AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 innocence is gone - vesper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: innocence is gone - vesper   Dim 20 Mar - 19:24

innocence is gone
vesper & aédé
Aédé regarde avec une fascination enfantine l'eau claire remplir la baignoire, les quelques voluptés formés par le reflet de la lumière sur les nombreuses vibrations de l'eau et son regard pâle se perd un moment tandis qu'il n'entend même plus le son de l'eau qui s'écoule avec lenteur. Sa main droite plonge à intervalle régulier pour s'assurer que le liquide n'est pas trop chaud, ni trop froid, il se pince légèrement les lèvres et s'autorise à rêvasser quelques instants, adosser contre le mur dans une salle de bain qui n'est pas celle de son appartement à faire couler un bain pour une personne qui -a priori- est une amie et rien de plus, chose qui serait d'ailleurs difficile.

Amie qu'il a sauvée par le passé, il se rappelle encore de cette après-midi quand les urgences se sont affolées une fois de plus et qu'il s'est occupé de Vesper, de son opération en urgence, celle qui pourrait la sauver, ou la tuer. Heureusement, la deuxième solution a bien vite été oubliée par un peu tout le monde, mais Aédé n'a pas pu s'empêcher d'insister pour s'occuper lui-même des suites de l'opération de non ses collègues cardiologues, il a insisté pour aider au mieux la jeune femme pour laquelle il s'est prit d'affection sans doute trop rapidement, mais au diable les mauvaises idées, cette relation ne peut lui faire que du bien, lui, gosse brisé qui cherche simplement à vivre une vie normale qu'il ne vivra jamais, parce qu'il a en horreur qu'on le touche sans qu'il initie le premier mouvement et Vesper la bien comprit, elle la respectée et il lui en ai reconnaissant.

C'est sans doute pourquoi il est la aujourd'hui, parce qu'il y a peu il a relu le nom de la jeune femme sur les dossiers d'inscription de l'hôpital, il n'a pas réussis à ne pas se mêler de son histoire et a fait jouer de son poste pour en savoir plus alors que l'on s'occupait de Vesper. Bar qui explose. Flash lumineux. Rétine Abimée. Le noir complet pendant quelques temps. Et Aédé n'a pas pu la laisser comme ca, s'est sentit obligé de l'aider, alors voilà pourquoi il se retrouve chez son amie.

Aédé se redresse et arrête l'eau quand il juge de la quantité de celle-ci avant de retrousser les manches de sa chemise blanche aux trois-quart, les vapeurs lui donnant chaud il passe une main dans ses cheveux et sort de la pièce avant de referme la porte pour ne pas y refroidir l'air ambiant. Il se dirige d'un pas tranquille vers le petit salon de l'appartement où il retrouve Vesper et vient s'asseoir près de la jeune femme avant de lui effleurer le bras pour signifier sa présence. « Je t'ai fait couler un bain, ça te fera du bien » Il se pince légèrement les lèvres, conscient que la jeune femme ne pourra pas se débrouiller entièrement seule, malgré sa volonté de fer.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Dim 20 Mar - 19:54

innocence is gone
vesper & aédé
L'obscurité. Oh Vesper n'avait pas peur de grand chose, outre le néant. Le néant qui dévore tout, qui ravage. L'obscurité en est un des symboles. Ce bar, pourquoi y était-elle allée ? Ah oui. Une enquête. La tête blonde en avait fait qu'à sa tête, dangereux ça devait être, mais le danger elle en a que faire depuis que son cœur est mort. Trahison, immonde vorpaline qui assassina l'émotion la plus précieuse qu'elle s'interdit de ressentir à nouveau. Aimer. Oui aimer, elle ne le pouvait plus. Alors elle avait froid, seul dans l'ombre. Seule ? Non.
Dans son salon, les jambes repliées sous elle installé dans son canapé en cuir. Elle entend l'eau couler. Ce n'est pas elle, non, c'est lui. « Le Docteur Sforza va s'occuper de vous. » voilà ce qu'on lui a dit. Lui, son nouveau cardiologue, lui qui la sauvé de la mort quand l'horloge de son cœur a prit feu. C'était la nuit qui aurait du suivre son mariage. Fumé. Aucune alliance à son doigt. Elle avait sacrifié le bonheur au nom de la justice des hommes.
Elle l'apprécie Sforza, nom illustre de la renaissance italienne, homme de florence. Il avait des air plus européen qu'Américain. Elle le savait, elle l'anglaise. Il vient vers elle, effleure son bras, lui qui n'aime pas être touché. Elle avait comprit, deviné dans les silence l'immonde passé. Empathique qu'elle est, sa souffrance elle la fait sienne. Il lui a fait un bain. Elle tourne sa tête vers lui mais elle ne le voit pas. Mais elle sent l'odeur de sa peau, devine la chaleur de son corps. Sa cécité exacerbe ses autres sens. A fleure de peau elle est.

- Merci...

Elle sourit pâlement, se levant avec l'élégance de son rang et pourtant, elle aurait aimé ne pas naître dans le corset de l'aristocratie. Elle tend les bras devant elle, ne voulant pas lui imposer un contacte qu'il ne veut pas. Elle manque de heurter un mur. Indépendante, elle veut faire seule, elle ne veut pas être un poids. Elle ne l'a jamais été. Pourtant elle le sens dans son dos, comme une ombre. Ange gardien qui veille sur elle. Elle entre dans la salle chaude, humide. Elle sent sa peau se couvrir d'une fine pellicule d'eau. Elle déglutie. Qu'elle idée d'avoir mit une chemise. On l'avait aidé pour la mettre, là, elle était seule. Ses doigts tremble, maladroite. Elle s'énerve sur les boutons, se passe un mains sur le visage. Elle sens le bandage sur ses yeux qu'elle voudrait arraché. Elle se sentait comme un ange déchut. Elle voulait revoir la lumière, retrouver ses ailes.

- Je... je vais avoir besoin d'aide.

Honteuse, elle se sentait honteuse, elle avait déjà arraché deux bouton dans l'énervement, désespérée. Tête baisé. Comment avait-elle pu lui demander ça ?

- Non... je... laisse...

Oui qu'il la laisse, qu'il l'abandonne. Pourquoi restait-il ? Pourquoi se forçait-il ? Elle ne le méritait pas, elle n'était rien.
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Dim 20 Mar - 20:22

innocence is gone
vesper & aédé
Le regard qu'il aimerait croiser, derrière ce bandage qui prive la jeune femme du sens principal de l'être humain, la vue, celle qui permet d'observer avec attention un paysage, ou une personne, la vue qui nous permet de juger de quelque chose que l'on trouve beau, ou, au contraire, laid. Et si Aédé n'avait pas cette vision de la vie et d'une quelconque relation brisée à jamais, il aurait sans doute pu dire honnête qu'il trouve Vesper belle. « Merci ... » Aédé l'observe un moment, elle veut se débrouiller seule, il la laisse faire, ne veut pas la vexer, sait à quel point être dépendant peut rendre fou quelqu'un qui, toute sa vie, a été habitué à se débrouiller seul,  a été forcé à faire les choses par lui-même. Il ne supporterait pas lui-même d'être dépendant d'une aide extérieure du jour au lendemain, plus maintenant. Alors, il se contente d'être la au cas ou.

