AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

War is peace, freedom is slavery, ignorance is strength.
CARTOUCHES : 73


MessageSujet: Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry    Lun 4 Avr - 22:48


† Premier groupe.
Rosamund, Maxwell, Agatha & Kali.
Des voix dans la foule se font plus fortes. Des suicidaires ne feraient pas mieux. Oser vouloir faire entendre sa voix. Oser ne serait-ce que dans ses songes contredire le maître des lieux. Lui LE Maire, celui qui fait la pluie et le beau temps. Qui peut faire de votre vie un enfer sur terre.

Mais bien vite ces voix se meurent. Les quelques murmures qui persistent seront bien rapidement tut à l'arrivée du condamné. Une voix, seule et forte, emplie d'une puissance que peu de gens n'osent réellement contredire. Froide et tranchante, elle coupe court à toutes les discussions.

Le peuple est un troupeau d’imbécile, tantôt stupidement patient, et tantôt férocement révolté.

« Concitoyens, amis... Quel meilleur endroit que Deadeye. Quel meilleur endroit que ces lieux pour rendre justice. Car oui ce cher Monsieur John Aberline sera la preuve vivante de notre justice efficace. Cet homme, tout comme vous mes amis, a mis en moi sa confiance. Tout comme vous, il m'a donné sa voix pour que je sois la vôtre. Votre porte parole, votre humble serviteur. Et pourquoi ? Pour au final ne recevoir que trahisons et coups de poignards dans le dos. Malheureusement et croyez-moi, j'en suis bien attristé mais je le pense accompagné de compagnons d'infortune. Que parle le comploteur ou qu'il se taise à jamais ! »

La foule reste muette mais bien vite les têtes se tournent, les regards se croisent et les esprits s'échauffent. Chacun bien évidemment se veut innocent tel l'agneau qui vient de naître. Mais tous espèrent en secret. Chacun brûle d'envie de dénoncer son voisin. Mais bien rapidement le maire reprend la parole.

« Comme quoi... Pourquoi se plaindre ? Pourquoi comploter ? Maire élu ressemble à son électorat. Soyons francs. Pourquoi venir assister à telle sentence si certains d'entre vous sont en désaccord avec ma façon de travailler ? »

Ces quelques dernières questions ne pouvaient que déstabiliser la populace qui lui faisait face. Il ne le savait que trop bien et c'est bien pour cela qu'il jouait sur cette corde sensible. Le maire n'avait qu'un désir. Mettre à mal les faibles et les lâches qui face à lui n'osaient bouger ne serait-ce que le petit doigt. Son regard froid et perçant analysait chaque mouvement, chaque attitude suspecte et inhabituelle.
Souriant légèrement, il retira de la tête du condamné ce sac qui jusqu'à présent l'avait rendu aveugle. Monsieur Abberline fronça les sourcils. Ses yeux maintenant habitués à l'obscurité observaient le monde pour la dernière fois.

***

Vous pouvez dorénavant poster ! Comme il a été précisé dans le sujet, veillez à faire des réponses courtes afin de permettre un échange rythmé. Il n'y a pas de nombres de jours délimités au niveau du temps que vous avez pour poster votre réponse, toutefois si vous ne pouvez pas poster, prévenez vos partenaires et passer, éventuellement, votre tour. Il n'y a aucun ordre de passage imposé, nous souhaitons toutefois que vous vous teniez à celui que vous choisirez lors de la première tournée.

Aussi, de temps en temps, Big Brother interviendra afin de pimenter un peu l'affaire !

Bon rp à vous !  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notown-blues.forumactif.org
avatar

in carnage i trust
CARTOUCHES : 719



Bang bang.
TON JOB: Avocat et bourreau des temps modernes.
TON AGE: 54 printemps.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry    Mar 5 Avr - 22:15



