AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 valka † tu te souviendras de moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: valka † tu te souviendras de moi.   Lun 18 Avr - 22:24

† Valka Alhuïn.
chaque jour reste le nôtre.
ton âge : trente-six ans.
ton surnom : le dragon, les langues de feux qui viennent lécher les abords de la scène, frôler les visages impressionnés, réchauffer les joues des plus timorés.
ton job : un dégueulis de flammes qui s'échappe de ses lèvres, le souffle du dragon qui fait taire, impressionne. cracheuse de feu au cirque itinérant.
feat : caitriona balfe
statut : qui pourrait donc se vanter d'avoir amadoué un dragon? personne encore. personne.

the player.
ton pseudo :  cutsy
ton âge :  :fuck2:
inventé, pv, scenario ? : inventé.  koeur
ton avis sur le forum ? :  sourcils

tes tics, tes manies, tes envies : elle n'est pas née forain, elle est née fascinée par les freaks. Valka, fille de bonne famille. Valka a commencé par les photographier, ado', jusqu'à en devenir une à son tour. Jusqu'à devenir dragon. cracheuse de feu, t'as les épaules trop frêle pour ça ma p'tite, qu'on disait. aujourd'hui, c'est un des numéros phares. la femme dragon, peinturlurée de noir, de bleu, de doré. Mystique. Le public aime. Accro aux bonbons mentholés, ils cachent l'haleine imbibée de kedrane, donnant un arrière-goût de pétrole à ses baisers. Après toutes ces années, le kedrane s'est infiltré, preuve de la lente agonie de son corps. Les poumons ne sont pas encore touchés, mais ça ne saurait trop tarder. Elle danse aussi. Elle danse et joue avec le feu, étirant son corps, repoussant les limites. La souplesse, les hommes aiment. Beaucoup. Elle le sait, elle en joue. Un monstre jusque sous les draps. Elle sait qu'on ne l'aime pas. On n'aime pas les monstres, ils fascinent, certes. Mais on ne les choisit pas pour la vie. Les freaks, ça n'a sa place qu'au cirque. sa famille, c'est le cirque. Il n'y a qu'eux qui comptent, dont elle se soucie. Elle y a sa place, elle l'a toujours su, et ils lui ont toujours rendu la pareille. Sa vraie famille, elle ne sait pas. Laissée là, au bord de la route. Elle ne prend aucune nouvelle d'eux. Mais eux non plus.


Dans tes souvenirs, raconte-nous la première fois où tu as été confronté au « Mal ». Quelles étaient alors tes options et quel a été ton choix ? ✚ Son premier cirque. Une foire. Le musée des horreurs. Les Freaks. Des petits hommes difformes, une femme à barbe, fakir avaleur de sabre, et puis les clowns, en noir. Un cirque macabre. Ce n'était pas un choix de ses parents non. Elle avait cinq ans, elle a entendu la musique du cirque, elle a couru, elle s'est perdue. Entourée de tous ces monstres, elle a eu peur. Tellement peur. Elle qui ne connaissait que la beauté, la douceur, le raffinement. Elle découvrait la difformité, la laideur, les visages torves, la brutalité. Elle a eu peur, où sont ses parents ? Bientôt les artistes l'ont entouré, inquiets, pour elle. Ce jour-là, elle a découvert le monde et sa laideur, mais elle a découvert également que les monstres ne nous dévorent pas la nuit quand on dort, les monstres peuvent également prendre soin de vous. Tes choix de vie t'ont-ils déjà apporté des ennuis ? ✚ ses choix de vies ont tout bouleversé, elle a quitté un monde raffiné pour un monde plus noir. Elle choisit les monstres plutôt que la civilisation. Alors oui, ses choix de vies ont tout changé, mais elle ne dira pas que c'est mal. Parfois le changement a du bon. Quelle importance accordes-tu à l'humanité dans son ensemble ? Comment te comportes-tu socialement ?  ✚ en société, elle joue le monstre de foire, elle aime son rôle de dragon, elle aime le mystère qui l'entoure et cette aura qui pousse les gens à s'intéresser à elle, la femme dragon. L'humanité est son public, toujours. L'humanité n'a pas de substance, ils sont peut les Hommes qui retiennent son attention, les Hommes à qui elle tient, pour qui elle donnerait tout. Sa famille, ce sont les seuls êtres véritablement humains qu'elle aime pour ce qu'ils sont. Serais-tu plutôt la « tête » ou la « main » ? ✚ la tête. Valka se montre, ensorcelle, fascine. Elle ne se mouille pas dans les histoires, elle ne fait pas de vagues, elle observe et fascine. Elle analyse. Elle se montre pour mieux observer, comprendre, appréhender les choses. C'est la tête, pas la main. Quelles sont tes pires craintes et tes plus grandes angoisses ? ✚ elle a peur de mourir vieille et fripée. Elle a peur de prendre de l'âge. Alors elle se laisse crever avant l'heure. Son métier finira par la tuer, peut-être avant les quarante ans. Elle a peur du noir. Elle a peur de la solitude. Alors elle illumine ses nuits de bougies, dort avec une veilleuse. Le dragon a peur du noir. C'est inavouable. Dans ces adjectifs, le(s)quel(s) te définis(sent) le plus ? (indique les en gras)  Improvisation, impétuosité, rêverie, instabilité, adaptivité, sens pratique, intuitivité, négligence, gaspillage, passivité, habitude, introversion.