Il referme avec délicatesse la porte, se pince les lèvres et ne sait même pas ce qu'il fou là, Vesper essaye déjà de s'attaquer aux boutons de la chemise qu'elle porte, sans réel succès, les mains qui tremblent, il peut les apercevoir de là ou il est, en plus de la colère qu'apporte la situation, il voudrait l'aider, mais ne veux pas paraître profiteur de la situation, il n'est pas comme ca, Aédé, il ne cherche pas à tout prix à découvrir tel ou tel chose d'une personne face à lui, qu'il s'agisse du corps ou de l'âme, il veut tout simplement pouvoir se rendre utile, aider les autres à aller mieux quand il est incapable de s'aider soi-même. « Je... je vais avoir besoin d'aide. » Il hésite un cours instant, deux boutons déjà échoués sur le carrelage de la pièce. « Non... je... laisse... » Il se pince une nouvelle fois les lèvres et s'approche de la jeune femme, il ne doute pas qu'elle sait parfaitement où il se trouve autour d'elle, avec un geste presque tendre, il écarte les deux mains de Vesper pour défaire avec minutie les boutons de la chemise, fait abstraction du corps qu'il découvre peu à peu de sa prison de vêtement, son souffle s'est légèrement accéléré, mais il ne s'en rend pas compte, il s'éloigne sa tâche finit, il n'est pas un profiteur. « Il n'y a pas de mal à ... avoir besoin d'aide... » Sa main passe une nouvelle fois dans ses cheveux, il fait presque trop chaud dans cette pièce et, conscient que la jeune femme ne le verra pas, il vient défaire le premier bouton de sa propre chemise, l'impression d'asphyxié s'éloigne lentement de lui. « J'ai vu pire tu sais ... » Il ne sait même pas lui-même de quoi il parle, mais ce n'est pas pour autant un mensonge, des personnes en mauvais état, il en a vu défiler, des corps à rafistoler et des gosses à sauver. Aédé n'en ai pas à son coup d'essais et si aujourd'hui il doit prendre sur lui pour aider son amie, alors il le fera, peu bien faire abstraction du feu qui semble le consommer quand un contact se prolonge.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Dim 20 Mar - 20:44

innocence is gone
vesper & aédé
Elle voulait oublier, s'abandonner, rester et je ne jamais revenir, sentir le vent s'engouffrer dans ses cheveux, les voir devenir rayon, composante de l'univers, faire partie du tout en étant rien. Oublier, s'oublier, ne plus être pour devenir quelqu'un. Se faire oublier et ne rien ressentir. Ne rien ressentir et percevoir la fourmis au confins du monde. La vie dans chaque soupir, une mort dans chaque cris. L'extase ultime. Vivre la mort. Mourir de vivre.
Elle ne ressentait plus rien ou si peu Vesper, pourtant elle ne pouvait pas nier ce qui sa passait dans son corps quand elle sentie Aédé lui prendre les main et commencer à terminer son œuvre. Elle ne pouvait pas nier cette tension étrange entre eux et pourtant elle le faisait, se voilant lâchement la face parce que c'est plus simple. C'est plus simple de se dire qu'on ne peux pas aimer, plutôt que de prendre le risque de faire confiance. Faire confiance pour être trahit un jour. Elle l'avait été. Elle avait tellement aimer Fingal, sans doute l'aimera-t-elle toujours. C'était ton premier amour, le premier homme dans sa vie. Il lui avait menti. Il avait trahit le monde et pourtant, elle gardait toujours l'original de Van Gogh. Nuit étoilé sur le Rhône, c'est le nom de la toile.
Il a vu pire, elle n'en doute pas, elle esquisse un léger rire qui fait tressauter sa poitrine dépourvue de soutient gorge. Elle n'en porte pas, ses seins son petit, elle n'a pas besoin de cet accessoire féminin. Corps d'adolescente.

- Je le sais Aé, tu as même déjà vu mon cœur alors....


Oui il l'avait vu durant l'opération. Une cicatrice la clavicule rappelle le lieux de l'incision. Elle lui tourne le dos, terminant de se dévêtir lentement, faisant tomber la jupe au sol, petit shorty en dentelle. Est-ce qu'il la regarde ? Elle ne sait pas, elle ne le voit pas, mais elle a chaud. Son dernier vêtement tombe au sol. Lentement, elle entre dans la baignoire, manquant de tomber, ellee se tient à Sforza. Rougissante, elle se laisse tomber dans l'eau lentement, laissant échapper un soupire de bien être. Elle tente de trouver les produit à bout de doigt, mais ne sait distinguer la différence entre le gel douche, le shampoing et autre onguent de beauté. Timide, furtive.

- Aide moi.... s'il te plait...

Elle avait les articulation encore douloureuse, les poignet on dégonflé, les bleu on diminué, mais la douleur est toujours là. Elle déglutit. Sentir ses mains sur elle... Elle rougit de plus belle, la bouche ente-ouverte. Est-ce qu'elle le trouve beau ? Oh il faudrait être fou pour ne pas le trouver beau est charmant. Mais il est trop abîmé... elle ne veux pas lui faire de mal, pas le blesser. Jamais elle ne l'a serré dans ses bras, jamais elle ne s'est laissé un geste de trop.
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Dim 20 Mar - 21:25

innocence is gone
vesper & aédé
Il est heureux de la faire rire, son regard parcours le visage souriant de Vesper, il donnerait n'importe quoi pour graver cette image dans son esprit, mais tout éphémère et termine par disparaître, plus ou moins lentement, avec plus ou moins de difficultés. Aédé essaye de se convaincre lui-même, aimerait voir disparaître les cauchemars qui hantent parfois encore ses nuits, moins fréquent, ils l'empêchent tout de même de fermer l'oeil pendant plusieurs heures, le corps qui est désagréablement humide de sueur. Il secoue doucement la tête, penser à autre chose dans ses moments là, c'est pas toujours simple et Aédé s'enferme dans un cercle vicieux qui le détruit encore un peu plus. « Je le sais Aé, tu as même déjà vu mon cœur alors... » Le regard d'Aédé se pose un instant sur la clavicule de la jeune femme, fine cicatrice pâle qui se distingue de la couleur habituelle de la peau, son œuvre, son travail, ce qui a permit a la jeune femme de survivre quelques années de plus, d'empêcher la mort de l'emporter dans son étreinte glaciale.

Il détourne le regard lorsqu'elle se retourne pour retirer ce qu'il reste de tissus sur son corps, Aédé fixe obstinément l'eau qui ne bouge plus dans la baignoire, la légère fumée qui s'en échappe encore, la chaleur qui se propage dans la pièce témoigne, bientôt l'eau vibre de nouveau tandis que Vesper se glisse dans le liquide transparent et cherche à l'aveugle le gel douche. « Aide moi.... s'il te plait... » Ses lèvres se pincent et il se rend compte de ce tic qu'il essaye de chasser depuis plusieurs années déjà, sans doute qu'il n'y parviendra jamais même avec toute la bonne volonté du monde, il garde ce geste d'il y a bien trop longtemps pour s'en défaire d'un claquement de doigts. Aédé se penche en avant pour attraper le flacon de gel douche avant d'en faire couler dans sa main et venir s'asseoir sur le bord de la baignoire, dans le dos de Vesper pour venir poser ses mains sur ses épaules et dans sa nuque pour venir laver avec douceur la peau abimée. Il peut encore distinguer des bleus sur le corps de la jeune femme et ne veux pas lui faire de mal.

Aédé doit avouer que c'est la première fois qu'il fait un truc du genre. Se trouver face au corps nu d'une femme pour le laver. Ou même se retrouver face au corps nu d'une femme dans un contexte autre que celui d'une opération quelconque. Aédé à toujours plus ou moins fuit ce genre de ... contacts encore plus que ceux du quotidien, l'esprit traumatisé. Sans réellement qu'il ne le veille, un silence s'installe dans la pièce, brisé par le bruit des gouttes d'eau qui tombent de ses mains humides et de l'eau qui vient s'écraser contre le bord de la baignoire. Il glisse ses mains dans le dos de Vesper avant de passer sur ses côtes et rapidement sur sa poitrine avant de se rendre compte de son propre geste, ses joues le brûlent soudainement et s'il pouvait voir son reflet dans un miroir il ne ce doute pas d'être rouge comme une tomate. « Je ... désolé c'est pas vraiment ... décent ... »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Dim 20 Mar - 21:54