   
   Rosa, Agatha et Maxwell
   Deadeye's revelry

M
axwell Starrick ne savait guère réellement pourquoi il avait entraîné son épouse jusque sur cette place publique de Dead Eye. Le voyeurisme l'avait-il tant touché que cela ? N'était-il en fait qu'un mouton parmi tant d'autre ? Cette réflexion personnelle le blessa quelque peu et il ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Cette raison était certainement la seule excuse valable. Il ne connaissait pas le moins du monde Monsieur Abberline et il ne venait en aucun cas pour les beaux yeux du maire. Cet homme, il ne pouvait se le voir en peinture. Il avait fait de Notown Blues une dictature à part entière, tel le roi sur son trône. L'avocat regarda tout autour de lui, essayant impérativement de croiser un regard connu. Attirer une connaissance à ses côtés pour parler, histoire de passer quelque peu le temps et s'empêcher de penser à ce qu'il était devenu. Un homme sans plus aucune conviction. Un voyeur de premier ordre et un suiveur sans personnalité. Rosamund était sa seule et unique bouée de sauvetage. Il se rapprocha d'autant plus d'elle et croisa son bras avec le sien. Tel le couple qu'ils étaient depuis maintenant 24 ans, il reprit quelque peu confiance en lui. Sa posture droite et son regard fier firent de nouveau surface. Il ne put cependant s'empêcher de lui murmurer à l'oreille. « Pourquoi est-ce que je t'ai emmené là ? Pourquoi ne m'as pas tu dis non ? » Son esprit se mit à divaguer et un léger sourire intéressé ce dessina sur ses lèvres. Et s'il s'était déplacé jusque là dans le désir de voir un fou mettre à mal cet homme qui se tenait sur cette estrade ? S'il espérait secrètement qu'un coup d'état éclate ? Si Max avait été plus jeune, pour sûr il aurait certainement tenté une quelconque tentative d'éliminer ce chien qui lui servait de maire. « Concitoyens, amis... » Les doigts de l'autrichien se crispèrent lorsque le maire prit la parole. En plus d'être fourbe et menteur, c'était un sacré faux cul. Cet homme se contrefichait de chaque personne qui lui faisait face. « Tout comme vous, il m'a donné sa voix pour que je sois la vôtre. Votre porte parole, votre humble serviteur. » Il se moquait bien des voix que ces concitoyens avaient pu lui offrir. Tout avait certainement dû être manigancé depuis le début. Nombre d'enveloppes avaient dû passer sous le bureau pour qu'il arrive à ce poste. Mais toutes ces sommes d'argent passant et repassant par toutes ces mains, n'étaient maintenant que de faibles sommes avec ce que pouvait actuellement toucher le maire et toutes ses règles des plus ridicules. Maxwell soupira plutôt fortement et il vit une jeune femme se retourner vers lui. Partir maintenant serait pure folie. Le couple Starrick risquait soit de passer pour des moins que rien, soit pour un couple qui avait des choses à se faire reprocher. Maintenant qu'ils étaient en ces lieux, ils se devaient d'assumer.
WILDBIRD
 

Spoiler:
 

_________________
Fucking Unbelievable
I believe in the god of carnage. The god whose rule has been unchallenged since time immemorial. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahmisterwaltz.tumblr.com/
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 155


MessageSujet: Re: Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry    Mer 6 Avr - 21:38



Deadeye's Revelry



Pourquoi Rosa avait acceptée de suivre Maxwell à cette exécution publique… ? Elle savait déjà, même avant d'y être que c'était une mauvaise idée. Mais elle n'avait pas eu le choix, du moins pas tellement. Ils avaient fait un pari avec son mari et malheureusement elle avait perdue...Et aujourd'hui elle se retrouvait sur la grande place de Deadeye pour assister à ce massacre. Elle ne connaissait même pas l'homme qui allait se faire torturer, ni pourquoi. De toute façon le Maire n'avait pas besoin d'une raison et encore moins d'une bonne raison pour faire ce qu'il voulait. Rosa ne faisait sûrement pas parti de ses admirateurs… Après tout ça serait difficile alors qu'elle était à la tête d'un club de combat clandestin et que de part son métier de promoteur immobilier elle fournissait locaux aux différents trafics qui sévissaient en ville. Alors il serait compliqué de faire parti des suiveurs de cet imposteur… Il y avait déjà du monde rassemblé sur la grande place, la jeune femme ne pensait voir autant de monde. Mais pourquoi était-ils tous là ? Par curiosité morbide ? Pour voir ce pauvre homme se faire torturer pour une raison totalement arbitraire. Ou des gens qui étaient là par hasard mais c'était plus difficile, ce spectacle morbide avait été annoncé depuis quelques temps. Le Maire voulait son public, son auditoire. Tout ce qu'il faisait avait un sens, un but bien précis ! Et aujourd'hui comme toujours il voulait faire peur, prévenir. Rosa se rapprocha de son mari, elle était accrochée à son bras, cette situation était vraiment horrible. Heureusement que Max était là.  « Pourquoi est-ce que je t'ai emmené là ? Pourquoi ne m'as pas tu dis non ? » Rosa leva les yeux vers lui, il se fichait d'elle là tout de même. « Je t'ai dit non Max, tu m'as forcé je te rappelle. Et au risque de me répéter c'est une mauvaise idée... » Mais il était maintenant bien trop tard pour partir, on les remarqueraient. Et l'un comme l'autre avait tout intérêt à se faire discret, ils avaient bien trop à cacher…

