AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 With your big eyes and your big lies... Ft. Lloyd McKinney.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

in carnage i trust
CARTOUCHES : 719



Bang bang.
TON JOB: Avocat et bourreau des temps modernes.
TON AGE: 54 printemps.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: With your big eyes and your big lies... Ft. Lloyd McKinney.   Dim 14 Fév - 23:58


With your big eyes and your big lies


“L'affection ou la haine changent la justice de face. Et combien un avocat bien payé par avance trouve-t-il plus juste la cause qu'il plaide !” ⊹ « Merde, merde et merde... » Le point levé, ce dernier fend l'air, tel l'éclair lors d'un soir d'orage. Il vient frapper contre le bois laqué du bureau de Monsieur Maxwell Starrick. Soit dit en passant, ce poing lui appartient également. « J'aurais dû m'en douter. » « Max chéri que ce passe-t-il ? » « Ce sale avocat véreux de McKinney, défendra cette ordure de mafieux. Déjà que c'est loin d'être une affaire facile, il faut qu'il me mette des bâtons dans les roues. » L'avocat passa sa main dans ses cheveux grisonnants et soupira de fatigue. Rosamund n'osa rien répondre. Elle ne savait que trop bien comment fonctionnait le milieux fermé de la mafia. « Ils seront forcément tout deux écroués, mais en aucun cas, j'ai bien dit en aucun cas mon client prendra plus que cette ordure... » D'un revers de main des plus énergiques, Maxwell balança le journal au sol. Dans de tel moment, Madame Starrick savait se faire petite. Elle l'embrassa dans la nuque et le quitta. De nouveau seul dans son bureau, Max ne put empêcher un léger sourire de se dessiner sur ses lèvres. Son épouse ne le connaissait que trop bien. Ce n'était pas peu dire qu'elle était sa moitié, son âme-sœur. Il l'aimait tellement. Mais là n'était pas la question...
Prenant son visage entre ses mains, il se décida non sans un certain énervement, de se replonger dans ses dossiers pour la cinquième fois de la journée. Le docteur Fitzgerald, médecin de renom dont la réputation n'était plus à faire, venait de se faire avec âme et conscience, une sale publicité dont il se serait bien passée. Loin d'être un novice en la matière, l'imminent chirurgien s'était comporté tel un vulgaire interne débutant dans le milieu de la médecine. Ou tout simplement, cette foutue ville l'avait rendue aussi mauvais et perfide que ces nombreux repris de justice. Et cette dernière option n'aurait en rien surpris Maxwell. Il y avait quelque chose en ces lieux qui faisaient ressortir le mauvais côté de tout un chacun. Personne ne ressortait véritablement indemne d'un séjour en cet endroit unique. Lui-même il fallait l'avouer, n'avait pu que s'apercevoir d'une soif de vengeance bien plus présente que lors de sa jeunesse. Tout en cet endroit mené au vice et à a facilité d'y arriver. Si le patriarche le voyait tel qu'il est aujourd'hui, il ne reconnaîtrait même plus son fils. Il ne verrait que cette vengeance amère, dévorant jour après jour ce corps et cette âme perdu. Cet enfant pourtant si pure, devenu un homme aigrit et incompris. Mais soit... Là n'était pas le problème...
Si Max se voulait supérieur, il se devait de connaître ce dossier sur les bouts des doigts. Bien évidemment, Lloyd ferait de même. Il fallait donc que Monsieur Starrick trouve le petit quelque chose en plus qui ferait la différence. Il se devait de fouiner jusqu'au plus profond des secrets de Lloyd. Si faiblesse il avait, Maxwell la trouverait. Tout un chacun avait un talon d’Achille. Et il s'en servirait pour le mettre à mal. Lloyd si confiant, tel un roi dans son royaume, ne voyait en Maxwell aucune menace bien dangereuse. Et ce dernier le savait parfaitement, ce qui avait pour don de l'énerver plus que de coutume. Cette affaire se trouve n'être que leur seconde en commun et lors de leur première, Lloyd l'avait remporté haut la main. Rares étaient les fois où Maxwell s'était vu échouer. Mais à chaque fois il l'avait plutôt mal vécu. Bien évidemment tout cela n'était que personnel et intérieur. Monsieur Starrick ne laissait rien paraître. En aucun cas il ne devait montrer ses faiblesses à ses adversaires et à quel point ces derniers pouvaient le toucher au plus profond de son être. Sans cela, il ne pourrait se permettre de pratiquer ce métier. Ce milieu n'était pas fait pour toutes les âmes. Doté d'un fort caractère et d'un sens inné de la communication, Maxwell avait rapidement brillé dans le milieu du droit. Mais le souci majeur, c'était qu'une fois arrivé à ce tel niveau de réussite, tout défenseur des droits prétendant au titre de meilleur avocat ne pouvait qu'avoir les mêmes qualités et atouts que Maxwell Starrick. Et bien évidemment, Lloyd McKinney n'échappait pas à cette règle.
Bizarrement et à son grand énervement, Max n'arrivait guère à se replonger pour la énième fois de la journée dans ce dossier épineux. Il se leva donc, ouvrant par la même occasion les rideaux de l'unique fenêtre de cette pièce embrumée par une épaisse fumée de cigare cubain. Son regard se posa sur une demeure luxueuse qui ne pouvait faire que de l'ombre à la Mansion House. Dévoilant un léger sourire en coin,  Max tendit le bras vers le meuble le plus proche et réussit à agripper un dossier d'un bleu plutôt criard. Même dans le plus banal des sujets, Lloyd arrivait à égaler voire dépasser Maxwell. Cette foutue demeure qui le narguait, il avait envie de lui foutre le feu purement et simplement. Cet homme et sa réussite écœurante arrivaient à faire sortir la bête noire qui sommeillait en Monsieur Starrick. Mais son sourire se fit plus menaçant que jamais lorsqu'il commença à feuilleter cette pochette. Il avait entre les mains tous les petits secrets de polichinelle que l'informateur de Max avait bien pu trouver sur Lloyd. En ces lignes gribouillées de noir, se trouvait peut-être la vengeance et la victoire d'un Maxwell Starrick avide de réussite et de gloire.



_________________
Fucking Unbelievable
I believe in the god of carnage. The god whose rule has been unchallenged since time immemorial. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahmisterwaltz.tumblr.com/
 

With your big eyes and your big lies... Ft. Lloyd McKinney.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Behind blue eyes...
» Worlds 2010
» Evangeline Ghastly et sa chambre
» Dotations et Lots
» Innistrad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 03. Les origines du mal - Cliffshire. :: Honey Grove. :: High Court-