innocence is gone
vesper & aédé
Elle pensait qu'il allait simplement lui mettre Du gel douche dans les mains, et qu'elle se débrouillerait seule... mais non. Il en avait prit une toute autre initiative. Elle retint sa respiration. Un homme la touchait, un homme touchait sa peau nue. Rien que son dos, ça lui donna la chair de poule, sa respiration se stopa. Elle aimait ça. Elle aimait un peu trop ça en vérité. Lentement, elle laissa légèrement sa tête aller en arrière. Il était doux, aucun de ces gestes ne voulaient lui faire du mal. Elle se sentait étrange, comme elle ne s'était pas sentie depuis longtemps. Son cœur s'agitait, elle devait le calmer, foutue mécanique. Les aiguilles de son cœurs s'agitaient, le coucou voulait sortir, résonner, claironner. Non. Elle se devait se calmer, jusqu'à ce qu'elle sente ses main sur sa poitrine. Souffle légèrement saccadé. Elle dégluti avec difficulté. Elle la sentait sensible, petites collines dressées qui épousait parfaitement la forme de ses mains. Des mains d'homme. Elle le connaissait depuis deux ans.
Deux ans d'amitié. Amitié ? Vraiment ? Folle qu'elle serait de dire qu'elle ne ressent rien. Le verrait-elle seulement comme un ami alors qu'en cette instant elle tuerait pour pouvoir avoir ses yeux pour le regarder, pour voir comment lui réagit au contacte de son corps ? Est-ce une souffrance pour lui de la toucher ? Et elle ? Pourquoi trouve-t-elle ce contacte si troublant ?
Elle se pince les lèvre en entendant ses excuses. Il doit la détester. Elle baisse les yeux, honteuse sur son corps de gamine. De toute façon ce n'est pas son corps dérisoire qui allait lui plaire. Plaire à un homme... Étrange tristesse qui étrangla son cœur.

- Non... je... au contraire....


Elle se frappa la joue. Au contraire... qu'elle lui dise qu'elle aime ça en plus ! Doucement, elle leva sa main, laissant ses doigt effleurer avec respect sa joue.

- Ne t'en fais pas Aé... je sais qu'il n'y a pas d’ambiguïté....


Elle se mordille la lèvre. Elle sentait la char de poule se rependre dans son corps, sa poitrine montrait l'alchimie évidente de son corps. Elle mentait, il y avait de l'ambiguïté en cet instant. Sa respiration se stoppa alors qu'elle releva son visage vers lui, les joues rouges. Elle voulait le voir.... Lentement, sa main effleura très doucement les contours de son visage, elle le matérialisé dans son esprit. Elle sentait son palpitant cogner dans sa poitrine, son souffle devenait saccadé. Impossible de déglutir. Elle avait honte de son corps. Honte d'elle. Honte de lui faire subir ça.
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Dim 20 Mar - 22:17

innocence is gone
vesper & aédé
Aédé n'est tout simplement pas capable d'expliquer son geste, il ne sait pas ce qu'il s'est passé dans son esprit à ce moment la et pour la première fois depuis de trop nombreuses années, il est presque avide de se toucher brulant, trouve quelque chose de doux et réconfortant dans ce moment qui n'aurait sans doute jamais dû arriver, qui aurait pu prédire un jour qu'il se retrouverait à laver avec douceur Vesper ? Ses lèvres s'entrent-ouvrent pour assurer l'apport d'oxygène à son cerveau, sans quoi il serait capable d'oublier de respirer. « Non... je... au contraire... » Ok. Ca, c'était pas prévus du tout, Aédé c'est attendu à entendre la jeune femme lui demander simplement de partir, ce qu'il aurait sans doute fait sans poser de questions, totalement conscient de ses gestes. Il aurait tout simplement pu lui donner le gel douche et la laisser se débrouiller, mais il ne peut pas, il a envie de prendre soin de Vesper.

« Ne t'en fais pas Aé... je sais qu'il n'y a pas d'ambiguïté... » Il a presque envie de rire, vous savez, ce rire nerveux et incontrôlable, celui qui remplace un silence gênant et lourd de sens, si ce n'est pas de l'ambiguïté en ce moment même, alors de quoi s'agit-il ? Aédé à l'impression de sentir ses barrières s'écrouler et pour la première fois, il n'a pas ressenti pas ce picotement désagréable remonter le long de ses bras lorsque l'épiderme sensible est entré en contact de la peau douce et abimée de son amie. Amie qu'il n'aurait jamais dû voir nue dans cette situation -soit dit en passant-. Il baisse légèrement la tête quand les doigts fin de Vesper effleurent les contours de son visage, il la laisse faire quelques instants, avant de détourner la tête et de se lever pour venir régler la chaleur de l'eau du mitigeur et de venir rincer la peau de la jeune femme, ses lèvres se pincent une nouvelle fois. « Attend, je vais chercher une serviette » Il se redresse et ouvre une ou deux portes avant de finalement tomber sur ce qui l'intéresse, des serviettes assez grandes pour envelopper Vesper dedans, un fin sourire prend place sur ses lèvres et il se retourne vers la baignoire. « Tu veux de l'aide pour sortir ou ça ira ...? »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Dim 20 Mar - 22:52

innocence is gone
vesper & aédé
Incapable de voir. Douloureuse cécité. Corps chaud. Ébullition. La locomotive de son cœur active,ça siffle, sa suffoque. Son dos joue le xylophone de l'émotion. Ne plus voir pour y voir plus clair. Oh mais elle en a fini avec les hommes. Elle a trop souffert et veux seulement jouer. Jouer avec des poupée de chiffons, mais lui ? Lui si doux, si abîmé par la vie. Elle ne le peut. Elle ne peut pas lui faire subir ça. Jamais. Il la le goût des choses trop sacrées pour être brisé à nouveau. Elle voulait le meilleure pour lui, une vie plus douce, un bonheurs auquel il pourrait accéder et prétendre. Ele aurait voulu y prétendre aussi, elle ne peut pas. Elle est noble. Une aristocrate qui aurait voulu n'avoir que lques sous en poche, ne rien posséder mais aimer tellement fort qu'elle aurait été la femme la plus riche du monde. Quelle importance le fric ? La position social ? Ce n'est pas ça qui remplie, ce n'est pas ça qui fait sentir vivant. Morte, elle sentait morte et la vie l'anime à nouveau ; Avide de ce contacte. Pourtant il la rince. Oui elle n'est rien, juste une patiente, une amie. Rien de plus.
Elle se demandait ce que ça vie aurait été si elle n'avait pas dénoncé Fingal. Elle serait épouse, mère peut-être. Sans doute serait elle heureuse. Ne l'est-elle pas ? Oui. Non. Elle ne sait plus ce que c'est d'être heureuse, car pour elle le bonheur passe par les émotions, par elle et par l'autre. Aimer sans être aimer, c'est douloureux. Le cœur se tord, on suffoque. L'arrêt cardiaque qu'elle avait fait, c'était parce qu'elle avait brisé son cœur.
Il va prendre une serviette. Elle hoche faiblement la tête. Tristesse. Secoue la tête. Non, elle n'a pas besoin d'aide.
Vesper se débrouille seule. Vesper. Se prénom qui n'est que le deuxième. Eira elle s'appelle. Eira qui signifie Neige en gaélique, prénom donné celle qui est née le jour le plus froid du monde. Jour si froid que son cœur à gelé.
Elle se lève de la baignoire, tente de sortir, mais sa cheville heurte le rebord, elle trébuche et tombe sur Aédé, le faisant heurter le sol. Le corps de la jeune femme se moule sur le sien, le mouille. Bassin contre bassin, torse contre torse, un souffle plus intense s'échappe de ses lèvres. Rouge, incapable de bouger. Elle ne sait plus quoi faire, elle tente de se relever, mais elle gesticule plus qu'autre chose. Elle se fige. Son corps d'homme. Elle déglutie.
Elle connaît les hommes, leur corps, leur chimie. Non, elle connaissait celle de fingal et flirt avec celle d'Ozy... mais Aé... Elle se sent fébrile, tremblante. Le froid ? Non... c'est autre chose. Un chose qu'elle ne peut avouer. Désir. Non. Elle ne doit pas y penser. Elle ne peux pas le désirer, elle n'a pas le droit. Il ne voudra jamais d'elle, ile voudra jamais de personne dans sa vie . Menteuse. Si c'était si vrai... Pourquoi t'aurait-il aidé ? Ce n'est pas le chirurgien que tu as chez toi, non, il n'est pas une chirurgien ici. Il est un homme, un homme qui prend soin d'une femme.
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Lun 21 Mar - 19:11

innocence is gone
vesper & aédé
L'inquiétude rôde dans son esprit comme un lion tourne dans sa cage, près à attaquer, celle qui tourne à l'obsession et à la surveillance du moindre mouvement, c'est mauvais, terriblement mauvais, mais terriblement obsessionnel. Feu qui se consume dans l'esprit. Et lorsque Vesper trébuche contre le rebord de la baignoire, le premier réflexe est d'essayer de la rattraper, sans succès tandis qu'ils tombent tout deux sur le sol.

