AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. (loreleï&grim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

let's chase the dragon in my own way, would you ? ☯
CARTOUCHES : 706



Bang bang.
TON JOB: proxénète de génie.
TON AGE: trente-neuf balais.
TES ENNEMIS, TES ALLIES:
MessageSujet: un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. (loreleï&grim)   Ven 5 Fév - 11:53

† Loreleï & Grim.
Les coeurs des femmes sont comme ces petits meubles à secret, pleins de tiroirs emboîtés les uns dans les autres.



un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé.

Journée singulière.
Grim ouvre les yeux et se découvre seul dans son lit. Détail rarissime et étrange, puisqu'il se souvient de cette peau pâle qu'il a caressé avant de malmener, de cet entre-jambes chaud et délicat ouvert à son seul bon plaisir et de cette tignasse ambrée éparpillée sur l'oreiller. Presque curieux, l'homme se redresse et constate définitivement l'absence de Ella, une beauté fortunée rencontrée la veille au Rosebud.  Perle grandiose dont il a eu plaisir à faire tomber le masque. Nymphe sans banalité qui sait le surprendre même au petit matin. Vague humide chevauchée sans douceur qu'il oubliera dans l'heure.
Une cigarette déjà coincée entre ses lèvres, l'homme enfile un jean ainsi qu'une chemise qu'il ne prend même pas la peine de boutonner. Le jeudi est toujours matinée calme. Un rapide coup d’œil sur le cadran de sa montre lui indique que dix heure est passé. Cole s'attend à trouver un Tatum silencieux et serein, et il sait que la tranquillité des lieux sera dérangée par deux choses : l'agitation quotidienne des filles et le départ des clients les plus aisés, ayant dépensés une somme coquette pour passer une nuit complète faite de baisers et de tendresse.

L'homme quitte ses appartements. Cette aile-ci du Tatum lui est entièrement réservée, mais il ne supporte pas d'y passer ses journées. Bientôt, il arpente un long couloir presque plongé dans l'obscurité. Ses pieds encore nus flirtent un sol éclatant avec discrétion et sa main légère ennuie les rideaux sombres dissimulant chaque fenêtre. Le comportement de Grim n'est pas rituel, cette journée est singulière.
Sans frapper, Cole pousse la dernière porte, tout au fond du couloir et alors un brouhaha de rires et de cris survient. Agitation très habituelle à cette heure, quand l'intendante des lieux fait le point avec chacune des filles présentes en ces lieux. Pourtant, un claquement de porte suffit à surprendre et installer le silence. Seuls quelques gloussements survivent momentanément à l'arrivée de Grim Cole, puis se dissipent. « Tout le monde dehors. » Le grand manitou a parlé et le harem s'exécute. Catins amusées et pressées, prostituées peintes de tristesse ou nouvelles venues perdues qui osent un regard à leur 'employeur'. Et alors qu'elles franchissent la porte une à une, Grim intercepte une rouquine par le bras. « Grace... ce soir vingt-et-une heure, dans mon bureau. » La demoiselle incline la tête avec soumission. Elle sait qu'elle n'a guère le choix. Elle sait ce qu'elle risque. Cet homme est un monstre... Monstre de tendresse ou de violence, selon son humeur. Il prend, il jette et une autre se charge de penser plaies et blessures -qu'elles soient apparentes ou non. Dear Loreleï, la patience incarnée, la mère que toutes ces pauvres filles ont perdu, la voix délicate qui les berce ou les gronde, la main autoritaire qui permet à cette grande bâtisse de tourner rond.
Et c'est à Loreleï Neswalker que Grim accorde finalement toute son attention.

Un moment, ses yeux s'attardent sur ces lèvres pulpeuses toujours closes, puis sur ces prunelles grises, envoûtantes, avant que son regard lubrique ne descende sur cette poitrine généreuse qu'il devine sous un seul voile de tissu. Cette femme est d'une perfection rare, tant dans sa plastique que dans sa manière de régir cette maison. Cette femme est un fruit défendu qu'il veut croquer, déchirer, dévorer. Demoiselle pleine de délices, mariée à un inconnu notoire et... Impitoyablement fidèle. Quelle connerie ! Voilà quatre ans aujourd'hui que Loreleï a rejoint le Tatum House. Quatre longues années à repousser les avances de Cole, à lui faire miroiter des rêves torrides sans jamais céder à ses nombreuses avances. Neswalker est une femme alléchante, mais pourvue d'une ceinture de chasteté inviolable, dont seul son époux semble posséder la clé.
Sans lenteur, Grim s'approche de l'objet de son désir. Il est près. Trop près. Comme à son habitude, il lorgne la belle et ne dissimule ni son appétit vorace, ni son envie poignante de la plaquer contre un mur pour la prendre avec une brutalité sans égale. Tendre pourtant, il se paye le luxe d'un léger baiser sur ses pommettes délicates, avant de fondre un regard lascif dans les yeux de Loreleï. « Bonjour, Lore. », laisse-t-il au creux de son oreille. Le ton est mielleux, agaçant et ses doigts délicats s'aventurent déjà le long de cet épiderme sur lequel il ne possède aucun droit. Une main légère sur une joue, une lèvre, un menton... Il en profite. La jolie blonde ne tardera pas à chasser son audace. « Nous avons quelque chose à fêter, il me semble... Après ces quatre années de bons et loyaux services, j'aimerais t'emmener... Quelque part. Pourquoi tu ne laisserais pas tes filles aux bons soins de Quinn pour la journée ? Il saura s'en accommoder et j'aurai enfin toute ton attention . » Le sourire accompagnant sa requête est troublant, peint de vices, de fierté et d'un certain mystère. Un rictus parfaitement 'colien' dont cet homme seul à le secret.

