AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (m) simon baker (n) + dead inside.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

† Invité
Invité

MessageSujet: (m) simon baker (n) + dead inside.    Dim 31 Jan - 14:11


(prénom au choix) hopkins
now there's a look in your eyes, like black holes in the sky.
âge :  Quarante-sept ans.
groupe : I am jack's smirking revenge.
caractère :
T'es vide. T'as mal. Elle te hante, tu la vois, là, partout. Dans tous leurs regards, leurs regards noirs, leurs regards sombres, leurs regards qui te foutent des frissons dans l'dos. Sa voix, son dernier cri résonnent en écho dans ton esprit, encore et encore. Hurlement incessant. Douleur perpétuelle. Tu tuerais pour, rien qu'une dernière fois, la serrer dans tes bras. Enfouir ton visage dans ses cheveux bouclés. Tu tuerais pour l'entendre rire, rien qu'une dernière fois.
Dans ce monde maintenant, tout est sombre, et t'es devenu aveugle toi aussi, tu vois plus la beauté. T'es devenu un de ces cons qui gardent le menton un peu trop haut, qui transpercent les gens de leur regard de glace, qui les regardent avec un peut trop d'insistance. T'étais si faible, si faible qu'ils ont réussi à te transformer. A te faire faire des choses que jamais auparavant t'aurais imaginé. Le mal a été fait. Un bon nombre de fois, tes mains ont été salies de ce liquide tiède cramoisi. Un bon nombre de fois, un sourire malsain et apparu sur ton visage en les voyant t'implorer la pitié. Mais de la pitié, t'en as plus. Quand leur coeur cesse de battre, ton désir est assouvi, pour quelques nuits, quelques jours, parfois quelques semaines. Puis tu réenfileras tes gants et longeras les rues, observant les visages, à la recherche de celui dont le sang coulera bientôt. Comme le sien. Comme son sang à elle. Celui qui coulait le long de sa tempe, lorsque tu pouvais rien faire, coincé dans cette bagnole, entendant au loin les sirènes des ambulances.
Ils doivent souffrir parce qu'elle n'est plus là, parce que plus jamais son rire ne raisonnera dans la pièce. Ton amour pour elle les tuera tous un par un.
« Bancal c'est pas grave, bancal c'est très bien
Mais tiens-moi à distance de mes désirs mesquins.
»
Bien entendu, certains éléments sont modifiables, le principal, c'est que le personnage vous inspire, bien évidemment.  :keur:
job : Il travaille dans un bureau, dans les quartiers riches, là où les gens sont plus cruels que jamais. Et la nuit, tout de noir vêtu, courant à travers les rues éclairées par la lumière tamisée des réverbères, il va tuer, leur faire connaitre l'enfer.
feat : Simon Baker + au choix.
statut : Elle est partie maintenant, elle est plus là. Et désormais, ta seule épouse c'est la solitude qui te sert la gorge et que te brise le cœur.

exigences.

BONSOIR (peut-être que c'est le soir, peut-être pas, j'en sais rien en fait. En tout cas quand je vous écrit, c'est pas le soir, sauf que j'sers à rien, voilà).  koeur   Tout d'abord, merci beaucoup à toi de t'intéresser à mon scénario qui j'espère n'est pas trop chiant à crever, si tu vois ce que je veux dire.
Parlons de mes exigences parce que ouais, j'suis une fille hyper exigeante (LOL). Arrow

Tout d'abord, parlons de l'avatar. Je ne vous l'impose absolument pas, si Simon Baker (malgré le fait qu'il soit carrément hot ptain. :lol:) ne vous inspire pas, je peux tout à fait le comprendre. Vous pouvez donc choisir un avatar qui vous inspire plus tout en respectant bien sûr l'âge du personnage.
Parlons ensuite de l'activité.  :uhuh: Alors, je vous demande pas d'être là à chaque seconde de votre existence, ni à chaque minute, 'fin vous m'avez comprise quoi.  :ange: Ce serait juste bien que vous soyez là au moins 5/7, et un minimum actif sur le forum quoi.  
Et... J'ai rien d'autre de plus à dire, en fait. :lol:
MERCI ENCORE. :keur:

son histoire : * L'enfance est au choix, famille riche ou pas, c'est vraiment comme vous voulez, le principal, c'est que cela vous inspire.
* C'est à partir de la fin de son adolescence, vers ses seize dix-sept ans, qu'il va falloir s'adapter à l'histoire de mon personnage.
C'est à ce moment là qu'il rencontre la mère de Noé, dont le prénom est au choix. Il faudra lire l'histoire de Noé pour comprendre comme était la mère de ce dernier et comment était le père de Noé avant les évènements que je vous expliquerai juste après. L'histoire est par là !
* Il se mariera avec cette femme lorsqu'il aura entre vingt et vingt cinq ans, puisque le fait est que la date de leur mariage n'est pas non plus des plus importantes.
* Lorsqu'il a vingt-cinq ans, ils ont tous les deux leur seul et unique enfant qui est donc Noé. C'est une famille aisée, ils n'ont jamais eu de problèmes pour joindre les deux bouts, pour l'éducation de leur fils ou quoi.
* Cela pourrait presque passer pour une histoire heureuse, mais, parce qu'il y a toujours un mais, c'est après que ça ce gatte. La mère de Noé meurt dans un accident de voiture, elle conduisait de nuit. Noé s'était endormi, a fait un cauchemar comme il en faisait souvent à l'époque et s'est réveillé en hurlant. Voici, entre autres la partie de ma fiche qui y correspond. « Une nuit sombre. Une nuit d'hiver. Le moteur qui ronronne, la buée sur les vitres. Maman est au volant car papa ne conduit pas, papa ne fait pas comme tout le monde. Papa est différent. Le paysage défile à travers la vitre humide. Je ferme les yeux quelques instants. Juste quelques instants, que je me dis. Mais moi, petit enfant fatigué, je ne tarde pas à tomber dans les bras de notre ami Morphée. Je m'endors, et ferme les paupières sur la lumière des réverbères qui longent les rues. Et le cauchemar vient se promener dans mon esprit, et fait battre mon cœur un peu plus vite. J'ouvre les yeux et pousse un cri strident. Une sueur froide coule le long de mon front. Maman frêne brusquement, parce qu'à elle aussi, en entendant ce cri, son cœur à fait boum boum. Et puis c'est tout mon monde, qui fait boum. C'est le sang qui coule le long de son front et son rire qui ne raisonnera plus. J'ai tué maman. J'ai tué maman. J'ai tué maman. Maman a eu peur et j'ai tué maman. » Il y a une autre partie à ce propos dans l'histoire, encore une fois.
* Après ça, le père de Noé n'est plus le même. Il a perdu la femme qu'il aimait plus que tout au monde et se sent vide, détruit. Malgré tout, il tente de ne pas le montrer à son fils.
* A la majorité de Noé, ce dernier s'en va de l'appartement familial que son père n'a jamais voulu quitter. Son père, quant à lui, reste seul, et ça pendant quelques années. Au bout de trois ans, il se sent trop seul dans cet appartement bien trop grand et décide de déménager auprès de son fils, en pensant pouvoir prendre un nouveau départ.
* C'est à partir de ce moment là qu'il change, qu'il découvre que tuer apaise presque cette douleur continuelle, c'est à ce moment là qu'il devient un monstre, un monstre de tristesse.

noé hopkins w/ jack falahee ✚ « Papa. Papa, je comprends pas. Où il est passé, ton regard bleu comme un ciel bleu en été ? Papa, j'en veux pas de ce ciel pluvieux, de ce ciel qui pleure sur le monde, sur ces monstres. Papa, t'as tellement changé. Tout ça, c'est ma faute, je le sais. J'aurais dû mourir, pas elle. Elle ne le méritait pas. Parfois, tu sais papa, je la vois. Je la vois dans les ombres qui dansent sur les murs, je la vois dans les regards chocolats, je l'entends dans les rires sincères, ceux qui sont rares, qui n'existent presque plus, papa. Papa, elle me manque tellement, c'est constant. Moi aussi j'ai changé, tu sais. Mais toi papa, toi. Je te reconnais pas. Je ne reconnais pas ce sourire mesquin, ce regard malveillant, effrayant. Tu me fais peur, papa, tu me fais peur comme tous les autres, comme tous ces monstres qu'on croise à tous les coins d'rue, comme tous ces monstres qui t'adressent pas un regard, qui se croient mieux que moi, mais qui sont juste très hauts placés dans la hiérarchie des beaux enfoirés. Papa, tu peux pas, t'as pas le droit. T'as pas le droit de me laisser seul face à la vie, je vais pas tenir si toi aussi t'as perdu ton âme, papa. Peut-être que je ne tiens même déjà plus. »



Dernière édition par Noé Hopkins le Jeu 4 Fév - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

(m) simon baker (n) + dead inside.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dead Inside ★ Amélia
» Inside of Nabaztag/tag
» Oh-dead: une baguette magique?
» Planning peinture Simon
» Inside of Mir:ror

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
who's the bad guy ? :: 06. Orange Mécanique. :: Usual suspect.-