Le spectacle allait commencer et Rosa ne voulait pas voir ça… Jusqu'où le Maire était-il capable d'aller...Bien trop loin… La jeune femme était habituée à voir la douleur, toutes les nuits les hommes venaient dans son club pour se taper dessus et s'abrutir. Mais là cette douleur était consentie alors que sur cette estrade elle ne le serait pas… Rosa se rapprocha un peu de Max et regarda un peu autour d'elle, juste devant eux une jeune femme semblait comme eux, prise au piège de cette ridicule représentation.



_________________

On n’a pas de but ni de vraie place. On n’a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 14


MessageSujet: Re: Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry    Ven 8 Avr - 21:45

† Deadeye's revelry
W/Maxwell, Rosamund & Agatha
No pain, no gain. Allez savoir pourquoi, cette phrase revenait sans cesse dans l’esprit d’Agatha. Quand sans souffrance, on n’arrive pas à ce qu’on veut. De façon plus ou moins lointaine, la jeune femme avait suivi cette affaire, cette trahison. Elle trouvait toute même qu’une exécution publique était une réponse quelque peu disproportionnée. Mais au vu de cette réaction, Agatha préféra garder pour elle cette réflexion. Elle n’en dit pas un mot, même à sa colocataire. A croire qu’il n’était pas bon de jouer trop franc jeu dans cette ville. Et dire que son père pensait l’envoyer dans un endroit où elle pourrait être loin de ses vieux démons. A croire qu’il n’avait jamais foutu les pieds dans cette ville. Et pourtant aussi glauque et malsaine que soit cette décision, Agatha s’y rendit. Elle n’avait jamais assisté à ce genre de rassemblement pourrait on dire, il n’est peut-être pas la peine de préciser qu’elle ne s’y sentait pas très à l’aise. Et pourtant il faut bien avouer que si Agatha était là, ce n’était pas pure voyeurisme, par obligation – quoique pas complètement sûre -  ou bien parce qu’elle était citoyenne de la ville, enfin ça c’est encore un bien grand mot. Non si elle était là, c’était presque pour raison professionnelle. Romancière se spécialisant dans le thriller, elle se devait voir ce genre d’évènements. S’imprégner de l’ambiance, de cette tension palpable, de l’odeur de la mort. Dit comme cela, on dirait une personne sans cœur, complètement froide et extérieure à ce qui se passait. C’était peut-être comme ça que devait être un romancier, encore plus quand on écrit des romans noirs. Mais malgré la foule, Agatha avait froid. Elle avait froid en dedans. La dernière fois qu’elle avait vu une personne mourir l’avait traumatisé à vie. Et pourtant, elle recommençait à s’infliger ce genre de vision. Pure masochisme pourrait on penser. Et qui sait ils n’auraient peut-être pas entièrement tord. Une piqûre de rappel des horreurs qu’est capable de faire l’être humain. Puis le discours commença, lui glaçant encore plus le sang. On pouvait ajouter démagogue dans le CV de ce cher maire mais Agatha se gardera bien d’en dire le moindre mot « Pourquoi venir assister à telle sentence si certains d'entre vous sont en désaccord avec ma façon de travailler ? » Ca, ça fit mal. Parce qu’on peut pas réellement dire qu’Agatha était vraiment d’accord avec le principe de la peine de mort… Ces paroles lourdes de sens lui fit courber l’échine, regardant alors ses chuassures.

