'a ouvert en descendant le premier entre les cuisses de ta mère, arrachant des cris de douleurs et de supplice à cette dernière qui n'avait même pas un sous pour s'offrir les soins nécessaires à un accouchement.
ton surnom : on t'a toujours appelé Nina ou Casey - plus rarement. Tu n'as pas vraiment de surnom, tu n'aimes pas ça, on t'a donné un prénom ce n'est pas pour t'en donner un autre. Il est court, il est bien, il est doux, comme ton visage qui pourtant ne reflète en rien ta personnalité, t'es plutôt du genre beauté glaciale gare à ceux qui s'y tromperont. Au boulot on t'appelle juste Sparks ou Brown, et ça te va comme ça, pas de chichis et c'est mieux ainsi.
ton job : depuis que ta mère est enfermée dans une chambre d'hôpital et que ton fichu paternel - qui n'a jamais été présent de toute façon - est, tu ne sais où (mais pas là en tout cas), tu as repris officiellement la boutique de fleurs de maman, avec ton jumeau évidemment, pas que ça lui ait fait plaisir évidemment mais tu sais qu'il l'a fait pour toi (et parce qu'il vous fallait bien un alibi, un truc qui fait qu'on n'aura rien à vous reprocher, jamais). Certes vous vous ne le dites pas souvent (voire pas du tout) mais vous vous aimez et l'un sans l'autre aucun de vous deux n'existeraient et c'est bien pour ça que vous faites un bon nombre de choses ensembles également lorsqu'il s'agit de se salir les mains..  officieusement - et parce qu'au départ il fallait vous sortir la tête de l'eau - à toi, à vous, à la famille - et payer les soins de ta mère hospitalisée, tu as commencé à faire des petits boulots du style de ceux qu'on donne aux mercenaires.. au fil du temps et parce qu'il fallait bien quelqu'un pour payer les conneries de ton paternel, Ash et toi vous êtes devenus ce qu'on peut appeler des tueurs à gage. Tu fais ce qui doit être fait, tu ne pose pas de question, c'est comme ça et ça ne te pose aucun problème, tu y as pris goût en quelques sortes sans en être devenue addictive, mais ce serait un job dont tu ne pourrais te passer.. il te rapporte bien plus que de n'être qu'une simplette fleuriste.
feat : Astrid Bergès-Frisbey. ♥️
statut : tu es célibataire évidemment, tu ne trouves pas si facilement chaussure à ton pied - comme on dit. Certes des hommes t'en a connu mais, avec un frère comme le tien rares sont ceux qui sont restés longtemps à tes côtés. Et puis tu n'es pas du genre à coucher avec le premier venu même si ça t'es déjà arrivée, par le passé, d'avoir des plans culs, un coup d'un soir comme ça parce que tu avais certainement trop bu. Aussi tu as été fiancée par le passé mais, du jour au lendemain sans prévenir, ton promis est parti, te laissant seule et dans l'incompréhension la plus totale.
the player.
ton pseudo : mathilde réellement, sinon c'est mathi. sur le net curieuse ou courte paille.
ton âge : dix-huit ans babe, l'âge de la liberté ! prochaine étape, le permis (le code déjà) puis les présidentielles :face:
inventé, pv, scenario ? : inventé de toutes pièces bien entendu
ton avis sur le forum ? : il est beau, clair (épuré j'aime bien), avec un contexte que je n'avais encore jamais vu et vive le MAL les coupains !  :uhuh:

tes tics, tes manies, tes envies : Facultatif. Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique.

