AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▒ kali & zelda → Don't go chasing waterfalls.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 105



Bang bang.
TON JOB: hackeuse - chanteuse
TON AGE: twenty-3
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: ▒ kali & zelda → Don't go chasing waterfalls.   Mar 5 Avr - 23:25



Don't go chasing waterfalls.
Kali & Zelda
 
Des chiffres, des noms, des données. Tu les vois défiler devant tes yeux tandis que tes mains comme des automates tapent à une vitesse régulière sur ton clavier. Une personne qui passerait par-là ne comprendrait pas ce que tu fais; toi, dans ta tête, tout a un sens, un avenir, une nécessité d'être. Assise en tailleur sous un arbre, tu profites du wifi gratuit que procure le cagibi à souvenirs. Beaucoup d’ado regarderait facebook mais toi ici, ton surfing est d’un autre ton. Il  y a là autour de toi des familles, des pères, des mères, des enfants. Certains râlent, certains courent. Tu ne sais pas si tu les envies ou si tu les méprises. Tu sais que des souvenirs comme ça, toi tu n’en auras pas. Si eux s’amusent, toi tu travailles. Dans ton habituel sac à dos se cache une feuille de papier. Les données qui y sont inscrites seront bientôt la propriété d’un homme qui a sans aucun doute bien plus de pouvoir que toi. Mais ici, maintenant, c’est toi qui le tiens par le bout du nez. Et tant que ta récompense n’est pas entre tes mains, le capitaine restera matelot.
L’heure du rendez-vous approche. Même si tu en as fait des dizaines déjà, tu crains toujours ce moment. Tu te doutes qu’il y a aura un jour un chien, un traître qui au lieu de te rendre riche te descendra dans la boue. Il aura estimé que tu en savais trop, que ton service doit prendre fin. En attendant, que veux-tu ? On doit tous se nourrir. Généralement, les rendez-vous c’est toi qui les donnent : toujours dans des lieux publics, avec du monde, en plein milieu de la journée, dans un endroit bondé. Ici, au milieu des lions, des macaques et des pingouins, tu te sens rassurée. Le mauvais coup n’arrivera pas, c’est trop risqué.

Tu te relèves enfin, ranges ton ordi dans ton sac à dos que tu enfiles sur ton épaule droite. Tu marches d’un pas décidé, confiante, comme si tu savais exactement où tu allais. Tes bottines noires battent le sentier à la recherche d’un enclos que tu n’as pas encore trouvé. Finalement, tu la vois cette silhouette qui t’attendais. Remettant ta casquette sur la tête, tu t’approches montrant que tu sais ce que tu fais.  « Vous parlez d’un service, vous êtes en retard. » marmonne l’homme âgé de 42 ans aux cheveux poivres et sel qui vient juste de perdre le divorce contre sa femme. Il souhaite des informations sur l’amant de son ex-épouse. « J’ai ce que vous m’avez demandé », renchéris-tu, laissant couler la remarque qu’il t’a faite. Vous êtes tous les deux là pour autre chose, pour quelque chose. Sortant l’enveloppe, je la lui montre sans qu’il la touche. « Mais d’abord, je veux être payée. » Il grogne, essaye de te faire changer d'avis avec les classiques questions de confiance. Tu les as déjà toutes entendues et tu sais quelles sont tes répliques. Finalement, il cesse et te tend à son tour prudemment une belle enveloppe grossie par les billets. Sans les compter, tu lui tends la sienne. Il l’ouvre s’assure de quelques informations avant de te jeter un dernier coup d’œil et de partir d’un pas pressé. Toi, tu restes encore là à profiter de la vue des ours qui se promènent. Tu te tournes, te retournes tout de même pour t’assurer qu’on ne vous a pas observés, jugés, compris…

C’est une belle journée et étonnement, comme tout écolier dépourvu de devoirs, tu te sens en vacances. L’affaire est réglée, tes poches sont remplies et tu te trouves dans un merveilleux endroit. Tu te dis que tu vas pouvoir profiter, te détendre un peu, tenter de voir la vie du bon côté. Tu aimerais pouvoir t’allonger au soleil, t’endormir mais tu sais que ta peau de rousse va râler. Te dirigeant vers un vendeur de jus de fruit, tu demandes une bouteille et tends un billet. « Désolé, mademoiselle, pas de monnaie ». Tu soupires. Quel comble, tout cet argent et même pas assez pour t’offrir un rafraichissement. Tu te retournes vers le prochain client. « Vous n’auriez pas la monnaie sur 20 par hasard ? » Prenant conscience de ce que tu demandes, tu dis au marchand « Laissez tomber, je vais payer pour deux alors… », dis-je en ne demandant pas son avis au client de derrière « Vous voulez quoi ? »  


