AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (art) récidiviste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

COMME LA FUMÉE D'UNE CLOPE,
QUI PREND LE LARGE ET LA MER.
CARTOUCHES : 62



Bang bang.
TON JOB: chef(fe) du service de cardiologie.
TON AGE: trente-trois balles perdues.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: (art) récidiviste   Mer 30 Mar - 19:36

† Artémis Miličević.
maybe I should cry for help,
maybe I should kill myself.
ton âge : trente trois années se sont écoulées depuis que, les entrailles déchirées, maman s'est effondrée dans un dernier effort.
ton surnom : art, diminutif devenu prénom usuel. artémis ne t'a jamais plu, bien qu'il te convienne. déesse de la chasse, comment pourrait-on trouver mieux.
ton job : après avoir été entretenue par de vieux riches dans le dos desquels tu prenais des cours à l'université, tu es devenue cardiologue. pour finir chef de service ici.
feat : mélanie laurent.
statut : mariée, tu l'as été. trois fois, score dont tu ne tires aucune fierté. tu as supporté les coups du premier, la perversité du second, et les caprices du dernier. jusqu'à leurs décès inexpliqués. jugée malchanceuse, pauvre veuve éplorée, tu as orchestré chacune de ces disparitions. jusqu'à commettre le meurtre de ton troisième époux.

the player.
ton pseudo : vespertine, mais vous pouvez utiliser le magnifique prénom que mes parents m'ont attribué: nawal mm
ton âge : si j'étais un chat et qu'on calculait mon âge humain j'aurai 80 ans sourcils
inventé, pv, scenario ? : inventé.
ton avis sur le forum ? : d'la bombe bb.

tes tics, tes manies, tes envies : découvrant le violoncelle à l'âge de huit ans, ton père a jugé qu'il s'agissait d'une occupation comme une autre en son absence, et il a accepté que tu prennes des cours. tu n'en as cependant pas joué bien longtemps. tes maris n'appréciaient pas ton art, tu as remisé l'instrument. à présent, tu t'en donnes à cœur joie tout ce que tu fais est excessif, tu es incapable de faire preuve de simplicité ou de retenue. rien d'étonnant, donc, au fait que tu fumes beaucoup trop et jures à la moindre occasion la lame. offerte par ton grand père, ayant transpercé le palpitant du troisième bourreau, elle ne te quitte jamais odi et amo, imprimé sur ta hanche, gravé à l'encre dans ta peau. si l'homme ne t'inspire pas une once de compassion, il en va autrement pour les bêtes. fragiles, blessées, tu les recueilles et en prends soin. parfois, tu les gardes moqueuse, vipère, oh comme tu aimes mettre mal à l'aise, comme tu te nourris de bégaiements et autres joues en feu

Dans tes souvenirs, raconte-nous la première fois où tu as été confronté au « Mal ». Quelles étaient alors tes options et quel a été ton choix ? ✚ ton premier mariage semble l'exemple parfait. épousant de force un inconnu de vingt ans ton aîné, tu t'es vue confrontée à sa violence. coups sur coups, tu ne sais comment ton corps d'adolescente a pu les supporter. du haut de tes seize printemps, tu as trouvé la solution. la seule, mis à part la mort à force de heurts dont tu portes encore la marque. ta vie ou la sienne, et tu la lui fit prendre. Tes choix de vie t'ont-ils déjà apporté des ennuis ? ✚ tu n'as jamais ressenti la moindre honte, ni une once de remord, pour les meurtres orchestrés et commis. ils étaient largement mérités. quant à la justice, elle ne t'a jamais soupçonnée. comment une innocente et dévouée épouse aurait-elle pu assassiner, à trois reprises, l'homme qui crachait les billets pour elle. et si jeune, oh, elle n'aurait pas pu. en résumé, tu étais une bien trop talentueuse comédienne que pour être ne serais-ce que soupçonnée. Quelle importance accordes-tu à l'humanité dans son ensemble ? Comment te comportes-tu socialement ? ✚ elle te répugne. tu as en horreur la plupart de ces âmes sales et dépravées. y compris la tienne. pas misanthrope pour autant, tu es encore capable d'attachement. peut-être d'amour, qui sait ? Serais-tu plutôt la « tête » ou la « main » ? ✚ capable des deux, tu as longtemps été la tête. charmante, il n'y avait pas plus aisé que de convaincre un homme de tuer pour toi. les choses ont changé il y a quelques années, lorsque tu as assassiné ton époux sans ciller. ce fut d'ailleurs presque une fierté, agir par toi-même. tuer par toi-même. Quelles sont tes pires craintes et tes plus grandes angoisses ? ✚ ton unique crainte serait représentée par une cage. une prison, des liens. la captivité t'effraie, elle te glace le sang. tu ne pourrais vivre enfermée. Dans ces adjectifs, le(s)quel(s) te définis(sent) le plus ? ✚  Improvisation, impétuosité, rêverie, instabilité, adaptivité, sens pratique, intuitivité, négligence, gaspillage, passivité, habitude, introversion.