Dans tes souvenirs, raconte-nous la première fois où tu as été confronté au « Mal ». Quelles étaient alors tes options et quel a été ton choix ? ✚ ton paternel a toujours été endetté jusqu'au cou, il avait des ennuis bien à lui, il s'était frotté au genre de gars auxquels en général il vaut mieux éviter de devoir des sous, alors il a été absent, longtemps et durant quasiment toute ton enfance - enfance, qu'au passage, tu ne regrette pas le moins du monde - alors c'était à votre porte que l'on venait frapper, cétait à cette même porte qu'on venait réclamer du fric.. il y avait vite fallut trouver une solution pour obtenir de l'argent plus rapidement, le travail de fleuriste de la matriarche ne suffisant plus. Vous ne rouliez déjà pas sur l'or mais, devoir de l'argent en plus des taxes et des impôts c'était encore le pire. Les jumeaux connaissent bien la vie de San Dolores, les putes, les malfrats, les mercenaires, les criminels.. ça faisait belle lurette qu'ils en entendaient parler et qu'ils baignaient plus ou moins dedans, des délinquants à l'école, au lycée: ils en ont connu. Alors, ils ont fini par vraiment se baigner dedans, pour de vrai.. Désormais c'est dans le mal que tu te noie Nina. Mais, tes choix tu ne les regrettera pas, jamais. C'est comme si tu étais née pour ça, tu le sens dans ton cœur noircit par les ténèbres, tu le sens dans tes tripes, tu le sens dans ton sang, il y le mal qui coule dans tes veines. La mal il est partout, tu laisse les ténèbres t'envahirent parce que c'est bien plus facile d'y succomber que d'y résister, le mal t'attire et tu aime ça, c'est envoûtant et plaisant , tu t'y baigne depuis tellement longtemps que tu n'en sortira plus jamais et depuis que les voix dans ta tête sont apparues, tu t'y enfonce encore un peu plus dans ces abysses profondes et béantes qui crachent du noir à ne plus voir. Tes choix de vie t'ont-ils déjà apporté des ennuis ? ✚ tes parents qu'est-ce qu'ils en ont à faire de ce que tu fais de ta vie, tout ce qui importait à ta mère c'était que tu reprennes sa boutique miteuse, en bas d'un immeuble, ce métier auquel ton caractère ne colle pourtant pas - mais personne ne le voit - ça te va tellement bien de jouer la gamine innocente avec ton visage d'enfant qui joue parmi les fleurs, tout le monde n'y voit que du feu et c'est bien pour ça que tu n'a jamais eu de problème légalement. Et puis ta mère qu'est-ce qu'elle en sait réellement ? Bien trop droguée aux médocs pour se tenir tranquille dans sa chambre d'hosto, elle ne serait même pas en mesure de comprendre. Et ton père, qu'est-ce qu'il en aurait à faire ? De toute façon, il n'a jamais été là, laissant son épouse cogner ses enfants et sombrer dans la douce folie de la schizophrénie. Tu en es persuadée: tu n'aurais pas pu faire meilleur choix que de servir les forces du mal. Moralement, tes actes ne t'atteignent pas, tu agis par habitude, parce que c'est comme ça, tu n'y prends plaisir que lorsque tu es sujette à tes troubles hallucinatoires, lorsque la cruauté te ronge  , te caresse et te murmure dans ta tête. Quelle importance accordes-tu à l'humanité dans son ensemble ? Comment te comportes-tu socialement ?  ✚ ici la réponse en quelques lignes. Serais-tu plutôt la « tête » ou la « main » ? ✚ tu es plutôt la tête de l'équipe, même si c'est pour ta main qu'on t'a employé et qu'on te paie, du duo que tu formes avec Ash, c'est toi l'intellectuelle, lui il est plus dans la main d'oeuvre, moins calculateur que toi, il est dans le mouvement, toi dans la réflexion.  Tu es réfléchie, intelligente, calculatrice, tu connais l'art de la manipulation mieux que personne, tu es une menteuse hors pair: une réelle metteuse en scène du crime, de l'horreur, de la torpeur. Tu excelles autant dans le travail intellectuel que manuel, en effet tes qualités à manier l'arme blanche ne sont plus à prouver.  Tout comme ton perfectionnisme qui de ce fait, te permet de ne laisser aucune trace derrière toi. Autant une moitié frappe par la force de son poing, autant l'autre frappe par son intellect. L'ironie c'est que l'intellectuelle que tu es, soit frappée par la maladie qui cloue désormais ta mère au lit, la douce mélodie qu'est la voix de la schizophrénie te chante dans l'esprit. Quelles sont tes pires craintes et tes plus grandes angoisses ? ✚ ça fait un an, depuis l'année de tes vingt-cinq ans que tu as découvert que tu souffrais de ce qu'on appelle la schizophrénie paranoïde, pour être plus concise, on peut parler d'épisodes hallucinatoire, des hallucinations te parviennent, tu te retrouve à parler toute seule - tu parais dérangée, énervée ou même triste - parfois même c'est une lueur de cruauté qui s'anime au fond de tes prunelles vertes, les voix dans ta tête te font peur, elles t'angoissent et pourtant tu ne peux pas lutter. Ce n'est pas souvent, la maladie commence seulement à te ronger le cerveau.. Tu consulte un psychologue régulièrement, tu prends des médicaments souvent, ta plus grande crainte serait de terminer comme ta mère: chose inconcevable.. cette maladie a déjà tué la personne qu'elle était, lors de ses crises elle battait ses enfants, il n'y avait que lorsque son mari réapparaissait qu'elle semblait redevenir normale.. Le reste du temps elle souffrait. Tu refuse de souffrir comme elle a pu souffrir, tu refuse de t'abandonner à la maladie, les médecins disent que tu pourrais ne jamais développer plus que ces épisodes paranoïdes  mais, ils ne peuvent pas l'affirmer, c'est une histoire de génétique. Et bien sûr, Ash n'en sait rien, tu crains sa réaction tout comme tu crains autant que lui aussi se découvre un jour la maladie. Dans ces adjectifs, le(s)quel(s) te définis(sent) le plus ? (indique les en gras)  Improvisation, impétuosité, rêverie, instabilité, adaptivité, sens pratique, intuitivité, négligence, gaspillage, passivité, habitude, introversion.