_________________

† Evil has its winning ways
Vous n’êtes pas exceptionnels, vous n’êtes pas un flocon de neige merveilleux et unique, vous êtes fait de la même substance organique pourrissante que tout le reste, nous sommes la merde de ce monde prête à servir à tout, nous appartenons tous au même tas d’humus en décomposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The badder they are, the bigger the reward.
CARTOUCHES : 121


MessageSujet: Re: un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. (loreleï&grim)   Mar 9 Fév - 21:41

D'un pas léger, j'arpentais les couloirs, un sourire aux lèvres. Cette journée commençait gaiement après avoir eu le petit déjeuné au lit avant de recevoir un tendre baiser sur mes lèvres, de la part de mon cher mari. Il était rare que nous puissions profiter de nos réveils comme nous en avions envie. Nous avions toujours fort à faire, mais ce matin là avait été différent pour mon plus grand bonheur.
Une robe moulante d'une couleur sombre sur le corps, des talons hauts vissaient à mes pieds, un maquillage élégant et discret sur mon teint pâle et une coiffure laissant mes cheveux aller et venir au grès de mes pas dans une queue de cheval lâche. Je me sentais ravissante, surtout en sentant le regard de mon mari ce matin là, alors c'est d'un pas assuré que j'ai rejoint la salle où j'avais rendez-vous avec les filles disponibles de la matinée.
Le but de cette rencontre matinale? Le besoin de faire le point, de fixer les objectifs, de prendre en compte les remarques de certaines et les incidents survenus dans la nuit, alors que je m'étais absenté pour passer la nuit chez moi... Rien de bien important n'était arrivé, alors c'est dans la joie et la bonne humeur que nous nous sommes réunis autour de croissants et de café chaud.

Cependant, la joie a laissé rapidement place au silence quand le maître des lieux s'est avancé dans cette pièce pourtant si joyeuse deux secondes plus tôt. Un ordre froid donné de la part de Grim, toutes les filles se sont levées à l'unisson en me jetant des regards soient affolés, soient suivis d'un sourire et de quelques mots à mon intention, me signifiant qu'elles auraient d'autres choses à me communiquer ou tout simplement pour me souhaiter de passer une bonne journée.
Je m'entendais à merveille avec chacunes d'elles, bien que quelques tensions voyaient le jour à cause du travail, mais cela ne s'éternisait jamais bien longtemps...
Comme à son habitude, Grim a interpellé l'une des filles pour lui donner rendez-vous dans sa chambre le soir même. Tantôt amusée, tantôt exaspérée, je me suis contenté de voir la scène se déroulait devant mes yeux, laissant la jeune femme acceptait sans broncher... Si seulement elle avait eu le droit de broncher, mais aurait-elle broncher si elle l'avait pu? Certaines serait prêtes à tout pour se retrouver dans son lit, pas moi.

Finalement, son attention s'est tourné vers moi, voilà le pourquoi il avait fait irruption dans cette pièce... Son but ultime, se retrouver seul avec moi, une fois de plus et il n'est pas aller par quatre chemins pour se rapprocher bien trop près de moi, après avoir regardé chaque centimètre de mon corps. J'aurai été gênée si je ne le connaissais pas, j'ai été gênée au début, mais qu'au début parce que j'ai tendance à vite m'habituer aux choses et les avances de Grim faisaient partie intégrale de ma vie professionnelle.

« Bonjour Grim, bien dormi ? A en juger ta tenue, tu viens de te lever... » Un sourire sur mes lèvres, je reste là à ma place, je n'ai pas peur de lui et je sais que s'il insiste trop, mon genou rencontrerait aisément son entre jambe... Si seulement j'osais et si seulement il ne me faisait aucun effet. Pourtant il n'en sais rien, je reste forte face à lui, parce que personne d'autre ne compte, à part mon mari, il n'y a rien.
« M'emmener quelques part ? Quel est le but, fêter ça dans un lit ? » Sur ces mots, j'ai posé délicatement ma main sur son torse découvert, en sachant pertinemment que cela ne le laissait pas de marbre, alors que présentement, cela ne me faisait rien... pas encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. (loreleï&grim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entretien d'embauche : elle est où la p'tite secrétaire?
» Mieux vaut tard que jamais....Oo-ThE-PyThOn-oO
» Le baiser de sorcière - Pierre Bergounioux
» Adieu Levan III du nom,on ne vous oublira jamais....
» Mon lapin ne dort jamais :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 03. Les origines du mal - Cliffshire. :: Coal North Creek. :: Tatum House.-