Dernière édition par Art Miličević le Mer 30 Mar - 21:56, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COMME LA FUMÉE D'UNE CLOPE,
QUI PREND LE LARGE ET LA MER.
CARTOUCHES : 62



Bang bang.
TON JOB: chef(fe) du service de cardiologie.
TON AGE: trente-trois balles perdues.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Mer 30 Mar - 19:36



now she’s living like a rolling stone.
le meurtre prend sa source dès ta naissance. ta mère, les lèvres déformées par un cri de souffrance, le corps arraché, le cœur arrêté, gît sur un brancard. personne ne lui prête plus attention, puisque tu es là. puisque tu pleures. et pourtant, son décès est de ton fait. peu importe, tu passes de bras en bras et on te couvre de cadeaux, reléguant sa fin au second plan. la moitié de l'hôpital est là pour toi, artémis, première enfant du plus grand du pays. plus riche, en tout cas, et tout le monde sait que tu ne feras que l'enrichir. un miracle, voilà ce que tu es. un inestimable présent. tu ne manques de rien, jamais, mis à part peut-être d'une présence maternelle. et d'amour, tu es une môme en mal d'amour jusqu'à la découverte de l'instrument. sombre, majestueux, le ton grave, tu es charmée au premier regard. le violoncelle devient indispensable. à la vérité, tu n'as plus besoin de rien d'autre une fois que ton géniteur accepte de t'en offrir un. il n'est jamais là, si cela peut te distraire il n'y voit pas d'inconvénient.

les traits altérés par la rage, tu gifles ton paternel sans crier gare. il te le rend aussitôt. le choc fait céder le barrage, les larmes roulent sur ta joue rougie. « comment oses-tu ? comment... comment tu peux faire ça ? ME faire ça ? t'as pas le droit... » il ne répond pas et quitte la pièce sur cette annonce. tu es fiancée. à qui, pourquoi ? on ne te met dans la confidence que bien plus tard. il est vieux, bien trop. il te répugne, et ton père bien plus encore. un père qui te vend, te marchande sans scrupule. tu es née pour cela, tu commences seulement à le comprendre. c'est à l'âge de seize ans que tu épouses filip, de vingt-et-un ans ton aîné, et deviens artémis brama. ton père s'enrichit grâce à ton sacrifice. non-consenti, mais qui cela intéresse-t-il ? sans parler de ton âge, dont ils se foutent tous royalement. il n'y a pas d'âge pour être utile. tu laisses faire, et même, tu supportes. tu supportes les coups, croyant d'abord à un abus d'alcool, pensant innocemment que cela passera. ensuite, tu t'y fais. c'est l'unique solution s'offrant à toi, puisque ton père fait la sourde oreille. tu ne vis que pour être malmenée, souffrir, pleurer, saigner.
l'argent passe sous la table, tes talons claquent lorsque tu quittes les lieux dans un froissement de tissu. femme d'affaire, gamine désespérée. tu ne rentres pas chez toi, attendant, seule dans la nuit, avant de franchir le seuil que tu sais maculé de sang. son sang, tu veux absolument être celle qui découvrira le corps. « oh mon Dieu ! aidez-moi, je vous en supplie ! » les sanglots dans ta voix trompent tout ceux qui les entendent. tu n'as pourtant qu'une envie: cracher au visage de celui que tu as épousé. mais ses yeux vides d'expression, son corps froid et ses tripes répandues sur le parquet représentent une satisfaction suffisante. tu fonds en larmes dans les bras d'une voisine, tu ne sais même pas comment tu fais pour agir de la sorte au lieu de rire aux éclats. quoi qu'il en soit, si tu es interrogée, ce n'est surement pas car on te suspecte. le crime est trop affreux pour être de ton fait. on ne songe pas même à ce que tu l'aies commandité, tu pleures tellement que c'en est agaçant.
le père te recueille, sans émotion aucune. ni condoléances, ni excuses. tu restes enfermée, veuve soit-disant éplorée. tu restes enfermée, riant et profitant de ta liberté. jouant, beaucoup, puisque filip ne te laissait pas même ce plaisir. tu sais pertinemment que ta liberté sera de courte durée, puisqu'il faut respecter un deuil mais également gagner de l'argent. filip ne manque à personne, mais tous font mine d'être dévastés. toi plus que les autres, affichant une mine profondément désespérée à la moindre occasion.

