AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 jude ⊹ dead poets society.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

† Invité
Invité

MessageSujet: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 16:23

† judith moriarty.
YOU WOULDN’T LET ME BRAID FLOWERS INTO MY HAIR BECAUSE YOU TOLD ME THEY WERE ALREADY DEAD, AND THERE’S NOTHING BEAUTIFUL IN THAT. YOU SAID THIS, YET I THINK YOU WOULD CHOOSE TO GROW WILD, SPRAWLING, FERAL OVER MY GRAVE. (I DO NOT THINK THAT ROSES ARE SUPPOSED TO BLOOM IN THE WINTER, BUT YOU DO. YOU DO EVERY TIME.)
ton âge : vingt-sept ans ; troisième étoile écarlate parmi les constellations vierges.
ton surnom : et sur leurs langues, la saveur d’un amour grandiose, judy. et la déchéance des hommes sous leurs propres doigts, serpent sournois, l’amoureuse au parfum d’éden.
ton job : au creux de ses entrailles, l’être qu’elle extirpe d’entre ses cuisses ; et qui dépérit au baisser de rideau.
feat : emily browning.
statut : étrange sylphide, marchant d’un pas conquérant sur les ruines de mille empires.

the player.
ton pseudo : ASTRAIOS.
ton âge : vingt ans.
inventé, pv, scenario ? : scénario.
ton avis sur le forum ? : AAHAAHAAH

tes tics, tes manies, tes envies : Justice ; devoir logé dans la caboche, comme autant de cadavres juchés à ses pieds. L’innocence trompeuse de la troisième Maure. Elle agrippe les myocardes, et les extirpe des poitrines encore chaudes ; tambour battant, au rythme de ses berceuses enfantines. Le cœur se courbe pour les érastes, ceux aux étreintes puissantes et aux coups de reins féroces. Ces fantômes d’un passé tenu secret, de cet homme qui s’insinuait dans la pénombre de sa chambre, et se roulait sur ses courbes juvéniles. Maîtresse des déguisements, elle joue, endosse de multiples rôles. Et brûlent les planches sur le théâtre de la vie, c’est une représentation permanente ; des masques tant de fois portés qu’ils se sont confondus à la chair de son visage. Arrachez-les, vous aurez aussi la peau et les os – faites-vous en un manteau. Belle aux airs désuets d’une Cendrillon échappée de son conte de fées. Jolie enfant attendant son bel amant, le prince charmant, sur son cheval blanc. Mais, altesse, l’horrible dragon t’a déjà dévorée. Ses crocs enflammés ont gangrené son cœur, appelé à être transpercé par une épée de vorpaline. Photographies argentiques, elle aime à figer et conserver l’éphémère qui, selon elle, a le charme et les imperfections de reliques du passé. Ces clichés sont autant de talismans qu’elle conserve tendrement. Vestiges d’aventures semi-extraordinaires. Le sourire lupin d’un amant, un ultime coucher de soleil, les arabesques enivrantes des ailes d’un papillon ; tout est fustigé par son troisième œil. Et tous sont ensuite allègrement éparpillés dans l’obscur de la chambre. Moriarty, le nom qui s’est incurvé jusqu’aux tréfonds de son âme. Le livre de Kerouac est devenu le reliquaire de ses angoisses ; et seul le jazz, les notes de Charlie Parker ou Count Basie, sait immanquablement dompter son ire.

