AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

† Invité
Invité

MessageSujet: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Jeu 11 Fév - 13:00

† andrea lorenzini
des dollars dans mes yeux j’ai le sourire aux dents ; sûr que je crois en dieu, je suis fils de l’argent – saez, le roi.
ton âge : trente-six ans ; trente-six années de mensonges et de manipulation, trente-six années de faux sourires et de prétention, trente-six années de tours de magie qui aveuglent la population.
ton surnom : ‘il conquistatore’, le conquérant ; parce que rien ne l’arrête, rien ne le surprend, il veut plus, toujours plus et il voit grand, toujours plus grand.
ton job : la politique dans les veines ; il traîne aux tables rondes depuis bien trop longtemps à tracer son chemin au milieu des foules en manque de rêves et d’espoirs qu’il s’amuse à bafouer derrière ses sourires éhontés.
feat : Jake Gyllenhaal.
statut : un veuf (faussement) éploré ; marié à plusieurs reprises, divorcé autant de fois et une dernière épouse qui a trouvé la mort dans un tragique accident, il pensait qu’elle était la bonne, qu’elle serait la plus belle à son bras, elle n’a été qu’une nouvelle gêne dans son combat.

the player
ton pseudo : .uninvited, sur le net.
ton âge : 26 ans et toutes mes dents.
inventé, pv, scénario ? Scénario du délicieux Camille.
ton avis sur le forum ? Très attractif, je me suis laissée tenter.

tes tics, tes manies, tes envies :  (i) Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. (ii) Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. (iii) Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. (iv) Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. (v) Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. (vi) Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. (vii) Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. (viii) Donne ici un tic, une manie, un truc particulier dont tu veux nous parler et qui rend ton personnage si unique. (ix) blabla. (x) blabla.

Dans tes souvenirs, raconte-nous la première fois où tu as été confronté au « Mal ». Quelles étaient alors tes options et quel a été ton choix ? ✚ ici la réponse en quelques lignes.  Tes choix de vie t’ont-ils déjà apporté des ennuis ? ✚ ici la réponse en quelques lignes, de tout ordre (moral, légal...). Quelle importance accordes-tu à l’humanité dans son ensemble ? Comment te comportes-tu socialement ?  ✚ ici la réponse en quelques lignes. Serais-tu plutôt la « tête » ou la « main » ? ✚ ici la réponse. Quelles sont tes pires craintes et tes plus grandes angoisses ? ✚ ici la réponse en quelques lignes. Dans ces adjectifs, lesquels te définissent le plus ? ✚  Improvisation, impétuosité, rêverie, instabilité, adaptabilité, sens pratique, intuitivité, négligence, gaspillage, passivité, habitude, introversion.


Dernière édition par Andrea Lorenzini le Ven 12 Fév - 15:47, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Jeu 11 Fév - 13:00




à rendre le meurtre respectable.