Aédé se rend d'abord compte que son dos heurte le carrelage froid avant de se rendre compte du corps totalement nu -et mouillé- collé contre le sien, une violente bouffée de chaleur l'envahit et la panique menace de prendre rapidement le dessus sur la situation présente, c'est trop d'un coup. Son corps semble brulant à côté du carrelage dans son dos et même au travers de ses vêtements il a l'impression de se retrouver collé à quelque chose de glacial, à moins qu'il ne s'agisse de sa propre température corporelle qui est bien trop élevée... Et le corps de Vesper qui gesticule contre le sien n'arrange sans doute rien à la situation, il se mord les lèvres jusqu'à sentir le gout métallique et caractéristique du sang dans sa bouche quand il se rend lui-même compte de son érection pressée contre son jean, lui-même pressé contre les hanches de la jeune femme. Et une nouvelle fois, l'histoire de quelques instants, il haït ce corps qui répond trop rapidement aux stimuli, sensations douloureuses gravées dans l'esprit, l'impression d'être un adolescent en proies à ces putains d'hormones. Précipitamment, il se défait de l'emprise de Vesper et l'aide à se relever, enroulant la serviette autour de ses épaules nus tandis que son esprit ne sait plus comment réagir face à cette situation. Il se racle la gorge, ses mains passent dans ses cheveux qu'il torture un moment en tirant dessus et il réprime le feu qui consume à présent ses reins « J'comprendrais que tu veille que ... je parte. »

Ca fait quelques temps déjà qu'il soupçonne Vesper de se douter de quelque chose à propos de ce passé qu'il veut oublier à tout prix, pas n'importe quel moyen, quitte à se faire mal lui-même, mais heureusement il n'en ai encore jamais arrivé là, il se contente de subir par moment les fantômes passifs qui le hante. Comme en ce moment, réaction naturelle qui le terrifie, parce qu'elle résonne à ses oreilles comme une torture physique et mentale.
electric bird.


_________________
I want to exorcise the demons from your past.
I know you've suffered. But I don't want you to hide. It's cold and loveless. I won't let you be denied. You trick your lovers. That you're wicked and divine. You may be a sinner. But your innocence is mine. Please me, Show me how it's done. Tease me. You are the one. (c)which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Lun 21 Mar - 20:10

innocence is gone
vesper & aédé

Elle maudit son corps de flamme à le lunette, petites allumette de jambe qui heurte le rebord de la baignoire, traîtresse qui la font chuté, ange gisant au sol, entraînant le saint des saints. Elle tente de réparer la faute, échec. Elle gesticule plus qu'elle n'arrive à se relever, sentant quelque chose de dur contre son ventre. Elle se fige un instant. Elle était loin d'être si innocente pour ne pas savoir de quoi il s'agissait. Le corps du chirurgien réagissait au sien et elle sentait toute la tension dans son corps. En d'autre circonstance Vesper en aurait sans doute profité, elle aurait prit les chose en main, sans doute qu'elle se serait laisser aller à souiller le sol de la salle de bain. Avec un autre homme, pas avec lui. Lui.
Il a trop souffert, elle s'en doute, elle le sait secrètement, sans dire mot. Elle sens à quel point il et tendue et pas uniquement au niveau de son traite membre, non, il est tendu de tout son corps. Elle le sent se détester, se haïr. Ca lui faisait mal de e sentir ainsi,de le voir dans cet état. Elle avait envie de lui dire qu'il était un homme, qu'il avait le droit d'avoir un corps qui réagit à celui d'une femme, que le sexe ce n'est pas que de la souffrance. Elle pourrait lui montrer, mais non, elle ne le fera pas. Elle en peut pas jouer avec lui. Criminelle. Elle serait criminelle de le pervertir.
Elle se relève avec son aide, le regard baissé alors qu'elle se sèche de la serviette qu'il pose sur ses épaules. Fébrile, tâtant à bout de doigt pour trouver son kimono rouge en soie qu'elle enfile par chance avec facilité. Dos à lui, elle écoute ce qu'il dit et frémit. Oui, elle aurait toute les raison de le faire partir. Il touche ses seins, bande contre elle... non elle n'a aucune raison car il n'a rien fait qu'elle n'ait refusé. Elle doit lui réapprendra la normalité, l'aider tout comme lui l'aide.

- Je ne veux pas que tu partes, restes... s'il te plait.


Elle tend sa main, touche le mur et suis la ligne pour sortir comme elle pouvait de la salle de bain, l'invitant à la suivre. Elle le guide à sa cuisine, elle manque de se cogner par moment, se prend un coin de commode dans le ventre et garde dans la bouche le gémissement de douleur en serrant les dents. Enfin la cuisine. Elle l'invite à s'asseoir, met de l'eau dans la bouilloire et attend.

- Il y a des tasses dans le deuxième placard à gauche, du thés dans celui de droite...


Elle le laisse faire, elle a trop peur de casser quelque chose. C'est ancien chez elle, tout es décoré dans un style très rétro, entre l'art nouveau, l'art déco et le 19ème siècle. Son kimono est d'ailleurs vintage des années 30.

- Je veux déjà te remercier de tout ce que tu fais pour moi et... je veux que tu sache aussi, que rien de ce qui s'est passé ne m'a heurté. Je comprend que ut le perçoive différemment, mais si ta crainte est que je sois blessée sache que ce n'est pas le cas.

Elle le regarde sans pouvoir le voir, mais elle lui sourit. C'est un sourire doux et bienveillant, illuminant l'obscurité de son passé.
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Lun 21 Mar - 21:12

innocence is gone
vesper & aédé
Dieu sait combien de fois Aédé a essayer d'être réellement à l'aise avec son corps, de vivre une normale, en somme, mais il ne peut tout simplement pas, tout est encore trop récent, trop frais dans son esprit marqué, et pourtant cela fait presque 20 ans que tout c'est arrêté, que la torture a cessée, déjà tant d'années ,mais pas encore assez pour que les stigmates s'amoindrissent et commencent à s'effacer, les plaies sont encore trop sensibles et les cicatrices trop fragiles, invisibles, presque éphémères, mais tellement profondes. Longtemps Aédé a penser à aller voir un psy, mais il a trop honte de lui-même, d'avoir fini par se laisser faire en espérant que tout prendrait fin un jour. « Je ne veux pas que tu partes, restes... s'il te plait. » Il se mord de nouveau la lèvre, détourne sensiblement le regard quand elle enfile son kimono rouge pour couvrir son corps, un soupir de soulagement lui échapperait presque, mais il s'en empêche, ne veut pas qu'elle pense qu'il profite de la situation ou une tout autre connerie dans le genre, car au fond, Aédé sait que Vesper ne pensera jamais une chose pareille. stigmates de l'esprit.

Il la laisse se rendre à la cuisine, comprend qu'elle ai besoin de se débrouiller seule par moment, ne pas se sentir totalement dépendante, il respecte ce besoin et doit bien avouer que pour le moment, se tenir à quelques centimètres de Vesper et non plus collé à elle lui convient tout aussi bien. « Il y a des tasses dans le deuxième placard à gauche, du thé dans celui de droite... » Il hoche la tête avant de se déplacer dans la petite cuisine, Aédé doit avouer que le style assez ancien de décoration n'est pas totalement son truc, mais il trouve un charme reposant qui lui échappe au quotidien et qui lui manque terriblement. Il termine par sortir deux tasses à thés et le thé les différents placards avant de venir les poser sur le plan de travail. « Je veux déjà te remercier de tout ce que tu fais pour moi et... je veux que tu sache aussi, que rien de ce qui s'est passé ne m'a heurté. Je comprend que tu le perçoive différemment, mais si ta crainte est que je sois blessée sache que ce n'est pas le cas. » Il retient un vague soupir de soulagement et s'occupe de préparer le thé avant de déposer une tasse devant Vesper, il observe son sourire et se surprend à sourire un peu bêtement à son tour, l'esprit influençable par les autres.