dans tes souvenirs, raconte-nous la première fois où tu as été confrontée au « mal ». quelles étaient alors tes options et quel a été ton choix ? ✚ Caveau à ciel ouvert des souvenirs d’une enfant qui a succombé au charme du diable trop tôt. Celle qui se pare de rubis liquides comme d’autres portent leurs rivières de diamants. Mais la candeur de ses traits, la douce utopie régnant en les rêves de cette douce funambule. (Un mauvais pas, et puis la chute.) tes choix de vie t'ont-ils déjà apporté des ennuis ? ✚ D’abord, elle ne se rappelle pas avoir jamais eu le choix. Elle était trop jeune, et confrontée à un fatum implacable et irrévocable. Désireux de l’avaler et lentement la démembrer. La route s’est esquissée de son propre chef ; elle n’a fait que l’emprunter. Et avec tant de sévices subis, elle ne pouvait que succomber au vice – n’est-ce pas ? quelle importance accordes-tu à l'humanité dans son ensemble ? comment te comportes-tu socialement ? ✚ Chienne d’humanité. Elle a la dangereuse impression d’être au-dessus d’un monde qu’elle dédaigne autant qu’il la fascine. Ce camaïeu de vertueux et de vermines, de douces innocentes et de cruels bourreaux, de putains et de gentlemen. Mais d’aucun se doute que l’affabilité n’est qu’apparat, au même titre que son parfum ou ses bijoux. serais-tu plutôt la « tête » ou la « main » ? ✚ Judith est le Cœur. Elle pue le malheur et la candeur. Elle laisse les manigances et la basse besogne à ses sœurs. La princesse surprotégée, dans la plus haute tour, citadelle imprenable. Mais ses mains, pourtant, ont autant trempé que les autres. Peu importe le nombre de fois qu’elle les lave, elles demeurent carmines. Entachées des vies arrachées. quelles sont tes pires craintes et tes plus grandes angoisses ? ✚ Du revers de médaille. Elle n’a fait qu’emprunter du temps au temps, et tous ces moments volés représentent une dette qu’elle ne saurait rembourser. Elle ne craint pas la mort, douce Faucheuse avec laquelle elle a maintes fois flirté – avant de se défiler –, mais de certaines circonstances : d’être tuée par le feu, ou par la noyade, notamment. Elle redoute de se lever un matin, et d’avoir été défaussée de l’un de ses précieux sens, de devenir un être humain davantage atrophié. Et, plus que tout, elle est terrifiée à l’idée que ses sœurs décèlent la noirceur qu’elle porte en son sein, et ne préfèrent se détourner d’elle, les épaules suffisamment affaissées sous le poids de leurs propres démons. dans ces adjectifs, lesquels te définissent le plus ? ✚  improvisation, impétuosité, rêverie, instabilité, adaptivité, sens pratique, intuitivité, négligence, gaspillage, passivité, habitude, introversion.


Dernière édition par Judith Moriarty le Mer 9 Mar - 19:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 16:24



i’m a princess cut from marble.
Elle sourit, évangélique, et baisse deux yeux faussement puribonds. “ Bénissez-moi, mon Père, parce que j’ai péché. ” L’homme la contemple avec une étincelle dans les prunelles, quelque chose comme du vice. Il suinte la malveillance et le désir. De cette attitude, Judith en a l’habitude. D’un paternalisme hypocrite à lui en donner la gerbe, il l’enjoint à se confesser. Et la voilà, à déclamer un péché d’un érotisme si fulgurant qu’elle le sent rougir, et lentement se raidir.
Elle n’a qu’à clore les paupières pour que se réimprime la scène. Son corps qui se tend, et se distord. Ses courbes, qui s’enroulent lentement autour de ses doigts. Et ses cheveux, qui viennent lentement mourir, là, dans sa main. Il y enfouit le nez, et hume nonchalamment son parfum. Il s’agrippe au galbe de ses hanches, et se perd un peu plus profondément entre ses reins. Et elle, frêle créature au souffle erratique, gémit son nom. Ses phalanges s’agrippent à sa gorge, parcourant sa chair d’opale jusqu’à la voiler, la paume rêche heurtant l’épiderme exquise offerte à son toucher, et elle clôt doucement les paupières. Il tire ses cheveux, juste là, sous son os occipital. Et lui arrache un ultime baiser, plein de fureur. Sa lèvre reluisant d’un cruor pourpre qu’il goutte du bout de la langue. Elle touche le paradis du bout des doigts.