Un père politicien dont il a suivi les traces avec le plus grand honneur. Un père comme un modèle, comme une icône. Un père à qui il adressait ses prières. Un père qui a tout réussi – sa carrière, son couple, sa famille. Une mère aussi douce que la caresse sur sa joue quand Andrea s’endormait le soir. Une mère toujours dans l’ombre mais comme une présence chaude sur son âme. Une mère au sourire infaillible malgré les larmes versées dans l’intimité de la chambre à coucher parentale. Une mère qui n’était pas heureuse derrière ses jolies paroles enrobées de mensonges comme une friandise pourtant difficile à avaler.
Deux sœurs, l’une ainée et l’autre cadette. Deux sœurs qu’il aimait par-dessus tout. Deux sœurs comme des princesses à chouchouter. Deux sœurs dont l’une à la santé fragile et l’autre à la tête brûlée. Deux sœurs qui ne pouvaient pas être si différentes dans le corps comme l’esprit. Deux sœurs avec qui il a grandi. Deux sœurs qu’il aurait aimées toute sa vie. Mais la première qui tombe dans la drogue, devient une junkie. Son visage qui se creuse, sa beauté qui se fane. Deux sœurs qui s’éloignent – l’une de l’autre comme elles s’éloignent de lui. Le corps retrouvé dans une ruelle abandonnée, les veines bleutées de drogue comme pour faire croire à une overdose et la disgracier. Le secret, terrible, des dettes qui restaient à payer. Les jeux de hasard, de cartes auxquels elle participait le soir dans un casino illégal et bien dissimulé. L’argent sale caché dans sa boîte rose de princesse qu’elle possédait depuis des années. Deux sœurs qu’il a choyées ; de deux sœurs ne reste plus qu’une.
Trois balles qu’il a logées dans le corps du meurtrier, les doigts tremblants et le cœur sifflant à ses oreilles. Trois balles qui ont fini leur course dans le torse de cet homme déjà bien malmené. Trois balles qui ont brûlé la chair, transpercé la peau. Trois balles qui ont laissé ce sang sur ses mains dont il ne se débarrassera jamais. Trois balles mais aucune culpabilité, la colère et la haine l’aveuglant. Trois balles disparues de l’arme de son père, dérobée en cachette, une nuit que le sommeil le fuyait. Trois balles pour un homme, trois balles pour la vie de sa sœur. Trois balles, un cadavre et son père qui a tout fait disparaître sans rien dire. Trois balles et leur détonation résonne encore dans sa tête. Trois balles et sa vengeance a été parfaite.
Quatre mois qu’il a passés enfermé dans un hôpital psychiatrique. Quatre mois à observer les fous, les dégénérés. Quatre mois à se sentir pourrir de l’intérieur cependant qu’on le shootait aux médicaments jaunes et bleus. Quatre mois pour apprendre à sourire, à bien répondre aux questions des docteurs. Quatre mois à faire semblant qu’il regrettait son geste quand il bouillait à l’intérieur. Quatre mois passés à s’écorcher la paume des mains avec ses ongles, le soir, quand personne ne le voyait. Quatre mois à hurler en silence. Quatre mois à haïr son père pour tout ce qu’il avait fait. Quatre mois sans aucune nouvelle de sa famille, sa sœur – la seule qu’il lui restait. Quatre mois à attendre sa sortie, sa liberté. Quatre mois qu’il a passés à s’endormir même en pleine journée, parfois l’esprit trop embrumé pour pouvoir faire la différence entre ses fantasmes et la réalité. Quatre mois où il rêvait de la jolie infirmière blonde qui lui souriait chaque fois qu’elle le voyait ; quatre mois à imaginer ce que serait sa vie une fois qu’il aurait quitté cette chambre d’hôpital aseptisée.
Cinq épouses en si peu d’années. Cinq femmes qu’il a rencontrées, courtisées, achetées parfois avec des fleurs ou des chocolats, avec un bijou apprêté. Cinq épouses à qui il a souri, à qui il a soufflé des mots d’amour dans la chaleur de la nuit. Cinq épouses qui s’effaçaient peu à peu derrière leur mari toujours dans la lumière. Cinq épouses qui devenaient un poids, une gêne. Cinq épouses dont il se débarrassait sans vergogne aucune, sans jamais rien leur laisser sinon leurs beaux yeux pour pleurer. Cinq épouses qu’il ne voit plus, qu’il n’entend plus. Cinq épouses exilées, quelque part, loin de son empire qu’il prend plaisir à gouverner. Cinq femmes aujourd’hui oubliées.
Six, le numéro de la toute dernière madame Lorenzini, fraîchement décédée. Six, le numéro qui fait penser au Diable. Six, les rondeurs et les courbes comme celle de sa défunte femme. Six, comme six coups de couteau dans le ventre enfanté. Six, comme les six hurlements, les six supplications qu’il a fait semblant de ne pas entendre quand elle les a murmurées. Six, comme six fois il lui a dit de se taire. Six, le numéro qui a à nouveau taché ses mains de sang.
Sept fois, elle lui avait demandé de lui faire un bébé et sept fois, il lui avait dit non. Sept fois, il lui avait répété qu’il n’avait pas la fibre paternelle, que sa carrière politique dépendait de son entière dévotion. Sept fois, il l’a vue pleurer de désespoir alors qu’elle ne lui avait jamais rien demandé. Sept fois, il s’est senti un peu coupable de la blesser. Sept fois, il s’est fait pardonner à coups de sourires et de baisers ; sept fois, elle a abandonné. Sept fois, il a évité la dispute. Sept fois, il a vu ce pli amer sur la bouche carmin ; sept fois, il a vu cette ombre de folie dans les prunelles. Sept fois, il a espéré qu’elle oublierait tout le lendemain. Et sept fois, il s’est dit que c’était terminé.
Huit cigarettes au coin de la bouche, chaque journée. Huit cigarettes comme un antidépresseur. Huit cigarettes et le goût de la nicotine sur le palais. Huit cigarettes par jour, c’est presque un demi-paquet. Huit cigarettes, comme un automatisme entre ses doigts. Huit cigarettes qui noircissent un peu plus ses poumons déjà atrophiés, empoisonnant son air, son sang et ses pensées. Huit cigarettes qu’il ne manque jamais – surtout pas celle du matin avec le café. Huit cigarettes avec lesquelles il joue. Huit cigarettes. Huit cigarettes par jour.
Neuf années de politique, sa plus grande fierté. Neuf années à distribuer des faux sourires, à faire des promesses qu’il n’a pas l’intention de tenir. Neuf années sous les projecteurs, derrière les caméras. Neuf années à mentir. Neuf années dans un monde de requins où il a mordu plus fort ; neuf années sur le champ de bataille pour gagner contre le sort. Neuf années qu’il a détrôné son paternel, l’envoyant de force à la retraire pour prendre la relève. Neuf années qu’il est le nouveau monsieur Lorenzini. Neuf années qu’il a fait oublier ce que son père a fait avant lui. Neuf années qu’il suit les traces encrassées de celui qui était son modèle et qui cachait autant de cadavres que son fils en a enterrés aujourd'hui. Neuf années données corps et âme, neuf années qu’il a vendues au Diable. Neuf années à tordre le cou à la vérité, à en faire sa marionnette adorée. Son vieux pantin un peu cassé. Neuf années à toujours vouloir plus, encore plus – à vouloir gouverner.
Dix maîtresses aimées le temps d’une nuit, puis aussi vite oubliées. Dix maîtresses, filles de joie ou femmes mariées. Dix maîtresses avec lesquelles il s’abandonne le temps d’une soirée. Dix maîtresses qui lui appartiennent, quelques heureuse seulement, histoire de tout oublier. Dix maîtresses qu’il paye grassement pour leur silence, leur loyauté. Dix maîtresses qu’il a très bien su cacher. Dix maîtresses qui lui tombent si facilement dans les bras que ça n’a plus d’intérêt, dix maîtresses qu’il traque comme on chasse le gibier. Dix maîtresses ou peut-être plus, désormais.