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 


Dernière édition par Valka Alhuïn le Lun 18 Avr - 22:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: valka † tu te souviendras de moi.   Lun 18 Avr - 22:25


be quick... or be dead.

Monstre. Monstre. Monstre.
Fascinée par les physiques peu ordinaires, le hors norme, l’originalité. Il lui aura fallu se perdre, suivre la petite musique du bonheur pour découvrir le cirque des horreurs. La normalité l’a vite ennuyée. L’école, le programme scolaire, le moule dans lequel la société, les parents tentent de nous faire entrer. Ennuyeux. Elle n’excellait qu’en art, là où son esprit créatif restait libre de s’épanouir. Mais là encore, elle veut bridée. La norme scolaire, son art était morbide. Inquiétant. Ses parents lui ont trouvé un bon psy’, il fallait qu’on comprenne, pour n’était-elle pas comme les autres ? Pourquoi ne dessinait-elle pas des fleurs, des chevaux, des arc-en-ciel, pourquoi ne dessine-t-elle pas le beau ? Mais le beau ne se définit pas toujours de la même façon…

A quatorze ans, elle a sorti son appareil photo, elle s’est mise à les suivre, ces monstres. Ensuite, elle s’est battue. Contre le système, contre ses parents. Parce que le système scolaire ne lui convenait pas, parce que les sciences, les mathématiques, la géographie, l’histoire, cela n’avait aucune espèce d’importance pour elle. Ce qui l’intéressait c’était les visages, les capacités hors normes, ceux que personne n’aiment. Ceux qui font peur aux gens bien comme il faut. Ceux qui intriguent pour une seconde, mais la ménagère détourne la tête, gênée par cette laideur qui fascine honteusement. Elle n’a pas honte, Valka. Elle n’a jamais eu honte de sourire à ces gens, de les photographier, de leur parler. Parce qu’elle se sent comme eux... Hors catégorie.

Elle avait dix-sept ans, quand elle a joué avec le feu la première fois. Un homme de la rue, il a vu l’anomalie, il a vu la différence. Elle l’a suivi, toute une année. Elle usait de son argent de poche pour lui offrir à manger, pour obtenir son savoir. Emmanuel, il a éveillé le dragon en elle. Il lui a trouvé ses peintures de guerre, il lui a appris son art. Il lui a trouvé une voie. Le numéro s’est monté tout seul. Le Dragon et le Phœnix. Oh, ils ont fait sensation. Mais pas auprès de ses parents non. Elle ne leur a jamais demandé leur avis, elle n’en a jamais eu l’occasion. Quand ils l’ont prise entre quatre yeux, pour lui demander d’arrêter. Elle a hoché la tête. Pour ne pas entendre la mère souffler et le père crier. Le lendemain, elle crachait à nouveau toutes les flammes de l’enfer directement de sa bouche. A dix-huit ans, elle a trouvé la porte d’entrée fermée. Définitivement. Cette maison était trop petite pour abriter un dragon.