Dernière édition par Nina C. S-Brown le Dim 24 Avr - 18:15, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 4



Bang bang.
TON JOB: officiellement fleuriste, elle a récupéré la boutique de la mère avec son frère (même si honnêtement elle s'en passerait bien, il faut bien une source d'argent plausible: l'argent ne tombe pas du ciel aux yeux de la loi), officieusement - et depuis plusieurs années - tueuse à gages.
TON AGE: vingt-six printemps mon gars.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: it's who we are - (Nina C. S-Brown.)    Sam 23 Avr - 23:27




be quick... or be dead.
Ici, écris ton histoire en une trentaine de lignes minimum. N'hésitez pas à nous donner des détails sur l'enfance du personnage, son caractère, ce qu'il est advenu de lui et pourquoi. Bref, amuse toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 105



Bang bang.
TON JOB: hackeuse - chanteuse
TON AGE: twenty-3
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: it's who we are - (Nina C. S-Brown.)    Dim 24 Avr - 11:57

Bienvenue ! Super avatar, vraiment !
J'ai hate de voir ce que tu lui réserves ! :uhuh: leche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 4



Bang bang.
TON JOB: officiellement fleuriste, elle a récupéré la boutique de la mère avec son frère (même si honnêtement elle s'en passerait bien, il faut bien une source d'argent plausible: l'argent ne tombe pas du ciel aux yeux de la loi), officieusement - et depuis plusieurs années - tueuse à gages.
TON AGE: vingt-six printemps mon gars.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: it's who we are - (Nina C. S-Brown.)    Dim 24 Avr - 11:59

Merci beaucoup baouais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

something spicy
can't never be sweet
CARTOUCHES : 98



Bang bang.
TON JOB:
TON AGE:
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: it's who we are - (Nina C. S-Brown.)    Dim 24 Avr - 17:07

Bienvenue !!
Elle a l'air chouette (et j'aime l'arrivé à deux avec le Monsieur :aah: )

_________________


There are two ways of spreading light:
to be the candle or the mirror that reflects it.





Dernière édition par Aditi Sharma le Dim 24 Avr - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 4



Bang bang.
TON JOB: officiellement fleuriste, elle a récupéré la boutique de la mère avec son frère (même si honnêtement elle s'en passerait bien, il faut bien une source d'argent plausible: l'argent ne tombe pas du ciel aux yeux de la loi), officieusement - et depuis plusieurs années - tueuse à gages.
TON AGE: vingt-six printemps mon gars.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: it's who we are - (Nina C. S-Brown.)    Dim 24 Avr - 17:17

Merci Adi :face:
Ouais, on aime faire cet effet là :HAHA:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chimiste en parfumerie et prostituée officieuse pour la mafia russe.
TON AGE: vingt-cinq ans.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: it's who we are - (Nina C. S-Brown.)    Mer 27 Avr - 10:17

Eh bien tout ça promet un super personnage (pis Astrid ! :brill: )

Bienvenue parmi nous ! :aah:

_________________
my blood type is no negative, but i'm positive the dark ain't deep. just switch your light on when we hit the streets. ✻✻ you can drink a mint tea by the red sea as you're living out whose fantasy,
Dancing on the ledge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: it's who we are - (Nina C. S-Brown.)    

Revenir en haut Aller en bas
 

it's who we are - (Nina C. S-Brown.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NINA TONNERRE : Ma nouvelle série BD !
» Soluce de Nina Tonnerre
» Nina Tonnerre, le jeu
» Les t-shirts Nina Tonnerre !
» Nina Hagen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 02. The Assassination of Jesse James. :: Les sentiers de la perdition.-