Cinq doigts couverts de sang séché.
Quatre notes sur un piano pas accordé.
Trois verres de Bourbon au coin de la cheminée.
Deux âmes qui viennent le hanter.
Une Lady qu’il n’a pas encore réussi à attraper.

Et zéro trace d’humanité sur son âme desséchée.



Dernière édition par Andrea Lorenzini le Lun 15 Fév - 17:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 185



Bang bang.
TON JOB: pompier et ambulancier
TON AGE: trente-quatre ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Jeu 11 Fév - 13:06

Excellent choix de scénario :uhuh: Camille doit tellement être aux anges :brill:

Bienvenue chez nous bellâtre :perv: et bon courage pour cette fiche, j'ai hâte de vous suivre en rp ! :aah:

_________________

    AUX AUTRES LE CIEL BLEU
    De ces espérances chimériques dont la renommée enchante le cœur de ses esclaves, puisque nous n’emportons chez Pluton que la poussière dont nous sommes formés ©️ signature by anaëlle.

Valka le Dragon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Jeu 11 Fév - 13:11

Merci beaucoup Ellis koeur


/saute dans les bras d'Andrea/

Spoiler:
 

je sais que j'ai pris du poids pas la peine de m'en faire la remarque :jotohai:

Merci, encore de tenter mon scénario, je suis aux anges effectivement leche

et, tu as eu droit aux gifs par mp (car ils étaient cochons héhhé)
Mais ici tu as droit à des smileys rien que que pour toi :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

It is madness for sheep to talk peace with a wolf. ∆
CARTOUCHES : 841



Bang bang.
TON JOB: gérante d'un casino et, accessoirement, blanchisseuse d'argent très sale.
TON AGE: vingt-neuf ans.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Jeu 11 Fév - 13:20

Ce scenario, nom de zeus, ce scénario. :brill::dead:
je suis hyper fan de ton choix, et ton écriture promet déjà mille merveilles. :keur: et puis cette tête aussi, et puis ce nom (toi, je vais te harceler pour un lien. :perv:)
Bienvenue chez toi en tout cas, beau gosse, et je squatterais à coup sur votre rp, avec mame Camille.