Ensuite, il y a eu Jason. Jason l’a sorti de la rue. La rue c’est dur, la rue c’est moche. Emmanuel ne voulait pas de ça pour elle, mais il ne voulait pas lui-même se fixer. Quand Jason est venu vers elle, Emmanuel a disparu, littéralement. Comme une apparition, Jason lui-même ne saurait dire s’il se souvient d’avoir vu cet homme. Parfois, elle se demande encore si Emmanuel existait vraiment. Mais Jason, il lui a donné une famille, des gens à aimer. Des gens comme elle. Bientôt dix-sept ans qu’elle est là-bas. Qu’elle vit au rythme du cirque, qu’elle vit pour eux. Pour leurs beaux yeux. Il n’y a pas dragon plus épanoui qu’elle. Elle enflamme le cirque à toutes ses représentations, elle fait hurler les gens, de peur, d’effroi, d’admiration. Mais elle ne prend pas soin d’elle. Elle le sait, son corps, ce lâche, il vieillit. Un jour, elle ne pourra plus. Toujours, les dragons sont voués à disparaitre. Elle refuse de laisser le temps remporter ce combat. Au lieu de ça, elle abuse. Elle ne surveille pas. Elle laisse son corps prendre, ses poumons se battre contre le kedrane. Les quarante ans lui font peur, il ne reste que quatre ans. Elle n’a plus que quatre ans pour mourir.

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 12



Bang bang.
TON JOB: Chercheur en astrophysique, conférencier parfois -mais il a horreur de ça.
TON AGE: 34 ans.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: valka † tu te souviendras de moi.   Lun 18 Avr - 22:32

gnf

leche :sex: :bed: :lev:

Les mots me manquent pour te dire à quel point j'te bz.

_________________
Δ I'M GOING TO DROP THE BOMB
never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: valka † tu te souviendras de moi.   Lun 18 Avr - 22:34

t'es qu'un gros cochon. j'vais appeler jason.

:lev: :bed:

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

something spicy
can't never be sweet
CARTOUCHES : 98



Bang bang.
TON JOB:
TON AGE:
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: valka † tu te souviendras de moi.   Lun 18 Avr - 22:35

Hého, calme-toi la. leche leche leche (Moi aussi j'veux un p'tit morceau de Valka :'( Pourquoi j'suis pas un Dude. :nah: )

Re-bienvenue ! valou

_________________


There are two ways of spreading light:
to be the candle or the mirror that reflects it.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: valka † tu te souviendras de moi.   Lun 18 Avr - 22:43

tracasse, adi', valka est ouverte d'esprit. :siffle:

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

melt my bones, enter my blood & take my heart.
CARTOUCHES : 189



Bang bang.
TON JOB: trafiquant (organes)
TON AGE: cinquante-deux années.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: valka † tu te souviendras de moi.   Jeu 21 Avr - 21:11

superbe personnage :brill: j'ai beaucoup aimé ce qu'elle dégage et toute cette ambiance à la american horror story qui l'entoure. j'ai vraiment hâte de voir ce qui va se passer entre elle et jason et sur ce, je ne te fais pas attendre plus longtemps, je te valide et te place chez les cygnes I love you (re)bienvenue à la maison koeur

les annexes si ce n'est pas fait, ainsi que les les règles de mr le maire, ça t'aidera à t'imprégner de l'ambiance :face:. Ensuite, si tu veux te faire plein d'amis (et de bons ennemis surtout   ), il faut aller poster une petite fiche de lien. Et puis si vraiment t'es hyper pressé et que t'es un sacré joueur, il y a la loterie des rps, hyper pratique pour écrire vite et en excellente compagnie. :perv: Plus classique, tu peux demander un rang, un lieu auquel on n'aurait pas pensé, un logement et puis créer ton petit scenario. Voilà, t'as tous les éléments...

Que ton voyage commence.  :rip:

_________________

A mockingbird, I called you. Always changed your tune to fit the screams. How does your chriping sound when you are the one screaming ?
Listen to your pretty mouth sing.

remember when you loved me ? neither do i.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: valka † tu te souviendras de moi.   

Revenir en haut Aller en bas
 

valka † tu te souviendras de moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» valka † tu te souviendras de moi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 02. The Assassination of Jesse James. :: Les sentiers de la perdition. :: Les affranchis.-