« J'men veux ... » Il se pince les lèvres « de réagir comme ca. » Il passe une main dans ses cheveux et sur son visage. « parfois j'aimerais être normal tu sais. » Le temps des confidences ? Il ne sait pas, n'a pas réellement réfléchis avant de parler, paroles qui d'ailleurs, ne sont pas totalement fausses, mais pas totalement réelles non plus, il ne saurait faire la différence entre toutes ses pensées sur ce qui est normal et ne l'est pas, quand on vit avec une idée en tête, il est difficile d'accepter qu'elle soit fausse et même horrible aux yeux de la société.
electric bird.


_________________
I want to exorcise the demons from your past.
I know you've suffered. But I don't want you to hide. It's cold and loveless. I won't let you be denied. You trick your lovers. That you're wicked and divine. You may be a sinner. But your innocence is mine. Please me, Show me how it's done. Tease me. You are the one. (c)which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Lun 21 Mar - 21:45

innocence is gone
vesper & aédé

Le regard condamné, elle aura droit a une remise de peine pour bonne conduite si elle est sage, alors elle ne touchera pas les bandes qui la démangent. Elle écoute l'eau se porter à ébullition, les pas d'Aédé, le bruit des tasses. Elle écoute chaque action car elle ne peut percevoir le monde que par ses autre sens, pendant un instant, elle se dit que ça ne serait pas une si mauvaise idée de faire l'amour les yeux bandé.
Elle le laisse servir le thé, prenant sa tasse pour réchauffer ses mains. Elle l'écoute. Paroles maladroite. Elle ne dis pas un mot. Elle pense réflechit. Vouloir être normal... mais qu'est-ce que la normalité.

- Aé, je suis désolée mais tu n'as pas le monopole de l'étrangeté. Toute personne est étrange car elle a son propre vécut, sa propre histoire, tu n'es pas bizarre ou anormale, tu as une réaction qui est du à des événement que tu as vécut. C'est ça être normale.


Elle marque une pause, se pince les lèvre avant de boire sa tasse, se délectant du liquide parfumé, chaud qui coule dans sa gorge et descend dans son ventre.

- Moi même j'ai un comportement compliqué avec certaine personne à cause de mon passé. On réagit tous différemment face à un événement.


Elle voulait qu'il se voit comme normale. Être normale, c'est réagir, si jamais il se serait sortie indemne de ce qu'il a vécut, il aurait été un sociopathe. Nous sommes humain parce que nous avons un cœur, un cœur capable de ressentir des émotions, de se sentir en joie et blessé.

- Tu es humain Sforza, je ne sais ppas ce que tu as vécu et je ne te forcerais pas à m'en parlé mais... c'est être humain que de ressentir la souffrance la peine, la douleur et le poids du passé. Et honnêtement, je trouve ça plutôt courageux que tu sois ici avec moi, que tu te battes contre toi pour m'assister et que tu te batte pour vivre car je pense que d'autre se serait laissé mouire. Alors cesse de ne penser que du mal de toi car je gage qu'il y a bien plus a admirer en ta personne qu'à mépriser.


Des paroles nettes, limpide. Elle ne se veut pas blessante, au contraire. Lentement elle termine sa tasse de thé, portant un main a son cœur, elle tend la main vers la boite de médicament et prend un cocktail de gellule prescrites parle chirurgien. Sa maladie, l'épée de Damoclès au-dessus de sa tête qu'elle a apprivoisé comme uen amie,lui donnant le nom de Dame Oclès.
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Mar 22 Mar - 21:25

innocence is gone
vesper & aédé
Ses pensées se perdent dans le liquide brulant qui fume encore dans la tasse, fumée qui s'évapore dans l'air ambiant sans plus de cérémonie. Aédé aimerait que la vie soit aussi simple, sans problèmes, une forme vague qui s'efface avec le temps, fumée éphémère, tout comme la vie qu'il faut supporter avant d'avoir le droit à un peu de repos. Les paroles qui sont plus synonyme d'une certaine lassitude que d'une réelle envie d'un jour revenir sur ce qui a pu se passer il y a bien des années de cela, les mains d'Aédé se réchauffent autour de la tasse et il laisse tranquillement le liquide refroidir. « Aé, je suis désolée mais tu n'as pas le monopole de l'étrangeté. Toute personne est étrange car elle a son propre vécut, sa propre histoire, tu n'es pas bizarre ou anormale, tu as une réaction qui est du à des événement que tu as vécut. C'est ça être normale. » Sans doute qu'elle à raison, qu'il est tout ce qu'il y a de plus banal, être humain malmené par la vie avec sa propre histoire écrite sur le coin d'une page encore blanche qu'il faut à présent remplir des histoires qui seront contées dans le futur aux enfants et aux petits-enfants, les histoires qui feront naître la nostalgie des années perdues à douter. « Moi même j'ai un comportement compliqué avec certaine personne à cause de mon passé. On réagit tous différemment face à un événement. » Il hoche la tête en silence, médite les paroles et se rend compte qu'il fonce droit dans le mur. Et pourtant envisage de vivre une vie comme tout le monde l'effraie au plus au point, il n'a jamais eu l'occasion d'avoir cette vie tranquille et sans agitation, la rivière qui dort tranquillement dans son lit sans jamais en sortir, son passé ressemble plus à un violent ouragan et aux eaux déchainées.  « Tu es humain Sforza, je ne sais pas ce que tu as vécu et je ne te forcerais pas à m'en parlé mais... c'est être humain que de ressentir la souffrance la peine, la douleur et le poids du passé. Et honnêtement, je trouve ça plutôt courageux que tu sois ici avec moi, que tu te battes contre toi pour m'assister et que tu te batte pour vivre car je pense que d'autre se serait laissé mourir. Alors cesse de ne penser que du mal de toi car je gage qu'il y a bien plus a admirer en ta personne qu'à mépriser. » Il l'observe en silence, ses yeux se posent un instant sur les nombreux médicaments, cela non plus, ce n'est plus une vie et Aédé admire secrètement Vesper pour sa combativité et le courage de vivre. « J'y ai pensé, fermer les yeux pour toujours, mais ca aurait été donné satisfaction à ... une certaine personne et je ne voulais pas lui accorder ce plaisir. » Il s'adosse à la chaise sur laquelle il est assit et se décide à boire une gorgée avant de soupirer lentement, tandis qu'il repose la tasse sur la table, la fait tourner un moment dans doigts. « Je me disais que ça finirait bien par s'arrêter, il a fallu que je parte de moi-même. Il est dur de voir le bon côté de soi-même quand on garde une certaine répugnance à un quelconque contact. J'ai pas voulu me sentir mal à chaque fois que l'on me touche sans que je ne m'y attende. Mais ... changeons de sujet. » Il se pince les lèvres, n'a pas réellement envie d'en dire plus ou de se remémorer encore une fois toutes ses années, pas encore près, il aimerait simplement oublier, mais ce n'est pas dans la nature humaine. « Tu sais quand on va te retirer les bandages ? »
electric bird.