_________________

there will be blood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

let's chase the dragon in my own way, would you ? ☯
CARTOUCHES : 706



Bang bang.
TON JOB: proxénète de génie.
TON AGE: trente-neuf balais.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Jeu 11 Fév - 19:36

Que dire de gyllenhaal qui me surprend chaque fois un peu plus à l'écran :dead: :brill: un choix terrible, quoique il va me falloir un peu de temps avant de l'imaginer pleinement dans la peau d'un politique Arrow enfin, tu as toute une fiche pour me convaincre (a) (naaan je mets pas de pression hein )

Excellent choix de scenario beau mâle, mme Claude doit être ra-vie ! :perv: bon courage pour la suite et surtout bienvenue chez les dingos moustachio :keur:

_________________

† Evil has its winning ways
Vous n’êtes pas exceptionnels, vous n’êtes pas un flocon de neige merveilleux et unique, vous êtes fait de la même substance organique pourrissante que tout le reste, nous sommes la merde de ce monde prête à servir à tout, nous appartenons tous au même tas d’humus en décomposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

All things truly wicked start from innocence. ☾
CARTOUCHES : 729



Bang bang.
TON JOB: gérante de sex shop & nettoyeuse
TON AGE: trente-deux ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Jeu 11 Fév - 19:45

Ermygad, t'es batman... BATMAN. AAH

tananana batman:
 

/tousse

Un choix sublime de scenarii, mais bon avouons le Camille ce qu'il écrit ça vaut de l'or. :3 Hâte d'en savoir un peu plus sur Andrea, et si t'as besoin de nettoyer un autre meurtre d'épouse je te file ma carte. mouais Oh et j'approuve le changement d'avatar, à l'instar de Grim, je suis de plus en plus impressionée par Gyllenhaal. ohyeah

Bref, bienvenue et bonne rédaction ! :devil:

_________________
Beneath the stains of time, the feelings disappear.
Beneath the stains of time the feelings disappear. You are someone else I am still right here. What have I become, my sweetest friend. Everyone I know goes away in the end. - ©️ hurt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

in carnage i trust
CARTOUCHES : 719



Bang bang.
TON JOB: Avocat et bourreau des temps modernes.
TON AGE: 54 printemps.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Jeu 11 Fév - 20:44

Mais que de bons choix. Déjà pour le scénario, ensuite l'avatar et pour finir le nom de famille quoi :brill:
Bienvenue à la maison en tous les cas cutsy

_________________
Fucking Unbelievable
I believe in the god of carnage. The god whose rule has been unchallenged since time immemorial. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahmisterwaltz.tumblr.com/
avatar

je n'm'enfuis pas,
je vole. ➹
CARTOUCHES : 560



Bang bang.
TON JOB: marchandise qui se fait la malle.
TON AGE: vingt-quatre ans et demi.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Jeu 11 Fév - 23:59

OHCETTEBARBE. sourcils /PAN/
OMG. le choix du scénario et de l'avatar... Et puis...
ton début de fiche !! :keur: Bref, on a vraiment envie
de voir la suite ! *w* Bienvenue parmi nous, chou ! :3

_________________


k a l i .
(/ˈkɑːli/), also known as Kālikā, is the Hindu goddess associated with empowerment, or shakti. She is the mighty aspect of the goddess Durga. The name of Kali means black one and force of time, she is therefore called the Goddess of Time, Change, Power, Creation, Preservation, and Destruction. Her earliest appearance is that of a destroyer principally of evil forces. Various Shakta Hindu cosmologies, as well as Shākta Tantric beliefs, worship her as the ultimate reality or Brahman; and recent devotional movements re-imagine Kāli as a benevolent mother goddess.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Ven 12 Fév - 10:36


OH MY, vous êtes des fifous par ici. :weird: Quel accueil, c'est tout mignon !  :hrt:

ELLIS, j'espère bien qu'il est aux anges. :stp: (Et à défaut de l'envoyer au 7ème ciel. :héhé:  :héhé:  :héhé:)
Merci cutie pie. calin