By Phantasmagoria


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je n'm'enfuis pas,
je vole. ➹
CARTOUCHES : 560



Bang bang.
TON JOB: marchandise qui se fait la malle.
TON AGE: vingt-quatre ans et demi.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ▒ kali & zelda → Don't go chasing waterfalls.   Jeu 7 Avr - 13:58


DON'T GO CHASING WATERFALLS
─ and caress the animals ─
Finalement, ce lieu n'était pas seulement fait de méchancetés et de vices. On pouvait trouver divers merveilleux endroits où l'on découvrait de nouvelles choses passionnantes. Aussi parmi toutes ces choses, il y avait le zoo. Après m'être rendu compte à quel point j'étais passionné par les bêtes en allant au cirque, je me disais qu'il serait amusant d'en voir bien plus à un endroit où l'on aurait l'occasion de voir divers autres espèces toutes aussi magnifiques, les unes que les autres. J'avais alors passé un bon bout de temps à tourner en rond avant de me poser lorsque les soigneurs proposaient de donner des renseignements en direct. J'avouais que même si les panneaux étaient également là pour donner des indications sur les créatures, la présence de quelques spécialistes pour nous éclaircir sur les questions est aussi une bonne chose. Dans un premier temps, il y a un certain contact humain, ce qui est plutôt pas mal lorsque l'on sait peu de chose dessus. Aujourd'hui, j'apprenais à apprécier de nouveau la présence des autres. Ne plus les craindre en les percevant comme de potentiels clients prêt à vous faire du mal ou à être le jouet de leurs plus bas instincts. Je découvrais qu'il pouvait y avoir des gens exceptionnels comme ces êtres qui partageaient leur savoir sur des créatures que l'on ne connaît pas vraiment... Et bien d'autre encore ! Des gens qui vous sauvent la vie aussi et qui ont pitié de vos conditions. Des conditions qu'ils n'ont pourtant pas connu...

Actuellement, c'était donc grâce à eux si je pouvais profiter d'une telle vie, banale soit-elle mais si agréable. Je découvrais des animaux, pour la toute première fois de ma vie, tout prêt. Des oiseaux, des reptiles ou même des félins... J'avais même pu approcher des animaux de la ferme en entrant à l'intérieur, ce qui m'émerveilla énormément ! En effet, si certaines personnes devaient se dire que les chèvres étaient bien banales contrairement aux autres bestioles habitant les autres enclos, c'était pour moi, quelque chose de réellement nouveau... Car des chèvres, je n'en avais jamais observé et encore moins touché. Aussi, je les trouvais vraiment mignonnes ! Surtout les plus petits qui ne cessent de gambader et de sautiller n'importe tout ! Il a fallu que je remarque l'heure tourner pour finalement me concentrer autre part pour rêvasser encore et toujours, observant le comportement des animaux dans le moindre détail. Même si certains et d'autres encore m'intriguaient, j'étais malgré tout triste pour la plupart. Parce que je savais ce que ça fait d'être enfermé quelque part pendant des années durant. Eux, peut-être n'auront-ils jamais l'occasion de sortir de là et de retrouver la liberté... Si seulement j'avais le pouvoir de les libérer... Mais si j'osais le faire, ça serait la panique totale et les humains d'ici ne méritent pas ça. Qui plus est, je suis également conscient que toutes ces bébêtes sont sauvages et donc capable d'attaquer s'ils le désirent. Je décide donc de balayer ces idées d'un revers de la main pour aller me diriger vers un vendeur de jus de fruit. Marcher c'est bien mais je commence à avoir soif et j'ai complètement oublier de prévoir ne serait-ce une bouteille d'eau avec moi. Du coup, direction le vendeur le plus prêt. Patientant doucement mon tour, je garde mon regard en direction des enclos, espérant pouvoir aller à la rencontre des loups et des zèbres bientôt, mais une voix me tire de ma songerie. ≪ - Vous n’auriez pas la monnaie sur 20 par hasard ? ≫ J'hésite un instant avant de faire un léger non de la tête, ayant pris à peine le nécessaire pour me payer une boisson ou deux moi-même  jusqu'à ce qu'elle ajoute. ≪ - Laissez tomber, je vais payer pour deux alors… (...) Vous voulez quoi ? ≫ Je réfléchis un instant avant de demander timidement. ≪ - Un jus d'orange, s'il vous plaît ! ≫ Quelle vaine d'avoir quelqu'un qui vous propose un tel service ! Mais j'avoue avoir quand même un peu honte que l'on puisse ainsi m'acheter des boisson maintenant. Oh mais je ne compte pas accepter son offre sans rien donner en retour ! Je n'aurais qu'à la rembourser, bien évidemment !