Elle releva la tête et se risqua à regarder autour d’elle, son regard se posant sur un couple. Une quarantaine d’années, venus aussi peut être par curiosité ou pour qu’on sache qu’ils étaient présents. Pour qu’ils ne subissent pas le même sort que ce John Abberline. Silencieuse, ils se comprenaient sur leur malaise respectif. Mais une force mystérieuse, puissante, lui demandait de regarder à nouveau face à elle. De voir une dernière fois le condamné. Sans s’en rendre compte, sa main gauche, tenant son stylo pour prendre des notes, tremblée. Tout autant que son autre main qui tenait son carnet.

_________________
My shadow's the only one that walks beside me My shallow heart's the only thing that's beating Sometimes I wish someone out there will find me ''Til then I walk alone ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

in carnage i trust
CARTOUCHES : 719



Bang bang.
TON JOB: Avocat et bourreau des temps modernes.
TON AGE: 54 printemps.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry    Ven 15 Avr - 12:50



   
   Rosa, Agatha et Maxwell
   Deadeye's revelry

C
e penchant pour les défis qu'entretenait Maxwell Starrick depuis quelques années maintenant l'avait mené à quelques situations quelque peu mémorables les une que les autres. Mais celle d'aujourd'hui, jamais il n'aurait pensé la vivre. Imaginer son épouse assister à telle sentence publique, même en rêve il n'aurait pu y songer. Bien que femme forte, Rosa avait tout de même sa part de sensibilité et la torture n'était pas réellement son genre. Elle ne disait pas non à un peu de sang et de coups, mais seulement si cela était désiré par ses combattants. L'avocat passa sa main sur le dos de son épouse et lui caressa légèrement ce dernier. « Merci d'avoir tenu parole et d'être là. » Drôle d'idée qu'avait eu Maxwell. Il fallait l'avouer. « Enfin ne pense pas qu'en te remerciant, c'est quelque chose qui me tient à cœur. Je... Je ne sais même pas pourquoi j'ai insisté pour que l'on vienne à dire vrai. C'est juste que je me voyais mal venir seul. Il n'y a que toi pour contrôler mes émotions. » Les remords recommencèrent à ronger Monsieur Starrick. « Est-ce que tu me trouves horrible de t'avoir traîné jusque là ? Ne suis-je qu'un sale voyeur de premier ordre ? » L'autrichien s'était-il senti obligé de se rendre en ces lieux ? La peur l'avait-il rongé en songeant qu'il si le couple n'était pas présent, des représailles risquaient de tomber ? Lui pourtant si sûr de lui, les épaules droites et la tête haute... Cet homme n'était rien. Il n'était que poussière et poudre aux yeux. Un parfait imposteur qui jouait à merveille son jeu. Seul son épouse et ses enfants avaient le droit au véritable Maxwell.
Alors que l'avocat essayé tant bien que mal de faire taire cette petite voix dans sa tête, ses yeux se postèrent de nouveau sur cette jeune femme légèrement en avant d'eux. Max ne put s'empêcher de voir les tremblements qui venaient de prendre possession de son corps. Il se pencha de nouveau vers l'oreille de sa femme avant de lui demander. « Tu crois qu'elle va bien ? Regarde la façon dont elle tremble. Tu penses qu'elle se sent mal ou que c'est la peur qui parle ? » Maxwell, malgré le fait qu'il ne soit pas indiscret ou curieux, essaya de regarder par-dessus l'épaule de la jeune femme pour observer ce qu'elle tenait dans ses mains. Voyant que les tremblements ne cessaient point, il décida de s'approcher. Ne désirant pas l'effrayer, l'ambiance générale étant des plus tendues, il murmura calmement, tout en posant une main douce sur son épaule prise de soubresauts. « Mademoiselle... ? Tout va bien ? » Sa main droite elle, était toujours accrochée à celle de son épouse. Telle l'ancre retenant le bateau au fond des océans, la main fine et douce de Rosamund était son repère dans toute cette agitation et ce stress omniprésent.
WILDBIRD
 