« il est là ! » la domestique sautille presque. le regard que tu lui jettes n'a rien d'amical, et la cloue sur place. tu écrases ta cigarette dans le cendrier et te lèves au ralenti.  « il est là », l'imites-tu, « oh, joie. » un rire mauvais franchit tes lèvres tandis que tu la pousses sans ménagement de ton chemin. tu pénètres dans le salon et aperçois ton père en pleine conversation avec un homme. plus jeune que le précédent, semble-t-il. sans doute devrais-tu t'en réjouir. « j'ai ouï dire que mon cher époux est arrivé. » le ton ne pourrait être plus ironique. ton géniteur pose un regard sévère sur toi, tandis que le promis te détaille impudemment. « leonardo venturi. » il fait un pas dans ta direction, te poussant à en faire un en arrière. ses traits témoignent de toute sa stupéfaction. « un italien. le précédent était polonais. que sera le prochain ? » la question s'adresse à ton père, que tu fixes avec insistance. « cela suffit. » du regard, il t'intime de te présenter à ton tour. « artémis miličević brama. bientôt venturi. je l'ajoute aux autres ou on oublie brama ? » « artémis ! » cet aboiement échappe à ton père, rouge de colère mais surtout de honte. votre singularité ne parvient pas à faire fuir ton prétendant, et il te faut l'épouser à l'âge de dix-neuf ans. si tu gardes dans un coin de ton esprit la possibilité de le faire lui aussi assassiner, tu prends tout d'abord la décision de lui laisser un chance. imbécile, encore naïve malgré ce que tu as pu voir et faire, encore trop bonne. trop conne. tu réalises trop tard, une fois que son regard aventureux se transforme en mains baladeuses.
c'est à son tour de mourir. de payer pour ce qu'il t'a fait, à commencer par te marchander avec ton père. presque t'acheter. vient ensuite le fait de poser ses mains sur toi, contre ton gré, avec force, violence. tu déniches sans peine un nouvel assassin et lui exposes ta requête sans remord. tu ne reculeras pas, tu pourrais  faire la même démarche indéfiniment, jusqu'à ce que ton père n'ait plus le moindre prétendant auquel t'offrir. le moindre plus offrant. « je veux être là. je veux qu'il crève, et que sa dernière vision soit mon sourire. » l'homme ricane et accepte sans poser de question. à vrai dire, tu es peu encline à lui donner quelque information en dehors du lieu, de l'heure et de la cible. le reste n'a aucune importance.
« artémis ? » tu lèves les yeux au ciel, claquant la porte  de votre appartement derrière toi. combien de fois te faudra-t-il répéter que tu hais ce prénom... s'il te faut te répéter, ce ne sera ni aujourd'hui, ni avec leonardo. tu rejoins ton époux dans le salon. il te fait distraitement signe d'approcher, mais tu n'en fais rien. lorsqu'il le remarque, il se lève comme pour t'impressionner. tu le détailles de haut en bas, immobile et narquoise. « ta taille ne risque pas de m'impressionner. mais essaye encore... » alors qu'il s'avance, tout de même étonné de te voir si téméraire, ton invité arrive dans son dos et l’assomme. il se réveille à l'arrière d'une camionnette en marche, dans laquelle il rendra son dernier soupir avant d'en être expulsé par tes soins, d'un coup de pied bien plus violent que nécessaire.

