AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deuxième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

War is peace, freedom is slavery, ignorance is strength.
CARTOUCHES : 73


MessageSujet: Deuxième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry   Lun 4 Avr - 22:50


† Deuxième groupe.
Arsène, Harley & Aditi.
Des voix dans la foule se font plus fortes. Des suicidaires ne feraient pas mieux. Oser vouloir faire entendre sa voix. Oser ne serait-ce que dans ses songes contredire le maître des lieux. Lui LE Maire, celui qui fait la pluie et le beau temps. Qui peut faire de votre vie un enfer sur terre.

Mais bien vite ces voix se meurent. Les quelques murmures qui persistent seront bien rapidement tut à l'arrivée du condamné. Une voix, seule et forte, emplie d'une puissance que peu de gens n'osent réellement contredire. Froide et tranchante, elle coupe court à toutes les discussions.

Le peuple est un troupeau d’imbécile, tantôt stupidement patient, et tantôt férocement révolté

« Concitoyens, amis... Quel meilleur endroit que Deadeye. Quel meilleur endroit que ces lieux pour rendre justice. Car oui ce cher Monsieur John Aberline sera la preuve vivante de notre justice efficace. Cet homme, tout comme vous mes amis, a mis en moi sa confiance. Tout comme vous, il m'a donné sa voix pour que je sois la vôtre. Votre porte parole, votre humble serviteur. Et pourquoi ? Pour au final ne recevoir que trahisons et coups de poignards dans le dos. Malheureusement et croyez-moi, j'en suis bien attristé mais je le pense accompagné de compagnons d'infortune. Que parle le comploteur ou qu'il se taise à jamais ! »

La foule reste muette mais bien vite les têtes se tournent, les regards se croisent et les esprits s'échauffent. Chacun bien évidemment se veut innocent tel l'agneau qui vient de naître. Mais tous espèrent en secret. Chacun brûle d'envie de dénoncer son voisin. Mais bien rapidement le maire reprend la parole.

« Comme quoi... Pourquoi se plaindre ? Pourquoi comploter ? Maire élu ressemble à son électorat. Soyons francs. Pourquoi venir assister à telle sentence si certains d'entre vous sont en désaccord avec ma façon de travailler ? »

Ces quelques dernières questions ne pouvaient que déstabiliser la populace qui lui faisait face. Il ne le savait que trop bien et c'est bien pour cela qu'il jouait sur cette corde sensible. Le maire n'avait qu'un désir. Mettre à mal les faibles et les lâches qui face à lui n'osaient bouger ne serait-ce que le petit doigt. Son regard froid et perçant analysait chaque mouvement, chaque attitude suspecte et inhabituelle.
Souriant légèrement, il retira de la tête du condamné ce sac qui jusqu'à présent l'avait rendu aveugle. Monsieur Abberline fronça les sourcils. Ses yeux maintenant habitués à l'obscurité observaient le monde pour la dernière fois.

***

Vous pouvez dorénavant poster ! Comme il a été précisé dans le sujet, veillez à faire des réponses courtes afin de permettre un échange rythmé. Il n'y a pas de nombres de jours délimités au niveau du temps que vous avez pour poster votre réponse, toutefois si vous ne pouvez pas poster, prévenez vos partenaires et passer, éventuellement, votre tour. Il n'y a aucun ordre de passage imposé, nous souhaitons toutefois que vous vous teniez à celui que vous choisirez lors de la première tournée.

Aussi, de temps en temps, Big Brother interviendra afin de pimenter un peu l'affaire !

Bon rp à vous !  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notown-blues.forumactif.org

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: Deuxième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry   Mar 5 Avr - 11:37

« Tu assistes à la mort du cancrelat ? »
« Ai-je le choix ? »
« Jamais »