_________________
Fucking Unbelievable
I believe in the god of carnage. The god whose rule has been unchallenged since time immemorial. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahmisterwaltz.tumblr.com/
avatar

je n'm'enfuis pas,
je vole. ➹
CARTOUCHES : 560



Bang bang.
TON JOB: marchandise qui se fait la malle.
TON AGE: vingt-quatre ans et demi.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry    Ven 15 Avr - 17:44


DEADEYE'S REVELRY
─ wanted dead or alive ─
Tremblotant de tout mon corps, je m'étais rendu, comme beaucoup de personnes, en direction de la grande place... Ce qu'il devait normalement arriver ? Un certain monsieur Aberline allait être châtié pour avoir manqué de respect envers le Maire, si ce n'est, d'avoir essayé de l'assassiner. Je n'en étais plus vraiment certain... Dans tout les cas, qu'il soit coupable ou non, je trouvais affreux d'infliger un tel châtiment pour un seul homme. Moi-même, si j'avais été menacé, jamais je n'aurais osé provoquer autant de maux et obliger les autres personnes habitant le coin pour regarder. Car c'est bien ce qu'il comptait faire : si l'on venait pas, cela aurait pu nous mettre en danger. Si on venait pas, cela voulait dire que l'on serait contre le maire... Hors, je ne voulais réellement pas me retrouver à la place du pauvre individu qui allait être condamné à la torture. Mais arriverais-je à regarder ? Quel serait mes réactions à ce moment-là ? Je ne saurais le prévoir, surtout alors que je me trouvais déjà tourmenté. Tourmenté d'être à nouveau confronté face au mal. Et encore. Je ne savais dire quel homme est pire entre Monsieur le Maire et Grim. Dorénavant, j'étais dans la possibilité de me faire un avis quant à celui qui dirigeait notre petit monde, mais Grim... Oserait-il me faire la même chose s'il venait à me capturer à nouveau ? J'avais du mal à l'imaginer... Je ferme les yeux. Je devais arrêter de me faire du mourront comme ça. Dorénavant j'étais libre et j'avais des personnes de mon côté. Cette histoire était dorénavant derrière moi. Arrivée sur la place, une voix s'élève. ≪ - Concitoyens, amis... Quel meilleur endroit que Deadeye. Quel meilleur endroit que ces lieux pour rendre justice. Car oui ce cher Monsieur John Aberline sera la preuve vivante de notre justice efficace. Cet homme, tout comme vous mes amis, a mis en moi sa confiance. Tout comme vous, il m'a donné sa voix pour que je sois la vôtre. Votre porte parole, votre humble serviteur. Et pourquoi ? Pour au final ne recevoir que trahisons et coups de poignards dans le dos. Malheureusement et croyez-moi, j'en suis bien attristé mais je le pense accompagné de compagnons d'infortune. Que parle le comploteur ou qu'il se taise à jamais ! ≫ Attentivement, je l'écoute, le regard vide d'expression. Attendant que cela se passe, faisant mine d'accepter de regarder alors qu'en réalité, je me sens comme poussé. Il parle de justice, mais je reste confus lorsqu'on assiste à une telle exécution et lorsque les dernières années qui précèdent celle-là, j'ai passé mon existence à donner de ma chair par la contrainte. Avait-il fait en sorte à ce que justice me soit rendue ? Non. Pire encore, il profitait de la prostitution pour s'enrichir... C'est que peut-être, s'il me connaissait un peu plus, peut-être aurait-il préféré à ce que je retourne dans cette maison, que je le veuille ou non. ≪ - Comme quoi... Pourquoi se plaindre ? Pourquoi comploter ? Maire élu ressemble à son électorat. Soyons francs. Pourquoi venir assister à telle sentence si certains d'entre vous sont en désaccord avec ma façon de travailler ? ≫ Parce qu'on ne veut pas finir de la même manière. Me dis-je. En effet, j'imagine même pas ce qu'il pourrait m'arriver si l'on venait frapper à la porte d'Isobel pour venir me récupérer. Mais s'il y avait autant de gens contre le Maire, organiserait-il inlassablement des évènements tel que celui qui est en train de se dérouler...? J'espérais vraiment pas. J'avais hâte que cela se termine vite. ≪ - Reste calme... ≫ fis-je pour moi-même tandis que l'on venait de retirer le sac qui recouvrait la tête de l'homme. Le pauvre, j'avais déjà mal pour lui.