tu seras à nouveau veuve pour une durée de cinq ans. libération, souffle d'espoir même. tu commence presque à croire que ton père a compris la leçon et ne te mariera plus de force au premier type fortuné venu demander ta main en échange d'une association entre votre famille. artémis miličević brama venturi, c'est amplement suffisant. il te faut malgré toi ajouter ledger pour, ce coup-ci, une alliance américaine. quelle n'est pas la joie de ton père en voyant que tu te montres parfaitement disposée à cette union. pour tout dire, tu copies tes émotions sur celles de tes domestiques et autres préparatrices. tu feins l'excitation, le ravissement, et même le bonheur. tu en viens à te demander comment tes agissements n'éveillent pas les soupçons, mais il faut dire que cela t'arrange. cette fois, tu le feras toi-même. tu le tueras, sans remord, sans crainte, avant de disparaître. de partir, enfin, brisant tes chaînes. tu te sais capable de tuer quiconque se mettrait sur ton chemin: tu en as assez vu. assez subi. la maison de ton enfance est ton tombeau. ce n'est plus un refuge où tu retournes avec plaisir, mais une salle d'attente. attente d'être donnée, vendue. attente d'être encore traitée comme un objet. tu n'y retourneras pas.
tu joues avec la lame. un présent que tu ne pensais pas utile. ton grand-père te l'a léguée, entre autres vieilleries et pièces de valeur. tu n'as jamais autant aimé cet ancêtre que lorsque tu as redécouvert ce poignard en déménageant à new-york avec monsieur ledger. samuel. l'arme du crime, fournie par un mort. quant au mode opératoire, rien de plus simple. au bout de quatre ans de mariage -tu as tenu bon, tu as vraiment essayé de l'apprécier, vraiment essayé de le supporter- tu le poignardes dans son sommeil. tu n'es qu'une faible femme, en quelle autre occasion aurais-tu pu commettre un tel crime ? tu as cependant la satisfaction de le voir ouvrir les yeux pour croiser les tiens, et tenter d'articuler tu ne sais quelle insulte.

notown blues. tes études, cachées à tes époux et à ton père durant des années, t'y offrent un emploi stable et inespéré. une porte de sortie, une nouvelle vie. ton père t'appelle à plusieurs reprises, tu ne réponds jamais. tu t'installes, et tu travailles. sans demander quoi que ce soit. pour être tout à fait honnête, tu es simplement soulagée d'avoir finalement une vie qui t'appartienne. ta soif de sang, ta violence, est endormie. le meurtre était une nécessité, à chaque fois. s'il s'avère l'être à nouveau, tu n'hésiteras pas. pour l'heure, tu es insoupçonnée et parfaitement intégrée.

_________________
P H E N O M E N A L

⋆ honest to god, I'll break your heart


decide to be fine till the end of the week. make yourself smile because you're alive and that's your job. and do it again the next week. I call it being professional. do it right, with a smile, or don't do it. excelsior + tumblr + thirty seconds to mars + supernatural.


Dernière édition par Art Miličević le Sam 2 Avr - 10:24, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

melt my bones, enter my blood & take my heart.
CARTOUCHES : 189



Bang bang.
TON JOB: trafiquant (organes)
TON AGE: cinquante-deux années.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Mer 30 Mar - 19:43

une présentation vide pour une aussi belle dame mais je demande à en voir plus avant que ça ne devienne de la torture AAH bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche, j'ai hâte de voir de quel côté joue la déesse et quelle sera son histoire :héhé:

_________________

A mockingbird, I called you. Always changed your tune to fit the screams. How does your chriping sound when you are the one screaming ?
Listen to your pretty mouth sing.

remember when you loved me ? neither do i.


Dernière édition par Arsène Mahler le Mer 30 Mar - 20:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COMME LA FUMÉE D'UNE CLOPE,
QUI PREND LE LARGE ET LA MER.
CARTOUCHES : 62



Bang bang.
TON JOB: chef(fe) du service de cardiologie.
TON AGE: trente-trois balles perdues.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Mer 30 Mar - 19:58

ah, mads le magnifique :brill:
je m'empresse de la remplir et merci :stp:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
CARTOUCHES : 150



Bang bang.
TON JOB: clown.
TON AGE: quarante deux ans.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Mer 30 Mar - 20:15

bienvenue ! cutsy

_________________
fleurs du mal
c'est le Diable qui tient les fils qui nous remuent!  aux objets répugnants nous trouvons des appas;  chaque jour vers l'Enfer nous descendons d'un pas,  sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.. ©️ by tik tok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COMME LA FUMÉE D'UNE CLOPE,
QUI PREND LE LARGE ET LA MER.
CARTOUCHES : 62



Bang bang.
TON JOB: chef(fe) du service de cardiologie.
TON AGE: trente-trois balles perdues.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Mer 30 Mar - 20:17

comme il est beau :aah: merci :brill:

_________________
P H E N O M E N A L

⋆ honest to god, I'll break your heart


decide to be fine till the end of the week. make yourself smile because you're alive and that's your job. and do it again the next week. I call it being professional. do it right, with a smile, or don't do it. excelsior + tumblr + thirty seconds to mars + supernatural.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

in carnage i trust
CARTOUCHES : 719



Bang bang.
TON JOB: Avocat et bourreau des temps modernes.
TON AGE: 54 printemps.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Mer 30 Mar - 23:08

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaah Mélanie. Il nous faudra un lien obligé :brill: leche cutsy

Bienvenue parmi nous et n'hésites pas à mpotter le staff si besoin koeur

_________________
Fucking Unbelievable
I believe in the god of carnage. The god whose rule has been unchallenged since time immemorial. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahmisterwaltz.tumblr.com/
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 155


MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Jeu 31 Mar - 0:43

Oulala ton vava :brill:

Bienvenue parmi nous et hâte de voir ce que tu vas faire de cette demoiselle :keur:

_________________

On n’a pas de but ni de vraie place. On n’a pas de grande guerre, pas de grande dépression. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression c’est nos vies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 138


MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Jeu 31 Mar - 9:24

Ouuh, quel choix d'avatar valou :hrt:
Bienvenue ma belle, j'espère que tu te plairas parmi nous !

Si tu as la moindre question, n'hésite pas, comme a dit max, le staff est là pour ça hihihi

_________________

    FORGOTTEN TASTE OF YOUR KISS

    Il existe dans tous les sentiments humains une fleur primitive, engendrée par un noble enthousiasme qui va toujours faiblissant jusqu’à ce que le bonheur ne soit plus qu’un souvenir et la gloire un mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COMME LA FUMÉE D'UNE CLOPE,
QUI PREND LE LARGE ET LA MER.
CARTOUCHES : 62



Bang bang.
TON JOB: chef(fe) du service de cardiologie.
TON AGE: trente-trois balles perdues.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Jeu 31 Mar - 10:49

maxwell christoph le dieu vivaaaant :brill: :brill: (beaucoup trop fan de cet homme :dead:) évidemment un lien s'impose
marchi :lèche:

rosamund que dire du tien
merci merci tinyhug

isobel cate please
merci, je suis sûre que oui valou
et merci encore :coeurs:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Jeu 31 Mar - 11:37

Déjà, amour absolu pour ton choix de pseudo :dead: et c'est QUOI CE PERSONNAGE TOTALEMENT DINGUE ? ohyeah Les diables féminins, c'est bien sympathique :héhé: Je vais stagner dans le coin, curieuse d'en apprendre plus (et ta plume est divine  :luv:)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

COMME LA FUMÉE D'UNE CLOPE,
QUI PREND LE LARGE ET LA MER.
CARTOUCHES : 62



Bang bang.
TON JOB: chef(fe) du service de cardiologie.
TON AGE: trente-trois balles perdues.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Jeu 31 Mar - 12:01

haaan mon dieu c'est tellement adorable :brill: merci, merci, et merci je t'aime :hrt:

_________________
P H E N O M E N A L

⋆ honest to god, I'll break your heart


decide to be fine till the end of the week. make yourself smile because you're alive and that's your job. and do it again the next week. I call it being professional. do it right, with a smile, or don't do it. excelsior + tumblr + thirty seconds to mars + supernatural.


Dernière édition par Art Miličević le Jeu 31 Mar - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 26



Bang bang.
TON JOB: catin aux cuisses maculées de vice
TON AGE: vingt-cinq
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Jeu 31 Mar - 15:35

j'fais pas dans l'originalité, mais mélanie quoi :dead: puis j'aime beaucoup ce que tu as déjà écrit.
bienvenuuuue I love you

_________________
VENUS NOIRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COMME LA FUMÉE D'UNE CLOPE,
QUI PREND LE LARGE ET LA MER.
CARTOUCHES : 62



Bang bang.
TON JOB: chef(fe) du service de cardiologie.
TON AGE: trente-trois balles perdues.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Jeu 31 Mar - 15:42

ravie que le choix plaise :aah:
merciiiiiii :slurp:

_________________
P H E N O M E N A L

⋆ honest to god, I'll break your heart


decide to be fine till the end of the week. make yourself smile because you're alive and that's your job. and do it again the next week. I call it being professional. do it right, with a smile, or don't do it. excelsior + tumblr + thirty seconds to mars + supernatural.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

something spicy
can't never be sweet
CARTOUCHES : 98



Bang bang.
TON JOB:
TON AGE:
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Ven 1 Avr - 16:03