_________________
I want to exorcise the demons from your past.
I know you've suffered. But I don't want you to hide. It's cold and loveless. I won't let you be denied. You trick your lovers. That you're wicked and divine. You may be a sinner. But your innocence is mine. Please me, Show me how it's done. Tease me. You are the one. (c)which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Mer 23 Mar - 10:41

innocence is gone
vesper & aédé
L'esprit humain, fascinant labyrinthe dont les cellules grises de Vesper se délectent. Aucun être humain ne se ressemble, aucun être humain ne fais la même action pour les même raison. Elle le voit dans les affaire qu'elle suit, elle le voit dans la vie de toute les jours. Cet homme à la casquette dans le métro, cette femme qui pousse une poussette comme elle pousserait un corbillard. Chaque labyrinthe a son minotaure, chaque grenier à son portrait de Dorian Gray. L'a-t-elle ? Être fasciné par l'horreur humaine, elle se demande quelle est la sienne. Où se trouve sa part d'ombre ? Se tourne-t-elle vers ses ténèbres. Sans doute, sans le moindre doute quand elle s'évertue à faire échapper un certain criminel à la justice humaine, elle qui pourtant a condamner son ex fiancé. Sans doute Car Ozy elle l'a connu entant que tel, et que Fingal, elle l'a découvert alors qu'elle lui faisait confiance. La douleur du mensonge de la cachotterie fut bien plus douloureuse. Elle l'aurait accepté tel qu'il était s'il lui avait dit, mais il ne l'a pas fait. Son Horloge se dérègle, se serre quand elle y repense. Mais qui en a à faire de ses douleur ? Des cicatrices quelle porte sur le tronc du chêne cardiaque et qui s’agrandissent avec le temps. L'homme est trop égoïste pour se soucier de son prochain et pourtant, elle se soucie de lui.
Elle écoute avec attention Sforza, ne pas lui accorder ce plaisir... à qui ? Son géniteur ? Oui, lui, crainte qui devait encore le ronger pour ne pas le nommer, peur de rendre la chose trop réelle aux yeux de la jeune femme sans doute car sous ses air d'ado et de son raisonnement de grande dame au vécu ancestrale, elle est jeune Vesper, pas encore trente ans.

- Première erreur Sforza, si tu dois faire les choses, si tu dois te battre, c'est pour toi, pas pour faire un gros doigt à la face de quelqu'un. Cet personne est derrière toi maintenant regarde devant-toi, tu ne la trouveras pas dans ton futur et moi, moi je ne suis pas dans ton passé.


Elle se pince les lèvre, honteuse d'avoir parlé d'elle ais elle est son amie non ? Juste une amie et c'est bien assez. Les relations amoureuses sont mauvaises pour son petit cœur, le sexe est une épreuve olympique, l’horloge s’affole et manque de faire voler en éclat les rouages. Fragile.

- Et, je ne vois pas en quoi ta répugnance du contacte doit t'empêcher d'avoir une bonne image de toi. Tu es un chirurgien, tu sauves des vie, tu as sauvé la mienne et... pour un homme qui déteste le contacte, tu es là avec moi, à m'aider dans mon quotidien. Alors au lieux de te flageller sans cesse regarde le positif que tu accomplies. Après oui, changeons de sujet, je ne vais pas te forcer à parler de ce que tu ne veux pas, mais sache que ce n'est pas en ressassant le négatif que tu vas avancer, regarde le positif et les petite victoire que tu peux mener sur toi-même.

Le plus grand combat de la vie est celui qu'on mène contre soit-même, Vesper le savait. Il change de sujet comme promit. Le bandage. Il est vrai qu'elle en avait assez de l'avoir sur les yeux, chaque jour ça la démangeait un peu plus.

- D'ici deux ou trois jours... mais si on éteint les lumière les plus fortes, ça devrait aller non ?


Elle avait juste envie de le voir, quelque seconde, le temps de changer le pansement, comme tout les soir... le voir. Le revoir.
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Mer 23 Mar - 16:11

innocence is gone
vesper & aédé
Il écoute en silence, il écoute et il se dit qu'au fond, elle a raison, il doit arrêter d'agir en fonction des autres, mais c'est ce qu'il a toujours fait sans s'en rendre compte, agir en fonction de ce qui l'entoure, sans cesse devoir se protéger et se préserver du monde, de son agressivité et de ses injustices. Et quand il cherche bien, il trouve une explication à chaque geste qu'il fait au quotidien, chaque peur qui l'habite, chaque souvenir qui le hante et au réconfort qu'il trouve dans sa propre routine. Aédé se pince les lèvres quand Vesper évoque le fait qu'il sauve des vies au quotidien, il essaye simplement de réparer chez les autres ce qu'il est incapable d'exercer sur sa propre personne. Il soupire doucement et boit une gorgée du liquide encore tiède tout en passant une main dans ses cheveux, chassant la mèche tombant jusqu'à présent sur son front.

Il décide de changer de sujet, ne veux pas retomber le cercle infernal de ce qui a été sa vie pendant une dizaine d'année. L'esprit qui chasse les pensées qui dérangent, il ferme les yeux un court instant. « D'ici deux ou trois jours... mais si on éteint les lumières les plus fortes, ça devrait aller non ? » Il hoche lentement la tête, se pince les lèvres, ne sait pas s'il doit écouter sa conscience de médecin ou celle d'ami. Sans doute un peu des deux, trouver le juste milieu. « Je ne sais pas. » Il se pince de nouveau les lèvres, ne supporterait pas lui-même d'être dans la situation de la jeune et essaye de se mettre à sa place, totalement privé d'un de ses sens, sans doute qu'il aurait craqué depuis longtemps. « Comment tu te sens ? » Au fond, il se doute bien de la réponse. Et il peut ressentir l'envie de Vesper de pouvoir poser son regard sur ce qui l'entoure, plus de temps que les quelques secondes de répit que lui laisse le temps de changer le bandage chaque jour. Il finit par capituler face à lui-même. « L'histoire de quelques minutes, mon âme de médecin aura des remords sinon. » Il rit doucement, à rapidement retrouver son sourire et il se lève pour éteindre la lumière la plus forte, laissant une luminosité tamisée prendre place dans la pièce. « Je compte sur toi pour me dire si jamais tu ressens une quelconque douleur. » Il se rapproche de Vesper et il vient lentement délivrer la jeune femme de sa cécité provisoire.
electric bird.


_________________
I want to exorcise the demons from your past.
I know you've suffered. But I don't want you to hide. It's cold and loveless. I won't let you be denied. You trick your lovers. That you're wicked and divine. You may be a sinner. But your innocence is mine. Please me, Show me how it's done. Tease me. You are the one. (c)which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Mer 23 Mar - 18:28

innocence is gone
vesper & aédé
Elle aurait dût être psychologue Vesper. Une idée de reconversion un jour ou pas. Vesper aime trop son mode de vie pour le sacrifier à celui de thérapeute. Une vie qui serait trop rangée pour elle. Métro, boulot, dodo. Là, c'est l'imprévu, des cas différent et elle danse avec le danger. Le danger fait parti de son quotidien, y comprit les gens dangereux. Elle a une personne précise en tête, loin d'être ça Némésis, cette personne est un allier, une personne si étrange... et si différente de l'homme en face d'elle.
Elle soupir légèrement à la question. Ne pas pouvoir voir, ce n'est pas le moins du monde agréable et ça la ralentit dans son travail en prime. Chose qu'elle déteste. Elle se sent comme une automate dont les rouages seraient trop rouillé pour la faire avancé, pantin désarticulé.

- Pas très bien... ça m'énerve vraiment de ne rien voir... je ne supporte pas de ne pas pouvoir être aussi autonome que je le voudrais..


Elle le laisse faire, tout de même heureuse de qu'il se soit un peu confié à elle. Deux ans qu'il se connaissaient, et pourtant elle n'a pas l'impression de tant le connaître. Aédé est comme un labyrinthe, elle s'y perd et en oublie le file d'Arianne. Pourtant elle avance, à l'aveugle -ce qui a du comique au vu de sa cécité récente- mais elle avance, aujourd'hui elle eut droit à une récompense.
Elle sens les doigts s'agiter, défaire lentement le bandage, elle sens que la lumière est tamisée mais elle hésite, un court instant. Lentement, elle ouvre ses yeux sombre et les pose sur ceux clair du jeune homme. Un instant telle une statue elle rester figée. Elle le regarde, profite du fait de simplement voir et sourit, sourit tendrement. Sourire lumineux. Étrange de la voir si pleine de lumière et lui dans les ténèbres. Elle aimerait tant un jour lui faire goûter la lumière rédemptrice.