Le lendemain, au petit matin : “ Sang d’un Dieu impuissant ” titre un tabloïd local.
Elle a un goût ferreux dans la bouche.
Elle se lave les mains, pour la treizième fois. En vain.
C’est une belle journée, elle va se coucher.





Elle tente tant bien que mal de faire glisser la fermeture éclair de sa robe en s’extirpant de la chambre de Joe, où elle a passé la nuit – et une bonne partie de la journée. (Il est dix-sept heures.) Sa sœur n’est pas là, mais lui a laissé à manger.
Elle ignore le septième appel de Becca.
Elle quitte l’appartement sans avoir rien touché, l’estomac criant pourtant famine.
La journée débute au milieu de la nuit.





Le sang bat furieusement à ses tempes. (Comme autant d’applaudissements qui ne résonnent pas.)
Il se tient à la sortie du théâtre. Il lui tend un bouquet d’œillets, tout sourire. Craquant. (Son sourire, affolant. Elle se souvient, de cette nuit. Elle a fait ce rêve, désolant, où elle l’embrassait tout en le mordant. Affolant.)
Elle joue avec les boutons de son uniforme. Il la fait basculer sur le lit.  
Sa peau a un goût d’océan.
Elle se noie – elle ne panique pas.


Dernière édition par Judith Moriarty le Mer 9 Mar - 20:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

All things truly wicked start from innocence. ☾
CARTOUCHES : 729



Bang bang.
TON JOB: gérante de sex shop & nettoyeuse
TON AGE: trente-deux ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 16:37

Spoiler:
 

AAH

Um, j'ai perdu mon sang froid pendant une minute. :rainbow: Enfin crediou, pas de ça qui tienne.... MA SŒUR. La vache, je suis trop contente que tu tentes ma Juju, la prunelle de mes yeux. larmes

Puis...

Citation :
Ses crocs enflammés ont gangrené son cœur, appelé à être transpercé par une épée de vorpaline.

Je t'aime déjà. :pliz: Le début de ta fiche est magnifique, j'adore ta plume.

Bienvenue miss, et si tu as la moindre question n'hésites pas à inonder ma boîte mp ! please


_________________
Beneath the stains of time, the feelings disappear.
Beneath the stains of time the feelings disappear. You are someone else I am still right here. What have I become, my sweetest friend. Everyone I know goes away in the end. - ©️ hurt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 16:45

JOE, MA SŒUR PRÉFÉRÉE. AAHAAHAAH
je... ugh, merci. koeur (ça me touche d'autant plus que tu écris d'une manière... fxckopjzadw. :pliz::pliz:) et merci d'avoir créer ce scénario, j'ignorais avoir autant envie d'un perso comme ça avant de tomber sur judith. please
quoiqu'il en soit, j'espère ne pas te décevoir avec la suite. valou et je risque de me pointer dans ta boîte mp, tôt ou tard. seksyface
Revenir en haut Aller en bas
avatar

in carnage i trust
CARTOUCHES : 719



Bang bang.
TON JOB: Avocat et bourreau des temps modernes.
TON AGE: 54 printemps.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 17:16

Très bon choix de scénario en tous les cas. Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche koeur

_________________
Fucking Unbelievable
I believe in the god of carnage. The god whose rule has been unchallenged since time immemorial. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahmisterwaltz.tumblr.com/

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 19:31

zomg, waltz. :dead: merci bcp à toi. :aah:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 138


MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 20:27

LA SISTA MORIARTYYY :rainbow:
tu vas devoir présenter Valou, Jo' valou

Bienvenue chez nous :brill: et puis surtout excellent choix de scénario :uhuh:

_________________

    FORGOTTEN TASTE OF YOUR KISS

    Il existe dans tous les sentiments humains une fleur primitive, engendrée par un noble enthousiasme qui va toujours faiblissant jusqu’à ce que le bonheur ne soit plus qu’un souvenir et la gloire un mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 20:31

ok. je suis calme. je suis caaalme. ohyeah (CATE, DIO MIO. AAHAAHAAH) (herm. please)
ugh, oui, cékisuilà? boude (il a intérêt d'être gentil avec ma sistah. :angry:) (Arrow)
et marchii. :keur::keur::keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 138


MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 20:50

C'est son n'amoureux valou il est bizarre, mais sympa :uhuh: alors sois gentille valou

_________________

    FORGOTTEN TASTE OF YOUR KISS

    Il existe dans tous les sentiments humains une fleur primitive, engendrée par un noble enthousiasme qui va toujours faiblissant jusqu’à ce que le bonheur ne soit plus qu’un souvenir et la gloire un mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mer 9 Mar - 21:26

rholala judith envoie du pâté et puis j'adore ta fiche. :dead:
bienvenue, j'ai hâte de stalker les rps. valou
Revenir en haut Aller en bas
avatar

something spicy
can't never be sweet
CARTOUCHES : 98



Bang bang.
TON JOB:
TON AGE:
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Jeu 10 Mar - 14:04

EMILYYYYYYYYYYYYYYYY !!! Avec ce scénario, ce choix ! :brill: :brill: :brill: :brill:
Bienvenue !

_________________


There are two ways of spreading light:
to be the candle or the mirror that reflects it.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

All things truly wicked start from innocence. ☾
CARTOUCHES : 729



Bang bang.
TON JOB: gérante de sex shop & nettoyeuse
TON AGE: trente-deux ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Jeu 10 Mar - 22:52

Isobel Fraser a écrit:
C'est son n'amoureux valou il est bizarre, mais sympa :uhuh: alors sois gentille valou

Tout est dit. baouais Et tant fait pas, il est trèees gentil avec elle. valou

(Boudiou ce début de fiche, je m'en remet pas. ohyeah )

_________________
Beneath the stains of time, the feelings disappear.
Beneath the stains of time the feelings disappear. You are someone else I am still right here. What have I become, my sweetest friend. Everyone I know goes away in the end. - ©️ hurt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

je n'm'enfuis pas,
je vole. ➹
CARTOUCHES : 560



Bang bang.
TON JOB: marchandise qui se fait la malle.
TON AGE: vingt-quatre ans et demi.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Dim 13 Mar - 23:55

OH EMILY ET PUIS... TANTINEEEEEUH. *OOO*
Bienvenue à toi et bonne chance pour la
finition de ta fiche de présentation ! :face:

_________________


k a l i .
(/ˈkɑːli/), also known as Kālikā, is the Hindu goddess associated with empowerment, or shakti. She is the mighty aspect of the goddess Durga. The name of Kali means black one and force of time, she is therefore called the Goddess of Time, Change, Power, Creation, Preservation, and Destruction. Her earliest appearance is that of a destroyer principally of evil forces. Various Shakta Hindu cosmologies, as well as Shākta Tantric beliefs, worship her as the ultimate reality or Brahman; and recent devotional movements re-imagine Kāli as a benevolent mother goddess.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Mar 15 Mar - 10:15

CE SCENARIO. TES MOTS. EMILY.
c'est bon je meurs. bienvenue ! bon courage pour la fin. ohyeah
plume parfaite. :lev:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 121


MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Ven 18 Mar - 17:18

bienvenue sur le forum :)
courage pour ta fiche :) très bon choix d'avatar, j'adore **

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   Lun 21 Mar - 14:35

Bonjour. I love you Le délai pour ta fiche est écoulé. Si tu ne donnes pas de nouvelles avant trois jours, ta fiche sera archivée et ton compte supprimé. N'hésites pas à contacter le staff si tu as besoin d'un petit délai que nous serons ravis de t'accorder. :hrt:

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: jude ⊹ dead poets society.   

Revenir en haut Aller en bas
 

jude ⊹ dead poets society.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oh-dead: une baguette magique?
» Vends 8 tomes du Comic "Walking Dead"
» Dead Island
» [X-trem Zombi Hunter] Good dead or evil dead ? (10 juillet 2010)
» Walking Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 06. Orange Mécanique. :: Usual suspect. :: Présentations abandonnées.-