La rouquine s’évade à d’autres lieux, abandonne l’époux. Soupçon d’un parfum voguant à travers les pièces qu’il parcourt. Soupir d’une solitude aux épaules. L’annonce de la mort, les affiches placardées, la faute scandée. Ridicules méthodes. Moyen-âge des lois.  Aucune envie particulière à voir un homme hurler sous la torture. Aucun sadisme de ce type à déclarer. Amasser les foules, réunir les pleutres voulant gouter à la justice contrefaite. Obligation de la présence. Les doigts s’enroulent à la tasse de café, cherchent le sursaut de la chaleur. Trois tasses pour éveiller l’esprit. Rien n’y fait. La carcasse est endormie, malmenée depuis des jours. Plaie encore suintante sous la chemise noire. Complet charbon. Les noms défilent sur l’écran de son portable. Liste qui recommence sa course plusieurs fois. Hésitation à prendre des nouvelles du plus jeune, savoir où il sera. Tu emmènes ta catin ou j’ai le plaisir de supporter ta présence unique pour aujourd’hui ? Message envoyé. Le moteur d’une voiture carnassière gronde. Monstre qui avale la route, n’en laisse rien, pas même ce chien qui traverse, enroulé dans le châssis, carnage. Ferraille qu’il gare d’un coup de frein à mains. Moquerie des regards tournés vers lui. Ville figée à ses souvenirs, passé claquant dans la face de la foule. Il avance et s’écarte des autres, de la foule, des miséreux. Des silhouettes se forment, naissent et meurent aussitôt. Vision faussée. Le regard se tourne vers la potence, l’homme présenté. La foule murmure, les charognards se plaisent. Mépris pour la plèbe. Adossé contre une maison branlante. Spectacle en attente. Les globes agrippent deux silhouettes lointaines, paresseuses.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

something spicy
can't never be sweet
CARTOUCHES : 98



Bang bang.
TON JOB:
TON AGE:
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Deuxième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry   Dim 10 Avr - 16:37



Deadeye's Revelry
arsène — aditi — harley



Debout, silencieuse, impatiente. Aditi se dégageait sans doute du lot dans son costume aussi invisible qu'efficace. L'uniforme du casino qu'elle avait sur le dos n'avait qu'une couleur comme maitre : la discrétion. La sécurité ne pouvait se permettre de se mettre en avant, alors sa chemise blanche ne dessus de sa veste noire n'avait rien d'extravagant, mais cela semblait quelque peu déplacé dans un endroit comme celui-ci. Du haut de ses talons, les mains derrière le dos, elle observait. Elle distinguait bien les visages de ceux qui étaient présents. Certains murmuraient, comme si c'était là l'unique forme de rébellion possible. D'autres avaient perdu leur langue, incapable de détacher leur lèvre ne serait-ce que pour respirer. Aditi elle, n'attendait rien de cet évènement, mais elle y avait mis les pieds à cause de ce qui semblait être de la curiosité. Le maire voulait que chacun grave en soi la peine qui découlerait du moindre faux pas. Un spectacle vivant, réelle, meurtrier. Un spectacle qui n'a qu'un but, qu'un seul. Aditi n'avait pas besoin de voir pour comprendre ce genre de choses. Les mots étaient suffisants, mais visiblement, l'étalage du pouvoir semblait être devenu une nécessité pour le maire. Être présente n'était finalement pour elle qu'une forme de courtoisie. Qu'une acceptation d'une réalité déjà présente depuis son ascension.

Finalement, le voilà, l'homme au centre de tout. Finalement, le condamné ne devient plus qu'un fond qui pollu le regard face à l'intervention du maire. Il n'y a que lui qui captive les regards de cette façon. Il n'y a que lui qui parle, avec cette fermeté qui prévient d'une force impertinente. Les mains d'Aditi se détachent, alors qu'elle se redresse également un peu mieux pour observer. Elle attend la mort, plutôt que le discours du vivant.

_________________


There are two ways of spreading light:
to be the candle or the mirror that reflects it.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

melt my bones, enter my blood & take my heart.
CARTOUCHES : 189



Bang bang.
TON JOB: trafiquant (organes)
TON AGE: cinquante-deux années.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Deuxième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry   Jeu 14 Avr - 16:59