_________________


k a l i .
(/ˈkɑːli/), also known as Kālikā, is the Hindu goddess associated with empowerment, or shakti. She is the mighty aspect of the goddess Durga. The name of Kali means black one and force of time, she is therefore called the Goddess of Time, Change, Power, Creation, Preservation, and Destruction. Her earliest appearance is that of a destroyer principally of evil forces. Various Shakta Hindu cosmologies, as well as Shākta Tantric beliefs, worship her as the ultimate reality or Brahman; and recent devotional movements re-imagine Kāli as a benevolent mother goddess.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 105



Bang bang.
TON JOB: hackeuse - chanteuse
TON AGE: twenty-3
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ▒ kali & zelda → Don't go chasing waterfalls.   Lun 11 Avr - 18:12



Don't go chasing waterfalls.
Kali & Zelda
 
Tu ne sais pas trop ce que tu fais, personne ne t’as vraiment expliqué comment agir en société. On t’a appris les bases, les bonjours les mercis, mais le reste, la lecture reste inachevée. Comme pour la plupart des choses que tu as faîtes dans ta vie, tu n’as pas trop compté sur les autres, seulement sur toi-même. Loin de t’en plaindre, tu sais que la vie n’est pas toujours faîte pour se reposer. Alors quant à agir en société, tu n’as pas peur des autres, de leurs réactions, de savoir si tu dépasses un peu trop les bornes. Du moment qu’à la fin de la journée, tu n’ais ni regrets, ni ennuis, alors tu peux te considérer vainqueur. Et là tout de suite, tu savais que ce que tu voulais c’était ce jus de fruit, que tu avais le monde à ta disposition pour t’aider et que personne ne te couperait la tête pour avoir demandé.
Le jeune homme que t’as sans doute dérangé hésite un peu. Il est peut-être surpris de voir une inconnue lui payer un verre. Bien que ce soit loin de tout ce que le monde peut parfois s’imaginer. C’était une question de survie et surtout la tienne. Si tu ne pouvais pas obtenir cette bouteille de jus, t’allais finir par te déshydrater sec !  « - un jus d'orange, s'il vous plaît ! » articule doucement le jeune homme derrière toi. Tu te retournes vers lui avec un regard satisfait avant de lui donner une petite tape sur l’épaule « Bon choix ! ». Tu vois le vendeur déjà attraper une deuxième bouteille pour toi mais comme tu es quelqu’un de compliqué et d’indécis tu t’empresses de l’arrêter dans ce qu’il fait : « Cependant j’ai bien envie de tenter le jus aux fruits exotiques, merci ! ». Tu sais que dans sa tête ce vendeur n’a qu’une envie, c’est de te voir quitter vite fais bien frais son stand. Tu chipotes trop à propos de tout et de rien. Tu lui tends ton billet, lui les boissons que tu refourgues au jeune homme au jus d’orange. Il te rend la monnaie, tu voles deux pailles sur le comptoir avant de le remercier accompagné d’un signe de la main.
Vous vous dirigez un peu à l’écart. « oh pardon » tu dis en le débarrassant de ta bouteille qui est toujours dans ses mains. En échange tu lui offres une paille. La première gorgée est divine, frais, sucrée et rafraichissante. T’en souris. Dans ta tête tu cherches un moyen pour ne pas paraître trop impolie et ne pas laisser s’installer un silence embarrassant. « Désolé, j’ai dû paraître un peu brutale tout à l’heure !  Surtout, vous en faîtes pas pour ça, c’est cadeau ! ». Tu imagines que tu le déranges sûrement avec ton baratin. Il a probablement quelqu’un qui l’attend quelque part, il a sûrement envie de continuer sa visite tranquillement. « Bon, ben je vais vous laisser. J’ai entendu dire qu’une éléphante a eu un bébé dernièrement, n’oubliez pas d’aller les saluer ! »
 


By Phantasmagoria


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ▒ kali & zelda → Don't go chasing waterfalls.   

Revenir en haut Aller en bas
 

▒ kali & zelda → Don't go chasing waterfalls.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Zelda:Good Bye Hyrule 2" de CoolZhomicide
» Votre avis sur Zelda : The Wand of Gamelon
» ZELDA The hero of time "le film".
» Dossier The Legend of Zelda
» [LEGO] Coup de coeur : LEGO Zelda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 03. Les origines du mal - Cliffshire. :: Grickbrook Meadow. :: Calhan Zoo.-