Bienvenue ! :)

_________________


There are two ways of spreading light:
to be the candle or the mirror that reflects it.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COMME LA FUMÉE D'UNE CLOPE,
QUI PREND LE LARGE ET LA MER.
CARTOUCHES : 62



Bang bang.
TON JOB: chef(fe) du service de cardiologie.
TON AGE: trente-trois balles perdues.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Ven 1 Avr - 17:53

merci :brill:

_________________
P H E N O M E N A L

⋆ honest to god, I'll break your heart


decide to be fine till the end of the week. make yourself smile because you're alive and that's your job. and do it again the next week. I call it being professional. do it right, with a smile, or don't do it. excelsior + tumblr + thirty seconds to mars + supernatural.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Sam 2 Avr - 8:42

Jolie Artémis :perv: J'adore ta fiche ! c'est un personnage hyper intéressant ! j'pense qu'elle pourrait s'entendre avec mon Isobel valou faut que je stalke ta fiche de liens :hrt:  je te mets chez les manipulateurs, ça lui va bien valou (aussi, je m'excuse, l'erreur vient de nous, mais nous ne sommes pas à Phoenix, c'est une ville imaginaire, le problème vient du codage du qeel, mais on vient de perdre notre codeur et personne ne sait régler le problème Arrow on y travaille, je te jure mais voilà, on est à Notown Blues, pas à Phoenix, comme ça, tu sais pour plus tard :hrt: )
Maintenant que tu fais officiellement partie de notre grande maison ( moustachio  moustachio approuve), j'te donne des petits indices pour savoir quoi faire maintenant, et ce que le grand terrain de jeu de notown blues met à ta disposition. :keur: Déjà, je te conseille d'aller lire les annexes si ce n'est pas fait, ainsi que les les règles de mr le maire, ça t'aidera à t'imprégner de l'ambiance :face:. Ensuite, si tu veux te faire plein d'amis (et de bons ennemis surtout   ), il faut aller poster une petite fiche de lien. Et puis si vraiment t'es hyper pressé et que t'es un sacré joueur, il y a la loterie des rps, hyper pratique pour écrire vite et en excellente compagnie. :perv: Plus classique, tu peux demander un rang, un lieu auquel on n'aurait pas pensé, un logement et puis créer ton petit scenario. Voilà, t'as tous les éléments...

Que ton voyage commence.  :rip:

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

COMME LA FUMÉE D'UNE CLOPE,
QUI PREND LE LARGE ET LA MER.
CARTOUCHES : 62



Bang bang.
TON JOB: chef(fe) du service de cardiologie.
TON AGE: trente-trois balles perdues.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Sam 2 Avr - 10:22

joli ellis :3 je suis ravie que mon bébé plaise, un lien ne sera pas de refus :aah: les manipulateurs c'est parfait pour elle :lol: (je me disais aussi, je prends note il n'y a pas de problème :keur:  :keur: )

_________________
P H E N O M E N A L

⋆ honest to god, I'll break your heart


decide to be fine till the end of the week. make yourself smile because you're alive and that's your job. and do it again the next week. I call it being professional. do it right, with a smile, or don't do it. excelsior + tumblr + thirty seconds to mars + supernatural.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je n'm'enfuis pas,
je vole. ➹
CARTOUCHES : 560



Bang bang.
TON JOB: marchandise qui se fait la malle.
TON AGE: vingt-quatre ans et demi.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: (art) récidiviste   Mar 5 Avr - 1:12

je ne connaissais absolument pas cet avatar, mais elle est vraiment jolie ! *^*
bienvenue parmi nous et désolé pour le retard. >w<

_________________


k a l i .
(/ˈkɑːli/), also known as Kālikā, is the Hindu goddess associated with empowerment, or shakti. She is the mighty aspect of the goddess Durga. The name of Kali means black one and force of time, she is therefore called the Goddess of Time, Change, Power, Creation, Preservation, and Destruction. Her earliest appearance is that of a destroyer principally of evil forces. Various Shakta Hindu cosmologies, as well as Shākta Tantric beliefs, worship her as the ultimate reality or Brahman; and recent devotional movements re-imagine Kāli as a benevolent mother goddess.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (art) récidiviste   

Revenir en haut Aller en bas
 

(art) récidiviste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liste noir
» Zebor TAOP Blé récidiviste 18/01/1458 [Coupable]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 02. The Assassination of Jesse James. :: Les sentiers de la perdition. :: Les affranchis.-