- Merci Aé...


Elle sourit encore et toujours avant de se lever, elle voit floue au début et progressivement elle voit de plus en plus nette. Elle regarde le jeune bien plus grand qu'elle, surtout qu'elle en porte pas de talons... elle se sent si minuscule à coté de lui.

- Tiens un de tes bouton est déboutonné....


Il avait du le déboutonner dans la salle de bain à cause de la chaleur, doucement, du bout des doigt elle le reboutonne.
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Mer 23 Mar - 20:48

innocence is gone
vesper & aédé
Aédé ne sait pas si c'est une bonne idée, mais pour une fois il fait taire sa conscience et décide de faire plaisir à son amie, de lui permettre de déroger à la règle quelques instants, la lumière n'est pas très forte et ses rétines ne devraient donc pas être abimée. D'autant plus que d'ici quelques jours elle pourrait enlever définitivement les bandages qui obstruent sa vue. Ce n'est donc en réalité qu'une petite avance ... Il défait avec attention le bandage de Vesper, ne veut pas la blesser et envisage encore moins de lui faire du mal. Il se recule légèrement une fois le geste effectué, la laisse aller à son rythme, les yeux de la jeune femme s'ouvrent lentement et croisent le regard d'Aédé, il se perd un instant dans les iris chocolat et sourit en retour. « Merci Aé... » Il sourit doucement avant d'hocher la tête, c'est ce genre de sourire qu'il aime voir le visage des gens qui lui sont proches, c'est une étincelle dans un monde bien terne et sombre, un peu à l'image de toute sa vie, si on résume grossièrement, oh, bien sûr les moments joyeux ont été présents, mais le cerveau à tendance à sélectionner ce qui marque, hors, la douleur marque beaucoup plus que le bonheur. « Tiens un de tes boutons est déboutonné... » Aédé baisse légèrement la tête, de quoi fixer ses pieds un instant tandis que Vesper se rapproche de lui pour reboutonné sa chemise du bout des doigts, il avait oublié ce détail. « Désolé. » Il réajuste le col de sa chemise dans un geste nerveux plus qu'autre chose, mais ne trouve rien de mieux à faire que de rester planter là, à la fixer. C'est terriblement gênant dans un sens et il termine par détourner lui-même le regard. « j'voulais m'excuser pour ... tout à l'heure. » Il se pince légèrement les lèvres, sait qu'il n'a pas besoin de ses quelques mots, mais ne peut s'en empêcher. C'est comme ça, sa nature, sa façon d'être, toujours cette peur de faire mal les choses, de blesser quelqu'un sans le vouloir, docile comme il l'a toujours été, bien incapable de se défendre. « Je suppose que je m'excuse trop alors ... je vais arrêter de le faire. » Un rictus nerveux se dessine sur son visage avant de laisse place un léger sourire, il préfère réellement éviter de repenser à ça.
electric bird.


_________________
I want to exorcise the demons from your past.
I know you've suffered. But I don't want you to hide. It's cold and loveless. I won't let you be denied. You trick your lovers. That you're wicked and divine. You may be a sinner. But your innocence is mine. Please me, Show me how it's done. Tease me. You are the one. (c)which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Mer 23 Mar - 21:04

innocence is gone
vesper & aédé
Elle voit, un bien fout que ça lui fait après presque deux semaines avec pour seule compagne l'obscurité, horreur quand on sait qu'en prime sa plus grand phobie est le néant... l'obscurité en est un de ces symbole mais elle a attendue patiemment car elle savait qu'elle aurait la lumière au bout du tunnel. Il prend soin d'elle fait attention à ses pauvres yeux et haute le bandage. Elle le sent se perdre autant qu'elle dans son regard, et elle se demande, si à tout hasard.. elle ne lui plairait pas un peu. Oh elle l'avait sentie son membre en érection quand elle est tombé sur lui, mais qu'elle homme ne banderait pas avec une femme nue... et encore plus avec une femme qui plaît.
Elle soupire légèrement, secouant doucement la tête avant de le regarder avec affection et ce même sourire doux et tendre qui illumine son visage.

- Cesse donc de t'excuser Aé...je t'ai déjà accordé mon pardon et en vérité, il n'y avait rien à pardonner...


Elle hésite un court instant... alice dans le labyrinthe, face à deux chemin. Elle le regarde intensément, sent une légère tension naître entre eux, elle aime cette sensation. Picotement dans l'échine,chaleur dans la gorge. Mordillement de sa lèvre inférieur. Elle prend le chemin le plus sombre, tant pis pour la peur.

- Rien a pardonné car.... c'était agréable.


Vesper ne s'est jamais caché. Il sait qu'elle sort, qu'elle voit des hommes... ais avec lui, ce n'est pas comme avec les autre,il fait naître chez elle des choses qu'elle ne pensait plus ressentir et ça lui fait peur, mais qu'est ce que ça peut lui coûter d'en parler ? En vérité, les mots sont sortie, elle doit de toute manière les assumer. Un léger sourire doux. Oh en temps normale elle aurait fait un sourire aguicheur, mais Aédé n'est pas de ces hommes, il a besoin de douceur,de tendresse. Elle lui en donnait.

- Devrais-je m'excuser pour mes mots alors qu'ils sont vrai?Alors ne t'excuse pas pour une chose que tu as apprécier et qui ne m'a pas fait de mal...


Au contraire.
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Ven 25 Mar - 15:02

innocence is gone
vesper & aédé
Et parfois il se demande même pourquoi il est encore en vie, pourquoi est-ce que la mort l'a épargnée alors qu'elle aurait pu le faucher si tôt, si jeune, il y a des années de cela. Oh, Aédé a bien rapidement comprit qu'il n'était pas le bienvenu dans la cette famille qui est la sienne - qu'il le veuille ou non - mais il n'a eu d'autre choix que d'y survivre, de longue et douloureuse années, il s'est longtemps demandé s'il devait faire en sorte de fermer les yeux une dernière fois, s'endormir paisiblement pour ne plus jamais se réveiller, mais aujourd'hui il se rend sans doute compte que tout cela aurait été une putain de connerie. La vie n'est pas toute rose, tout le monde le sait, elle semble juste s'être acharnée sur lui plus que sur un autre, mais Aédé garde cette victoire personnelle pour lui et se rend compte de la connerie qu'il aurait pu faire alors que son esprit se noyait les larmes et la douleur, il n'aurait sans doute pas pu vivre ces moments tout simples, mais heureux. Le sourire de Vesper lui réchauffe le cœur, sa propre humeur ce module selon celle des autres, esprit si malléable, fragilisé par les épreuves, mais il fait en sorte de se battre, Aédé, il veut tout simplement espérer vivre comme tout le monde, avec un passif si différent. Aédé, il se perd un court instant dans le regard paisible de la jeune femme. « Cesse donc de t'excuser Aé...je t'ai déjà accordé mon pardon et en vérité, il n'y avait rien à pardonner... » Puis il y a cette tension, agréable et horrible à la fois, elle prend au tripe, elle arrête le temps et elle déchaine l'esprit, une mer violente qui s'écrase contre les rochets sans pitié, elle attaque la pierre, l'érode doucement, falaise fragile, tomber serait si simple, l'océan de sentiments et l'écume de doutes. « Rien a pardonné car.... c'était agréable. » Un certain malaise prend part de son corps, il se pince de nouveau les lèvres. Il ne s'y attendait pas, Aédé. Pas du tout, parce que c'est n'est pas le genre de choses qu'il dit lui-même, parce qu'au fond, il est bien incapable de ne pas faire le lien avec tout ce qui s'est passé durant son enfance. « Devrais-je m'excuser pour mes mots alors qu'ils sont vrai?Alors ne t'excuse pas pour une chose que tu as apprécier et qui ne m'a pas fait de mal... » Il est bien conscient que s'il n'avait pas cette angoisse face au simple contact humain, Vesper aurait sans doute laissé un sourire ou un regard aguicheur se dessiner sur son visage. Aédé, il est pas sans savoir que malgré ses problèmes de cœurs, la jeune femme ne se prive pas pour ce genre d'activités, il l'a déjà entendu parler de telle ou telle conquête, mais jamais rien dans le genre n'avait pu se produire. « Sans doute ... » Il a l'impression de tourner en rond, ne sait plus trop réellement quoi ni comment penser, la situation qui dérape, échappe peu à peu à son contrôle et il est bien incapable de prédire comme tout cela va se terminer.
electric bird.