CAMILLE, le plus beau. :hinhin:  :keur:
C'est pas grave, je te ferai faire du sport (de chambre) et tu retrouveras ta ligne, ma déesse. :rabbit: On s'y met dès ce soir, si tu veux. :slurp:  mff
Envoie-moi tout plein de GIFs cochons alors, rien que pour m'émoustiller. ohyeah  :lovu:
T'es trop chou, en tout cas. :keur: J'espère que je ne te décevrai pas :! :luv:

AVALON-JACY, ouh harcèle-moi ma mignonne. bouarf Tu veux être la nouvelle épouse ? Promis, il sera gentil avec toi. valou
(Keira quoi. Je la mange. :pinpin:)

GRIM, well, no worries je me mets la pression toute seule so. :face: J'espère arriver à te convaincre, dans ce cas. :héhé: Après tout, Jake a déjà été cow-boy homo, reporter creepy, womanizer au grand coeur, un prince des sables, un journaliste borderline et j'en passe. Pourquoi pas un politicien ? AAH
Merci en tout cas, t'es bien sexy.

JOSEFINA, eh ouais. Batman. Cey cool hein ? :hinhin:  :hrt:
(Par contre, c'pas moi sur ton GIF. C'est un imposteur. :angry:  boude)
Je crois que je vais accepter ta carte avec grand plaisir, on va faire affaire ensemble, ça va être grandiose. :hinhin:  :what:
Merci ma belle, tu es certainement très appétissante. :rabbit:

MAXWELL, oh my god WALTZ. :lev:  :lev:  :lev:  :bave: Jo l'aime. :hrt:
Merciii. :lovu:

KALIDASA, je suis plus beau avec une barbe yeah. :perv:  :perv:
(Matt Smith, en tout cas. ANYTIME. :bed:) Merciii mon mignon :hrt:

Revenir en haut Aller en bas

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Ven 12 Fév - 16:08

Tu me décevras pas koeur
Prends ton temps pour ta fiche I love you
et pour les gifs cochons je note sourcils
Revenir en haut Aller en bas

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Ven 12 Fév - 17:36

le choix d'avatar, de scénario, le début de ta fiche, tout me semble si prometteur, des étincelles sont à venir avec camille. I love you :brill: bienvenue parmi nous. koeur sourcils
Revenir en haut Aller en bas

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Sam 13 Fév - 14:30

Oh dieu, ce personnage est tellement intéressant. :dead: :pliz: :keur: Le choix d'avatar, le titre, la plume, j'aime. Bienvenue et bon courage pour la suite. :uhuh:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

All things truly wicked start from innocence. ☾
CARTOUCHES : 729



Bang bang.
TON JOB: gérante de sex shop & nettoyeuse
TON AGE: trente-deux ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Ven 19 Fév - 13:46

Bonjour. I love you Le délai pour ta fiche est écoulé. Si tu ne donnes pas de nouvelles avant trois jours, ta fiche sera archivée et ton compte supprimé. N'hésites pas à contacter le staff si tu as besoin d'un petit délai que nous serons ravis de t'accorder. :hrt:

_________________
Beneath the stains of time, the feelings disappear.
Beneath the stains of time the feelings disappear. You are someone else I am still right here. What have I become, my sweetest friend. Everyone I know goes away in the end. - ©️ hurt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Sam 20 Fév - 1:13

je te baise sauvagement, dear sourcils
Revenir en haut Aller en bas

† Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Lun 22 Fév - 11:47


Pardoooon. AAH Sorry, j'ai dû ralentir pour cause de MAJ sur un autre fo pis aussi du boulot. :ouin: Je la finis au plus vite, est-il possible d'obtenir quelques jours en plus, pretty please ? :cute:

SALOMON, nah c'moi qui te baise sauvagement cette fois. :bed: :like:

Revenir en haut Aller en bas
avatar

All things truly wicked start from innocence. ☾
CARTOUCHES : 729



Bang bang.
TON JOB: gérante de sex shop & nettoyeuse
TON AGE: trente-deux ans
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   Lun 22 Fév - 14:47

Pas de soucis ! sourcils Il te faut un nombre de jours en particulier ? I love you

_________________
Beneath the stains of time, the feelings disappear.
Beneath the stains of time the feelings disappear. You are someone else I am still right here. What have I become, my sweetest friend. Everyone I know goes away in the end. - ©️ hurt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)   

Revenir en haut Aller en bas
 

✯ le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité. (andrea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 06. Orange Mécanique. :: Usual suspect. :: Présentations abandonnées.-