Nothing in the world was so bad as physical pain. In the face of pain there are no heroes.
Deuxième groupe
Caresses des mains sur une peau blanchâtre. Cambrures de la superbe, de la poupée de porcelaine, sous les coups de reins assassins. Concupiscence exprimée à travers les lèvres entrouvertes des deux amants, dénoncée par leurs plaintes, ce chant luxurieux entonné par leurs gorges déployées qui résonne dans les murs de la chambre aux couleurs mordorées. Orgasme qui ravage leurs cœurs, épuise leurs corps. Arsène somnole au-dessus de la carcasse amaigrie, écoute le cœur qui cogne sous la cage de ses os. Cœur qui est à lui, qu'il a dérobé pour la garder un peu plus longtemps à ses côtés, elle qui panse son âme esseulée par sa seule compagnie. Bip bip. Ça sonne, annonce un nouveau message, pousse la gamine à se pencher sur le côté pour ramasser le téléphone posé à même le sol de sa chambre. De son pouce manucuré, elle compose le code de déverrouillage alors que de sa main gauche, elle ouvre son paquet de clopes. « Tu as déjà ton cœur de crevé. Laisse-moi fumer ça pour toi. » Bâtonnet orange et blanc arraché des lèvres, coincé entre des dents cabossées avant le retour du dos contre le matelas. « Qui est-ce ? » Demande à la contrariété qui se dessine sur le joli minois de sa rousse. « Harley. Il te réclame. » Silence de quelques secondes, durant lequel Arsène imagine être avec son aîné au lieu de son amante. Ambres closes. Poumons gorgés de goudron et autres poisons. Il se lève, abandonne la chaleur de ses bras pour ramasser ses vêtements disséminés dans les quatre coins de la pièce exiguë. Scheiße. Juron marmonné, craché entre des dents serrées. Il n'est qu'un idiot qui accourt dès que l'autre l'appelle, pardonne dès que l'être adoré fait un pas dans sa direction. Retour vers sa poupée de porcelaine. Arsène dépose un baiser sur ses lèvres encore pleines de ses morsures et de ses baisers, pose discrètement une enveloppe à ses côtés avant de murmurer à son oreille. « Le double de tes passes habituelles... La première moitié est pour ton boss, la deuxième est pour toi... » Le téléphone récupéré, Arsène se redresse, compose un message pour son frère tout en rejoignant son bolide garé devant le Tatum House :

« Je viens. Seul. Où est-ce qu'on se retrouve ? »

***

Rassemblement des voyeurs. Ça chuchote dans tous les sens. Ça lance des regards apeurés sous les paroles prononcées par un homme qui représente une autorité moquée et redoutée. Les ambres dépareillées se tournent un instant sur la masse agenouillée et Arsène renâcle en imaginant le gâchis qui seront devenus ses organes après avoir été malmenés par le bourreau. Dégoûté, il se détourne, cherche son aîné dans la foule. Plongée dans une des poches de son costume, sa main manipule son téléphone. Pouce qui compose le numéro connu par cœur, sans appuyer. Caresses qui l'aide à se détendre en attendant de le voir, de le sentir, de le toucher. « Excusez-moi mais auriez-vous vu mon frère, par hasard ? » Il chuchote en penchant son buste sur une jeune femme, beauté exotique à la peau mâte. « Vous ne devriez pas avoir de mal à voir de qui je parle si vous l'avez déjà aperçu. Il me ressemble en tous points, si ce n'est la cicatrice ainsi que le putain de balai qu'il semble avoir dans le cul... »


Spoiler:
 

_________________

A mockingbird, I called you. Always changed your tune to fit the screams. How does your chriping sound when you are the one screaming ?
Listen to your pretty mouth sing.

remember when you loved me ? neither do i.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: Deuxième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry   Dim 17 Avr - 13:54

Batterie sur le déclin. Message du frère qu'il n'a pas le temps de lire. Trop tard. Pendaison affirmée, d’autres idées séjournent chez le bourreau faisant son entrée. Briser le cou est trop doux, trop soudain, aucun plaisir malsain. Juste un craquement pour symphonie. Harley n’écoute pas les paroles du maire, ignore le crapaud gesticulant et ordonnant ses commandements. La justice par un unique homme, la justice par celui n’ayant qu’un cafard à la place du cerveau, le reste rogné. Lui observe la plèbe, ce rassemblement de souris curieuses venues gratter le spectacle de leur vie. Tous conviés, tous ayant la peur de se retrouver à la place de l’homme. Faire acte de présence pour satisfaire le roi à la couronne fissurée. Populations mélangées, les villes se côtoient pour un temps. Western. Le sable vole à sa rétine, saccage sa vision quelques instants. Manche qu’il passe, cherche à arracher les grains perturbateurs. Quelques regards se vissent vers lui, des sourcils se haussent, certains lui disent de se taire. Jurons en allemand qu’il adresse à la vermine. La paupière bat plusieurs fois, chasse les importuns. Vision de retour. Voilà que les ambres accrochent deux silhouettes. L’une connue, l’autre étrangère. Nouvelle putain au bras de son frère ? Il s’avance à la rencontre des deux. « Tu as trouvé une catin sur le bord de la route ? » Aucun respect pour celle qu’il confond avec un jouet de son jumeau. L’habitude de le voir avec nombre de femmes, toujours ces corps collés contre lui, ces mains baladeuses qu’il envisage de couper à chaque vision.
Revenir en haut Aller en bas

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Deuxième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deuxième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quatrième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry
» Groupe calendar
» GROUPE RASA
» [Multimédia] Nouvelle musique du groupe Cryoshell
» Groupe des Forges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 05. Il était une fois dans l'ouest - Deadeye. :: Ch'lro County. :: Grande place.-