_________________
I want to exorcise the demons from your past.
I know you've suffered. But I don't want you to hide. It's cold and loveless. I won't let you be denied. You trick your lovers. That you're wicked and divine. You may be a sinner. But your innocence is mine. Please me, Show me how it's done. Tease me. You are the one. (c)which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Ven 25 Mar - 15:27

Elle se sentait presque déçue et insultée dans sa séduction. Vesper n'était pas de ces femme à qui on résistait mais Aédé présentait un véritable défit car il ne s'agissait pas seulement de pénétrer son esprit, mais de lever aussi les barrière de son corps. Tout un programme en somme si on le veut. "Sans doute"... Non mais sérieusement?! Il est vrai que les scientifiques sont peu éloquent mais tout de même! Elle eut espérée un peu plus de sagacité de sa part!

- Je me sentirais presque insultée.

Presque, car son opinion d'elle et son égo avait assez de ressource pour pulvérisé tout les nuage se mettant en travers du soleil de sa gloire. Avec négligence elle laissa la manche de son kimono tomber, dévoilant avec sensualité une épaule nue. La sienne, son épaule frêle et pâle. Chair tendre, douce. Elle le regarde, son regard sombre dévoilant un brasier tout autre que celui des enfers de souffrance. C'est le brasier humain. Chaleur humaine. Corps qui se mêlent. Elle se pince les lèvre et esquisse un sourire faussement pudique.

- En médecine on en vous a pas apprit que quelque fois il faut traiter le mal par le mal? Qu'est ce qu'un vaccin sinon donner la maladie à faible dose pour stimuler notre immunité?

Féline, elle ondule ses hanche pour avancer vers lui, rompre les centimètre qui les séparent, quelques millimètres, leurs corps se frôlent, tension palpable Doucement, elle fait légèrement se saccadé sa respiration, poitrine qui se soulève avec une frénésie certaine. Regard suppliant. Mordillement de lèvre. Oh il aimerait y goûter, elle le savait. Presque pudique de temps de chaleur, elle baissa le regard, rompant le contacte ardent, s'éloignant de lui, le frôlant au passage.

_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

un affreux soleil noir d'où rayonne la nuit.
CARTOUCHES : 117



Bang bang.
TON JOB: chirurgien
TON AGE: trente-six années
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Ven 25 Mar - 23:25

innocence is gone
vesper & aédé
Aédé, il voit clair dans le jeu de Vesper, mais il ne lui en veut pas, elle a toujours été séductrice et il le sait bien, c'est un trait de caractère comme un autre chez la jeune femme, cela fait deux ans déjà qu'il la côtoie et il a longuement eu l'occasion de l'entendre parler à propos de ce sujet. Il se pince légèrement les lèvres, toujours face à Vesper, il ne sait trop comment réagir, n'a jamais été doué pour ce genre de choses, trop de peur, d'appréhension hantent constamment son esprit. Et sans doute qu'il se fait des idées et se cache derrière cette solution de facilité, mais c'est comme ça, cela fait des années et des années maintenant qu'il agit de la sorte, il ne s'est jamais vu agir autrement, en réalité. « Je me sentirais presque insultée. » Il l'observe un moment, son épaule dénudée, sa peau pâle qui contraste avec le rouge sang de son kimono, il a déjà vu le corps de Vesper sous plusieurs angles, le jour où il l'a opérée et encore quelques heures plus tôt. Il croise son regard, brulant, séducteur. « En médecine on en vous a pas apprit que quelque fois il faut traiter le mal par le mal ? Qu'est ce qu'un vaccin sinon donner la maladie à faible dose pour stimuler notre immunité ? » Il hoche vaguement la tête, sait qu'elle a raison et voit très bien où elle veut en venir. Son regard ne peut se perdre autre part que sur le visage de la jeune femme quand elle s'approche avec une démarche féline et Aédé peut découvrir la Vesper séductrice, lionne dans toute sa splendeur, maitresse de la savane. Elle l'effleure, joue avec lui, le souffle d'Aédé s'accélère sans qu'il le veuille, son regard dévie sur les lèvres tentatrices. Vesper s'éloigne, le regard d'Aédé s'assombrit un instant et sans qu'il ne sache pourquoi, sa main agrippe le poignet de la jeune femme pour la retenir et dans un geste presque de défis, il l'attire contre lui, dépose ses lèvres sur les siennes pour lui voler un baiser dur et plein de rancœur, de non-dits, sensation presque étrange, geste beaucoup trop intime, mais il se rend compte que cela le démange depuis plusieurs temps déjà, il ne l'explique pas, pour une fois laisse faire l'instinct le plus primaire qui soit. Et puis il y a son regard qui croise celui de Vesper, il n'a pas besoin de parler, le sait bien, il s'éloigne et récupère sa veste dans l'entrée, l'esprit en feu. « T'as mon numéro si y'a un problème. »
electric bird.


_________________
I want to exorcise the demons from your past.
I know you've suffered. But I don't want you to hide. It's cold and loveless. I won't let you be denied. You trick your lovers. That you're wicked and divine. You may be a sinner. But your innocence is mine. Please me, Show me how it's done. Tease me. You are the one. (c)which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 75


MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   Ven 25 Mar - 23:42

innocence is gone
vesper & aédé
Pour elle, de prime abord, Aédé est faible. De ces innocent sacrifié par le monde, broyé par la dureté humaine. Fragile papillon qui se fait dévoré par les fourmis. Mais elle sait. Elle sait et cette connaissance la rend victorieuse et insolente de superbe. Il y a plus que ça, plus qu'il ne le crois, elle voit le démon derrière l'ange, la luxure derrière la chasteté. Elle sait qu'un autre homme sommeil en lui et elle ne demande qu'à le voir. Elle le provoque, joue avec les sens du jeune homme, elle veut l’enivrer, le rendre fou. Fou d'elle. Et alors qu'elle pensait ne rien attendre de lui cette nuit. S'éloignant à pas de louve, il la saisit avec violence au poignet pour la ramené contre son corps nerveux. Baisé vengeur qu'il porte à ses lèvres. Elle soupire presque. C'est dur, violent, extase. Elle sent un violent frémissement parcourir son échine.
Elle ressent. Elle sent. Elle voulait qu'il marque son poignet et ses lèvres. Deux ans. Deux années qu'elle le travail et enfin elle récolte quelque fruit. Nectar sucré, acide. Ça coule dans sa gorge et son sang. Leur regards se croisent. Elle hésite. Qu'est ce qu'il venait de faire. L'avait-il voulu depuis longtemps ? Avait-il tenu jusqu'à ce soir ? Un pensée la traversa, celle qu'elle pouvait déjà être dans sa tête. Mais elle voulait plus. Elle en voulait pas être une simple pensée. Elle voulait être une obsession.
Il la l'esprit en feu, le voyant dans ses yeux alors qu'il se détourne pour prendre sa veste et partir. Son numéro... Oui, elle l'a. Elle le regarde partir et finalement, elle va à sa chambre, prendre le violon et jouer un morceau aux notes immortelles qui se perdent dans le temps.
Elle esquisse un sourit en regardant par la fenêtre la silhouette s'éloigner, dans le fond, elle aussi avait attendue ça, et sans savoir pourquoi, son foutue cœur se mit à battre plus fort, comme pour prouver qu'il existe. Peut-être que sous son oreiller il lui reste quelque rêve que sa tête lourde de soucis d’adulte n'a pas encore brisée
electric bird.


_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: innocence is gone - vesper   

Revenir en haut Aller en bas
 

innocence is gone - vesper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 03. Les origines du mal - Cliffshire. :: Grickbrook Meadow. :: Habitations-