hs: hey ! je me déplace de sujet, comme tu m'avais proposé de faire, maxou' ! ne retire pas ton post, je ne ferais que de répondre après agatha, la prochaine fois !
:3 :keur:

_________________


k a l i .
(/ˈkɑːli/), also known as Kālikā, is the Hindu goddess associated with empowerment, or shakti. She is the mighty aspect of the goddess Durga. The name of Kali means black one and force of time, she is therefore called the Goddess of Time, Change, Power, Creation, Preservation, and Destruction. Her earliest appearance is that of a destroyer principally of evil forces. Various Shakta Hindu cosmologies, as well as Shākta Tantric beliefs, worship her as the ultimate reality or Brahman; and recent devotional movements re-imagine Kāli as a benevolent mother goddess.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 155


MessageSujet: Re: Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry    Dim 17 Avr - 14:46



Deadeye's Revelry



C'était bien la première fois que Rosa assistait à ce genre d’événements, jamais elle n'aurait pensé venir voir quelqu'un se faire torturer, assister à ce crime sûrement sans raisons valables en plus… Le Maire se prenait un peu pour un seigneur du Moyen-Age, il avait droit de vie et de mort surs ses « sujets », régentant son territoire avec ses propres règles totalement absurdes. Au vingt et unième on faisait un bond dans le temps, se retrouver de simples sujet, asservis par la peur. Mais les choses avaient tout de même changées depuis le temps des seigneurs, un esprit de rébellion et de liberté s'était installé dans l'esprit des gens et c'est pourquoi aujourd'hui on voyait autant de hors-la-loi et tous ces réseaux souterrains… 

Rosamund tout comme Maxwell avait leur rôle dans ce monde de l'ombre, alors ils devaient garder profil bas et se faire passer pour des sujets lambda, à la merci de ce monstre. Mais la jeune femme regrettait fortement d'avoir cédé à son mari cette fois-ci… Et vu comme il la tenait fermement contre lui et à l'expression sur son visage lui aussi le regrettait… Et il ne tarda pas à s'excuser de l'avoir traîner jusqu'ici. Rosa soupira avant de poser sa main sur le torse de son mari « Non Max tu n'es pas un simple voyeur, je peux comprendre que tu veuilles voir de tes propres yeux de quoi Il est capable... » Après tout il faut bien savoir contre qui on se bat, ou de qui on se cache… De plus Rosa préférait être ici, elle savait qu'elle était bien la seule à pouvoir contenir son époux s'il venait à perdre son calme. L'imaginer ici seul, lui glaçait le sang… « Je préfère être ici si jamais tu perds ton sang froid… Mais crois moi tu vas devoir te faire pardonner. » Lui dit-elle avec un petit sourire.

La voix lugubre du Maire commença à se faire entendre, le couple Starrick remarqua devant eux une jeune femme fébrile, qui comme eux devait bien regretter d'être ici. « Je pense que c'est une mélange des deux, je n'imagine pas être ici seule... » Max s'approcha alors d'elle avant qu'elle ne défaille. Rosa le suivit. Alors le Maire continua son cinéma et finit par découvrir le visage du pauvre homme, Rosa frissonna et se raccrocha un peu plus de Max.



_________________

On n’a pas de but ni de vraie place. On n’a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry    

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier groupe - Intrigue #1 Deadeye's revelry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quatrième groupe - Intrigue #1 Deadeye's Revelry
» quel est ce chanteur(euse)/groupe?
» Groupe calendar
» [Neutre] Le Premier Cercle
» GROUPE RASA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 05. Il était une fois dans l'ouest - Deadeye. :: Ch'lro County. :: Grande place.-